Tentative d’assassinat sur Barack Obama

Un citoyen américain de 21 ans a été arrêté mercredi dans l'enquête sur les coups de feu tirés à proximité de la Maison Blanche. Hier, Il a été accusé de "tentative d'assassinat sur le président des États-Unis".

La barbe fournie, le bonnet vissé sur la tête et le regard vaseux mais satisfait d’un lendemain de soirée, Oscar Ramiro Ortega-Hernandez n’a pas l’air très agressif en photographie. Pourtant, c’est bien lui qui a été interpellé en Pennsylvanie mercredi 16 novembre dans le cadre de l’enquête sur des coups de feu tirés à proximité de la Maison Blanche vendredi dernier. Oscar Ramiro, le principal suspect dans cette affaire, a par ailleurs été accusé jeudi de « tentative d’assassinat sur le président des États-Unis » et encourt donc la prison à perpétuité.

Un témoin, ami de longue date du suspect, affirme que ce dernier désignait Barack Obama comme étant « le diable » et qu’il fallait « s’en occuper ». Un deuxième témoin raconte que le principal suspect de cette affaire était de plus en plus « agité » et s’imaginait que le gouvernement des États-Unis complotait contre lui.

Celui qu’on désignera désormais par les initiales de son nom à rallonge (OROH, donc) est actuellement détenu à Pittsburgh, Pennslyvanie, et devrait être transféré dans les jours qui viennent à Washington.

Il s’agirait de la première attaque sérieuse envers Barack Obama dont les menaces de mort n’avaient jusque là pas été mises à exécution. Rappelons que le pays de l’Oncle Sam est particulièrement sévère lorsque la vie de leur président est mise en danger ; Francisco Duran, qui avait tiré une vingtaine de balles en 1994 sur la résidence où se trouvait alors Bill Clinton, a été condamné à 40 ans de prison.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lavandra
    Lavandra, Le 18 novembre 2011 à 13h05

    J'ai envie de dire, à l'accusé, que la drogue c'est mal, quand même.
    ----> [ ]

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)