Tom McRae en concert (Lille – Splendid)

Par  |  | 3 Commentaires

Quand Tom McRae se pointe à Lille, il est attendu avec impatience. D’ailleurs, ça n’est pas la looongue file qui s’était formée à l’entrée du Splendid qui fera mentir ce début d’embryon de tradition. Comme de bien entendu, le concert commence largement en retard, avec une première partie assurée par Chris Stills, après quoi Tom […]

Quand Tom McRae se pointe à Lille, il est attendu avec impatience. D’ailleurs, ça n’est pas la looongue file qui s’était formée à l’entrée du Splendid qui fera mentir ce début d’embryon de tradition. Comme de bien entendu, le concert commence largement en retard, avec une première partie assurée par Chris Stills, après quoi Tom McRae et son groupe arrivent enfin sur scène.

Est-ce que l’attente a chauffé un public déjà acquis à la cause, ou est-ce que certains artistes n’ont qu’à entamer quelques accords pour emmener un public avec eux ? En tout cas dès les premières chansons, n’importe quel retardataire qui déboulerait dans la salle pourrait croire qu’on est déjà bien loin des préliminaires. Bassiste, batteur, violoncelliste… C’est sur ces piliers-là que s’appuie Tom McRae, presque squelettique au milieu de la scène, pour élever le concert au rang de conversation entre amis. Ou amants. On sait pas vraiment.

Un instant, la salle est plongée dans une douceur fragile, et le public renvoie un silence quasi pur aux musiciens. Un silence captivé qui découle presque naturellement de ce qu’on perçoit du groupe : le visage étrangement serein du bassiste, la concentration calme du violoncelliste, cette paix trompeuse qui caractérise la musique de Tom McRae. Et puis tout à coup, l’équilibre change. Suffit qu’on passe à des titres comme The Boy with the Bubblegun pour que tout explose sur scène et que la salle s’accorde au mouvement, un peu comme la surface de l’eau qu’on s’amuserait tantôt à frapper, tantôt à caresser.

Ces changements d’humeur se font naturellement, comme si des fils reliaient les musiciens à la salle, sans qu’on sache qui donne vraiment l’impulsion à ce mobile humain. Et parfois, Tom McRae n’a plus besoin de chanter, puisque son public murmure les paroles de End of the World News pour lui. Et toujours, on sent que la salle l’aime, ce chanteur. D’un amour bienveillant, presque.

En retour, il y en a eu pour tous les amants, ce soir-là. Ceux qui ont aimé dès le premier album (A&B Song, End of the World News, 2nd Law…), ceux qui l’ont découvert par le second (Mermaid Blues, Walking 2 Hawaii…) et ceux qui se sont laissés entraîner par le dernier (For the Restless, My Vampire Heart…). Forcément, il y a eu rappel. Et puis encore rappel. Forcément, personne n’avait envie de les voir partir. Et forcément, on ne peut jamais être certain que l’amour qu’un public porte à un artiste ne soit pas à sens unique. Mais bon, c’est ptet pas trop s’avancer que de dire qu’hier, tout ça paraissait largement partagé. 

Pour les photos du concert, c’est par ici (merci Rock In Chair ! ;))

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
  • Stellou
    Stellou, Le 19 octobre 2005 à 17h26

    Rata : ouais mais toi t'avais Tori Amos, après. Sale grognasse.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?