« Vampires en toute intimité », dans le quotidien des suceurs de sang

Tu aimes les vampires (mais pas ceux qui brillent) ? L'humour noir et le second degré ? Vampires en toute intimité sort aujourd'hui (et tu devrais le voir) (parole d'humaine) !

« Vampires en toute intimité », dans le quotidien des suceurs de sang

Comment quatre vampires de tous âges peuvent-ils cohabiter dans un appartement vieillot en plein Limousin ? C’est la question posée par l’équipe de tournage qui va suivre Miguel, Geoffroy, Aymeric et Bernard à travers un documentaire choc. Vampires en toute intimité (ou What we do in the shadows dans sa version originale) n’a pas la saveur des blockbusters du moment. Cette comédie néo-zélandaise est un peu comme un smoothie banane-gingembre : plus étrange et piquante. En bref, elle est le parfait divertissement pour Halloween.

Pendant une heure et vingt-deux minutes, tu deviendras cette spectatrice assise devant Zone Interdite. Mi-amusée, mi-outrée face à ces images domestiques d’un autre genre, tu découvriras le quotidien de quatre vampires pas encore au top de leur intégration. Il y a celui qui pleure son amour perdu, qui regrette le temps où l’écartèlement faisait office de spectacle de rue, qui aimerait rentrer en boîte pour se déhancher sur du Major Lazer… ou encore celui qui peine à passer débarrasser les cadavres de son antre.

Car oui, être vampire c’est dévorer des humains, mais avec le plus de civilité possible (et sans abîmer le mobilier).

Début 2015, Jemaine Clement et Taika Waititi, co-réalisateurs et acteurs du film, lançaient une campagne de financement pour les aider à distribuer What we do in the shadows aux États-Unis. Sur les 400 000$ demandés, le projet en récoltait 446 666. Pour cause : leur long-métrage avait déjà reçu d’excellentes critiques et plusieurs nominations !

Une version française aux petits oignons (mais sans ail)

En octobre, le film arrive enfin en France ! Pour l’occasion, Nicolas et Bruno (Message à caractère informatif) ont imaginé une version réécrite tout spécialement pour notre pays. Ainsi, l’action ne se déroule plus à Wellington, en Nouvelle-Zélande, mais à Limoges.

Si tu rechignes un peu face à l’idée du doublage, sache que le casting de voix françaises envoie du lourd. Tu y trouveras Alexandre Astier, Fred Testot, Zabou Breitman, ou encore Bruno Salomone et Julie Ferrier ! Les dialogues ont été adaptés (tout en restant très fidèles à la traduction).

vampire2

Pourtant, aucune des deux versions ne mentionne un album de reprise de Mumford & Sons

Cette VFO, pour Version Française Originale, apporte une véritable valeur ajoutée aux films qui sont simplement traduits. Quelques blagues et situations ont été renforcées ou modifiées tout spécialement pour la France ! Et forcément, c’est très efficace.

Le choc des générations

Vampires en toute intimité dévoile la vie privée de plusieurs dynasties de vampire. Parmi elles, différents grands noms te viendront sans doute en tête… Du monstre à la Dracula, en passant par le romantique Louis de la Pointe du Lac, le traumatisant Nosferatu ou l’Edouard Cullen en jean Levi’s, toutes les générations de vampires célèbres sont représentées.

Imagine-toi partager ton canap’ avec ton arrière grand-mère et ton ancêtre du Moyen-Âge : forcément, vous ne parleriez pas du dernier album de KyoLa cohabitation est donc parfois compliquée dans cette colocation qui tente de se faire oublier des vivants (tout en les dévorant par-ci par-là). D’ailleurs, à quelques mois du fameux Bal Annuel de la Mort, la tension monte d’un croc.

vampire1

Ce jour où Laurent Voulzy rencontra My Chemical Romance. 

Cette promiscuité donne naissance à de magnifiques scènes invraisemblables (genre « Mais qui a laissé le rideau ouvert, putain ? »). Pourtant, du côté des rapports avec les humains, ce n’est pas plus reluisant... Les vampires adorent se nourrir de leurs victimes lors de séances de spiritisme improvisés. Ils se servent de leurs pouvoirs de persuasion pour leur faire croire n’importe quoi et n’arrivent pas toujours à rester discrets.

Même si les créatures du film tentent parfois de refouler leurs pulsions face à leur ami Gilles (qui fait office de dernier Apéricube) (celui que personne n’ose manger), leurs rapports avec les humains restent… raides. Miguel, par exemple, traîne son esclave Christine dans des plans toujours sympathiques.

vampire3

Nouvelle Gomme Magique Monsieur Propre : respecte la maison, pas la saleté.

Bref, la prochaine fois repenses-y à deux fois avant de suivre un mec en jabot.

Entre C’est ma vie et Les dossiers de Téva

Jemaine Clement et Taika Waititi ont décidé de tourner leur film à la manière d’un documentaire ultra-réaliste. C’est là que réside toute l’originalité et l’intelligence du projet. Le résultat, filmé façon caméra à l’épaule et parfaitement assumé par les acteurs, semble très authentique… et d’autant plus burlesque. En enchaînant scènes de vie sans commentaire et plan façon confessionnal, les réalisateurs accentuent le côté décalé en se servant d’un format que nous connaissons bien : le docu façon télé-réalité.

vampire4

Aymeric découvre qu’il aurait pu payer son gilet trois fois moins cher sur DealExpress. 

Avec un tel parti-pris, j’ai eu un peu peur que le film tourne rapidement en rond. Rassure-toi, ce n’est pas la cas ! Les personnages, avec leur personnalité propre, deviennent tous attachants et leurs histoires (si ridicules soient-elles) te toucheront d’une certaine manière. Mais ce qui te tiendra sans doute scotchée devant ton écran comme une moule à son rocher, c’est l’ironie avec laquelle tout est traité. Certaines blagues dégoulinantes et situations improbables sont tellement débiles qu’elles en deviennent géniales ! L’humour est parfois noir, mais ton ventre sera toujours plié en deux.

Vampires en toute intimité (en version française et originale) sort en France à partir d’aujourd’hui en e-cinéma HD pour 6,99€. Pas besoin de te déplacer dans le Gaumont le plus proche, le film vient à toi, directement dans ton canapé.

Un plaid, une infusion tilleul, une comédie glauque : la vie.

À lire aussi : Les vampires — La nouvelle Chronique de l’Horreur par Jack Parker

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bernarde
    Bernarde, Le 31 octobre 2015 à 21h38

    J'ai vu ce film il y a de ça quelques mois et j'avais adoré, ça me fait plaisir d'ailleurs qu'une version française soit sortie ! Ce film est un petit bijou d'humour, c'est frais, décalé et les acteurs sont excellents (et puis Viago, Viago quoi).
    La seule chose que je pourrais reprocher a la VF ce sont les choix de certaines voix (celle de Aymeric/ Viago je crois, beaucoup trop nasillarde) et le fait que certaines adaptations de dialogues ne rendent pas super bien, par exemple quand les vampires rencontrent les loups-garous et que l'un d'entre eux déclare : "On est des loups-garous, pas des loubards", la traduction anglaise rend le jeu de mots un peu plus savoureux : "Werewolves, not swearwolves". Après, je sais bien que ce n'est pas forcément de la faute des auteurs :shifty:

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)