EXCLUSIF ! La vérité sur les ordinateurs !

Vous êtes actuellement en train de lire cet article (oui je sais, mes scoops vous tueront un jour), ce qui signifie que vous êtes devant votre ordinateur / tablette / téléphone au lieu de boire / vous promener / dire des mots d’amour. Je pourrais vous gronder, avec d’autant plus de sévérité que je vous […]

EXCLUSIF ! La vérité sur les ordinateurs !

Vous êtes actuellement en train de lire cet article (oui je sais, mes scoops vous tueront un jour), ce qui signifie que vous êtes devant votre ordinateur / tablette / téléphone au lieu de boire / vous promener / dire des mots d’amour. Je pourrais vous gronder, avec d’autant plus de sévérité que je vous devance probablement dans l’autisme informatique, mais je préférerais qu’on se penche sur les raisons de l’addiction. On évoque la génération-zapping, les liens sociaux qui s’étiolent pour devenir virtuels, les cerveaux disponibles. Foutaises. Et théorie.

Passons en revue les caractéristiques de l’ordinateur

1) Un ordinateur, c’est chaud. Non mais sérieusement. Il arrive même qu’il surchauffe. Personnellement, en hiver, je me mettrais bien des ribambelles d’iPad autour du cou pour éviter de chopper la crève (un peu cher comme écharpe, certes, mais plus efficace).

2) Un ordinateur est un marqueur d’identité. On ne se place pas du même côté de l’univers selon qu’on soit Mac ou PC ou Linux, qu’on possède un notebook rose ou une grosse bécane tunée qui brille la nuit façon girophare.

3) Un ordinateur empêche de se concentrer (je me répète mais : vous ne devriez pas être en train de jardiner ?). Impossible de bosser cinq secondes sans qu’un twitt ou un statut nous saute aux yeux.

4) Un ordinateur se pose naturellement sur nos cuisses. Ou sur notre bureau quand il est trop lourd.

5) Un ordinateur aime les souris. Même s’il est possible de s’en passer, la souris apporte un indéniable atout.

6) Un ordinateur est incompréhensible. Entre les plantages, les logiciels foireux, les virus et les soucis de ventilateur, on n’est jamais bien sûre de tout piger, et quelque part, par masochisme, ça nous convient.

7) Un ordinateur console. Une petite déprime = immédiatement, un statut Facebook désespéré = les potes qui accourent pour dire « oh mais allez, tu sais qu’il faut sourire à la vie pour qu’elle te réponde lol ».

8) Un ordinateur est joueur. Que celle qui n’a jamais joué au démineur sur ses heures de boulot me jette la première disquette.

9) Un ordinateur est un compagnon fidèle. Je dors avec le mien. (C’est vrai.) (Il ronfle moins que mon copain et ne fait pas la gueule quand je le réveille la nuit pour faire pipi.)

10) Un ordinateur ronronne.

adsl catVous avez compris où je veux en venir. Un ordinateur est un chat dont la bouffe ne sent pas mauvais et qui ne nous lacère pas le canapé. L’ordinateur ne nous inflige pas de le mettre en cage pour partir en vacances. Un ordinateur ne demande pas de litière. C’est-à-dire qu’un ordinateur est un chat en mieux. Pas de poils ? Certes, mais pas d’allergie. Pas de petites pattes toutes mignonnes ? Oui mais pas de griffes.

D’où la synergie naturelle entre ordinateurs et chats, via les vidéos de chats, sites de chats et lolchats : on a fondamentalement affaire à la même entité, ce qui prouve que les chats dominent le monde.

Quelques liens pour approfondir votre chatitude sur le net (ils sont déjà passés sous les doigts d’Elise mais ça vaut toujours la peine de se replonger dans les classiques) :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Blanche-Neige
    Blanche-Neige, Le 6 avril 2011 à 20h37

    "selon qu?on soit Mac ou PC ou Linux"

    Euh... Confusion entre bécane et OS ?

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)