La revanche de Star Wars Kid

Connaissez-vous l'histoire de Star Wars Kid ? Ghyslain Raza était un gamin tout ce qu'il y a de plus normal, fan de Star Wars. Il aura fallu de quelques minutes et d'une caméra pour qu'il devienne un mème.

La revanche de Star Wars Kid

2002 était une sale année pour tout le monde. Joe Strummer et Billy Wilder passent l’arme à gauche, des larmes de joie chargées d’acide coulent presque de l’œil de verre d’un certain Jean-Marie lors des résultats du premier tour des élections présidentielles et l’équipe de France n’arrive même pas aux huitièmes de finale de la Coupe du Monde de football. Cette même année Ghyslain Raza, un gamin enrobé fan de la saga Star Wars, se filme en pleine montée de sucre ou d’amphets dans un petit studio de Trois-Rivières, dans la province du Québec, en train de jouer au jedi avec un ramasse-balles faisant figure de sabre laser.

Puis il laisse la VHS dans la caméra sans se douter de ce qui va suivre.

Quatre adolescents, cruels car souffrant probablement d’acné purulente, découvrent la vidéo et décident de la diffuser sur le célèbre site de peer-to-peer de l’époque, KaZaA. The rest is history.

Internet s’embrase, Ghyslain Raza devient Star Wars Kid, l’un des premiers mèmes (pour la définition du meme, rdv sur Wikipedia) de la toile, à tel point qu’une pétition comptant près de 150 000 signatures circule pour réclamer son apparition dans le prochain Star Wars. Sa popularité est telle que le groupe Weezer parodiera sa performance dans son clip Pork and Beans en 2008. D’autres versions améliorées se mettent à pulluler sur YouTube, dont la plus célèbre :

Une dépression et un procès contre les marmots boutonneux plus tard, Ghyslain Raza a gagné un iPod suite à une collecte online, des tee-shirts à son nom, et une grosse communauté de dévots qui voient en lui un « héros » et « un type qui a l’air sacrément cool ». Après un bref séjour en hôpital psychiatrique, Star Wars Kids a repris une vie normale, poursuivi ses études à l’école de droit de McGill, et est aujourd’hui le président de Patrimoine des Trois-Rivières.

Star Wars Kid aura finalement réussi à devenir un Jedi, i.e. un guerrier empreint de sagesse.

La morale de cette histoire : le plus fantastique EPIC FAIL du début de l’histoire de l’internet amoche mais ne tue pas. De là à affirmer qu’il rend même plus fort… il faudra attendre de voir si Amandine du 38 finit par percer dans le milieu du rap.

BONUS : Le conseil de Tata Elise – Que faire si vous devenez à votre tour un meme d’Internet, ou que vous vous appelez – au hasard – Amandine du 38 ?

1) Changez d’école, de ville, faites une retraite en Ariège avec des mammifères pour qui Internet n’a aucun intérêt s’il ne peut se brouter.

2) Appelez TF1 pour leur proposer un reportage sur vous, et prétendez que si vous ne vous attendiez pas à un tel succès, vous assumez complètement.

3) Attendez que les saisons passent. Quand vous aurez physiquement changé, plus personne ne viendra vous enquiquiner.

4) Racontez votre histoire à vos petits-enfants.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Faustinha
    Faustinha, Le 8 juin 2010 à 19h38

    Je suis ton père.

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)