Ces vêtements et matières qui ne quitteront jamais mes placards

Nous sommes beaucoup à avoir des vêtements et accessoires fétiches, qui définissent parfaitement nos goûts et notre style. Juliette vous dévoile ses chouchous, dont elle pourrait difficilement se passer.

Ces vêtements et matières qui ne quitteront jamais mes placards

« La mode se démode, le style, jamais » disait cette brave Coco Chanel. Et elle ne croyait pas si bien dire, parce qu’il est vrai que même chez les personnes qui suivent la mode de l’oeil le plus attentif possible (que ce soit en lisant l’actu ou en achetant les dernières pièces tendances), il n’est pas rare de retrouver des pièces phares de leur look, sans lesquelles elles ne se sentiraient pas tout à fait elles-mêmes (stylistiquement parlant).

C’est vrai que, étant passée par nombre de styles (je ne souhaite pas revenir sur certaines passes de ces sombres années), et ayant construit ce qui est le mien petit à petit pendant ces dernières années, j’ai vite vu que certaines pièces résistaient au temps et aux changements de looks, tant je les ai aimées depuis la première fois que je les ai arborées.

Si j’essaye de définir mon look typique, je dirais qu’il a pas mal d’influences rock, un soupçon de vintage, le tout saupoudré de touches casual et streetwear… En réalité, je me suis très vite rendue compte, en faisant un sondage au sein de la rédac’, que c’était très dur de définir un style propre à une personne, (y compris le mien) puisqu’on est rarement des clichés ambulants, qui n’aiment qu’un seul genre de tenues.

Le mieux, je pense, pour comprendre tout cela, c’est bien de voir quels sont mes vêtements, accessoires et matières fétiches, qui quitteront très difficilement mes placards. Voire jamais. (Mais comme Justin Bieber disait « never say never » je sais pas trop quoi en penser).

Le pantalon/jean taille haute

Il y a quelques mois de ça, j’essayais de t’initier au port du pantalon taille haute, à l’aide d’une sympathique vidéo. Que tu ai été convaincue ou non, il s’avère que ce genre de bas est vraiment mon meilleur pote. Genre, vraiment.

Je ne sais plus trop quand je m’y suis vraiment mise, mais je crois que tout a débuté à Londres (j’me la raconte un peu) il y a bien 5 ans, dans un magasin American Apparel, où j’ai vu leur pièce phare : le pantalon jodhpur. Moulant, extrêmement taille haute, il correspondait parfaitement à cette envie de nouveauté et de décalé que j’avais depuis plusieurs mois, dans une nouvelle recherche de mon style vestimentaire. Et ce qu’il ne sait pas, ce gentil jodhpur, c’est qu’il a carrément été une révélation, et a marqué un tournant dans ma façon de m’habiller.

pantalon-american-apparel

Le voici  mon bébé (disponible ici)

Depuis cette joyeuse acquisition (que je porte toujours, d’ailleurs), mes yeux et mon coeur ne se sont porté plus que sur cette pratique du taille haute. Je porte absolument tout de cette façon : short, pantalons, jeans, jupes, leggings. Dès qu’une pièce est coupée basse, elle n’est pas admise dans mon placard, et ce, sans possibilité de négociation. Déso pas déso.

Pour tout te dire, ma recherche de ce style de vêtements découlait aussi d’un vieux complexe sur mes jambes, que je jugeais trop petites. Mais, s’il est vrai que je n’ai pas reporté une seule fois de taille basse depuis que j’ai adhéré à ma nouvelle secte, il s’avère que je ne trouve plus mes gambettes si minies que ça, et que j’arbore fièrement mes bas coupés ainsi pour mon simple plaisir, car je trouve qu’ils donnent beaucoup de style, et un charme un peu rétro à tous les looks.

Les crop-tops

C’est vrai que les crop-tops sont depuis moins longtemps des indispensables de mon placard que les pantalons, jean, jupes et autres bas taille haute, mais, dans le style vestimentaire dans lequel je me suis à présent trouvée, ils sont tout à fait indissociables l’un de l’autre.

Depuis quelques saisons déjà, les T-shirts se raccourcissent, à cause du retour impromptu de la mode des années 1990, et j’ai assez vite succombé à cette tendance, pour en faire carrément un de mes indispensables (oui je suis comme ça, l’esprit #YOLO).

Le truc que j’aime bien dans ce genre de haut, c’est que, déjà, c’est rétro, c’est sympa, ça me rappelle ce que portait les idoles de ma jeunesse. Mais en plus de ça, ça me permet de montrer à tout le monde mes chouettes pantalons. Et ça, ça n’a pas de prix.

En plus, comme il n’est pas encore très bien accepté par le regard des gens (à base de « oulalah tu montres 5 cm de peau, c’est trop sexy, faut pas s’étonner de se faire agresser après », porter un crop top dans la vie de tous les jours, c’est presque un acte militant.

tweet-sophie

Un tweet qui résume bien la situation

Ensuite, j’aime beaucoup le combo taille haute/crop top, qui donne beaucoup de style, mais aussi parce qu’il donne une autre dimension du sexy, et sans dévoiler mon bidou dû à une ingestion presque quotidienne de frites. Bref, s’il y a bien une association dans laquelle je me sens bien, c’est celle-ci. Et je ne me séparerais plus de mes hauts courts, ça je vous le dit mes pipous.

Les bottines rock

Aaaah les bottines. Je crois  bien qu’elle sont des pionnières dans l’histoire de mes fringues et accessoires préférés. Je ne saurais vraiment pas dire quand est-ce qu’elles ont été une révélation pour moi, parce que dès que j’en ai chaussé une paire, ça a été comme une évidence : ce sont MES chaussures fétiches.

gif bottes

La révélation de mon amour des bottines, une allégorie

Depuis moult années, elles se trouvent dans mon placard et à mes pieds, et elles ont même traversé tous mes changement de style. Je pense qu’elles sont un peu mon emblème, en fait. Dans mes bottines je me sens bien, je me sens stylée, et en plus, il y a plein de modèles différents !

À hauts talons, plates, de forme chelsea ou encore à découpes, tu peux trouver moult sortes de ces chaussures, et qui auront toujours ce charmant petit style rock. Le truc, c’est qu’avec elles, tu peux à la fois te créer des styles casual comme sexy. Ce sont un peu des tout-terrains du placard.

Comme ton VTT, oui, tout à fait.

Les imprimés fleuris

Si je cultive depuis quelques années un style assez rock, je voue aussi un amour tout particulier aux imprimés fleuris. Ils m’attirent vers eux tel un Léonardo vers un potentiel Oscar. Dès qu’il y a des fleurs sur un vêtement quelque part, tu peux être sûr(e) de me voir rôder autour (d’ailleurs, évite de te mettre entre moi et un crop top à fleur, il pourrait y avoir des dégâts).

Ce que j’aime beaucoup dans ces imprimés, c’est qu’ils offrent mille possibilités d’harmonies de couleurs, il n’y en a pas un qui ressemble à un autre. En plus, ça ajoute toujours une touche de bonne humeur à une tenue. Et puis, n’étant pas une as des imprimés, je trouve qu’il est le plus facile à mélanger, et plus facilement adaptable à beaucoup de styles. Tu l’auras compris, je suis plus que convaincue par ces jolis vêtements.

fleur-bambi

Ma réaction quand je vois des imprimés floraux

Bref, les fleufleurs et moi, c’est une grande histoire d’amour, et il est certain d’en trouver dans mon placard, quelle que soit la saison. Si j’étais une hippie, j’irais même jusqu’à clamer « flower power ».

Les jupes patineuses

Même si je suis la plupart du temps en pantalon, jean ou legging (on ne change pas une équipe qui gagne), s’il y a un type de jupe auquel je suis fidèle depuis des années, c’est la patineuse.

Mais si, tu sais, c’est celle qui a une forme trapèze, qui tourne. Je ne te cache pas que c’était un critère très présent dans mon esprit quand j’avais 5 ans et que je faisais des « pestacles » dans le salon. Il me fallait des robes et jupes qui suivent mes rondes, parce que c’était des show très bien pensés et à très gros budget. (Une de ces affirmations est fausse, sauras-tu trouver laquelle ?)

gif jupe

Je pense donc que je tiens de cette époque mon amour pour ce type de bas. Une histoire millénaire.

Quoiqu’il en soit, c’est la jupe que je porte le plus souvent, je pense, ou en tout cas, qui aura toujours sa place dans mon dressing, parce qu’elle fait partie de mes premières amours. Niveau stylistique (j’me la pète), ce que j’aime beaucoup chez elle, c’est sa forme à la fois singulière et facile à porter (en tous cas, pour moi), et j’aime beaucoup ce petit côté sculptural qu’elle donne à une silhouette. Elle te crée un style en deux temps trois mouvements, sans en faire trop.

Bien joué, la jupe patineuse.

À lire aussi : La jupe patineuse – Les indispensables du placard #5

Le (simili) cuir

Passons maintenant à mes matières fétiches. Je m’excuse d’avance auprès des communautés véganes de la mode, mais je confesse vouer un certain amour au cuir, même si généralement je ne peux me payer que du simili-cuir (ce qui n’est pas très écolo, mais un peu plus végane). J’ai toujours aimé porter et aussi travailler cette matière, quand j’étais encore en études de stylisme-modélisme.

Je trouve que son côté à la fois souple et rigide est très intéressant, que ce soit pour le porter, le toucher, le modifier ou encore juste l’admirer. C’est une matière qui, pour moi, est synonyme de force et de volonté, qui est intransigeante, et qui ne fait pas de concessions. BLAH, qu’est-ce que tu vas faire ? Tu vas rien faire.

cry-baby-johnny

La classe en blouson de cuir

En plus de ça, c’est une matière qui est utilisée depuis des millénaires, et que l’on continue à travailler, à expérimenter. Bref, en plus de le trouver cool, je le trouve assez fascinante, ce matériau.

De plus, cela va évidemment avec l’amour que je porte aux influences rocks et vintages que j’essaie de cultiver dans mon propre style vestimentaire. Tu l’auras compris, le (simili) cuir m’attire comme Cersei Lannister vers un pichet de vin.

À lire aussi : Le perfecto — Les Indispensables du Placard #7

Le denim

Enfin, pour finir cette liste non-exhaustive de fringues, accessoires et matières qui ne quitteront les étagères de mon placard que sous la torture, je vais vous parler de mon amour pour le denim. Je lui porte une affection particulière depuis plusieurs années, même si je n’enfile pas si souvent des jeans (c’est assez paradoxal je suis d’accord). Depuis quelques temps je m’y remet peu à peu, mais il faut savoir que mon dévouement à cette matière se traduisait (et se traduit toujours, d’ailleurs), par les vestes et autres fringues.

À lire aussi : La chemise en jean — Les indispensables du placard #2

jake-brockeback-moutain

Ça c’est moi qui me prend pour un cow boy avec ma chemise en jean

Mais j’ai choisi de mettre ici le denim dans son intégralité comme matière indispensable de mon placarounet, car c’est un matériau que je trouve très intéressant lui aussi, dans son intégralité. En fait, j’ai une inclinaison vers toutes les matières rock, mais surtout vers celles qui sont assez rigides, du moins en apparence.

Comme son copain le cuir, je trouve que le jean, porté en haut comme en bas, donne tout de suite un style différent, du panache sans se prendre la tête. C’est ce que j’aime particulièrement chez lui. J’adore aussi tous les contrastes qu’il peut offrir, en en faisant un patchwork, en le déchirant, en l’usant, en le délavant. Les possibilités de styles sont infinies, et une même tenue avec du denim délavé d’un côté, et du déchiré de l’autre change du tout au tout.

C’est ça, la force du jean. C’est beau, dans un sens.

Et toi, quelles sont les fringues, matières et accessoires qui ne quitteront jamais ton placard ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 29 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Boogie
    Boogie, Le 4 mai 2015 à 2h01

    Niveau indispensable j'aime le taille haute et le velour (côtelé) depuis plus d'une demi douzaine d'années, j'ai passé tellement de temps à en chercher en friperie/etc.. Personne ne comprenait mes goût en "pantalon de papy et mamy" :mur:
    Les pantalons en velour ont été à la mode il y a 2-3 ans je crois, de toute les couleurs.. J'en ai deux ocre que je porte l'hiver taille normale. Pour ce qui est d'autre en velour, j'ai une veste (dans laquelle je ne rentre plu ^-^) j'avais une casquette et un sac style besace, mon sac est splendide (longchamps 1948 acheté sur un vide dressing pour 20 euro si je me souviens bien c'est de loin mon sac préféré) et ma casquette magnifique mais je l'ai perdue en prenant l'avion une fois... tristesse.
    Les pantalon taille haute c'est la vie, tellement confort et sexy au niveau du :cucul: Mon seul "problème" est ma taille ultra fine avec mes hanche large.. Donc je porte... des bretelles :d (la classe également ^-^)
    Les jupes patineuses c'est une des choses que je préfère au monde^^
    Pour faire du swing c'est super :d

    Pour les fleurs c'est très joli mais ça ne me va juste pas ^-^

    Un gros gros indispensable pour moi c'est les blazer à motif genre carreaux et tweed, ça donne du style à n'importe quelle tenue. Je ne sais jamais m'arrêter d'en acheter mais en général les plus beau je les trouve en friperie (le dernier celui en tweed 2,50 euro, nickel, parfait etc etc)

    Les t shirt à rayure, tout simple mais à rayure, je porte presque que ça, j'aime le look que ça donne, marinière et cheveux court c'est con mais ça donne vraiment super.

    J'ai "fini" mon style, plus rien ne me dérange dedans, je suis contente, il m'a fallu du temps mais j'y suis arrivée, j'aime bien et les gens me font des compliment donc c'est cool :)

    J'ai recemment craqué (genre hier) sur cette veste absolument magnifique (et cher, trop cher) qui est du velour non côtelé. Je pense qu'elle ne me quittera plus jamais *-*
    (En plus j'ai l'impression qu'elle est pile dans la tendance années 70 de cette année avec la matière, le long col et la couleur)

    [​IMG]

Lire l'intégralité des 29 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)