La SNCF détourne les titres de films américains

A l'occasion de son partenariat avec le festival du cinéma américain de Deauville, la SNCF se fait remarquer grâce à une campagne très, très drôle.

En temps normal, quand la SNCF me fait rire, c’est de désespoir, quand j’entends que mon train aura de longues minutes de retard. Mais aujourd’hui, la réalité est toute autre : aujourd’hui, la SNCF m’a faite rire à gorge déployée.

A l’occasion de son partenariat avec le festival du cinéma américain de Deauville qui aura lieu du 31 août au 9 septembre 2012, la SNCF, à travers l’agence TBWA/Paris, a fait appel à ses usagers les plus drôles en organisant un jeu-concours dont le but était de jouer avec les noms des villes et les titres de films américains connus pour en faire des visuels humoristiques. En voici quelques exemples qui m’ont fait rire comme un dindon devant un bêtisier de fin d’année :

Un film avec Emile Hirche (ça marche pas, c’est au Cameroun. Je fais ce que je peux).

(Celles qui ont une mémoire très efficace auront peut-être reconnu la gare que je connais trop bien pour y avoir passé quelques longues et tristes heures.)

Et enfin, mon visuel préféré :

Pour voir les autres visuels et rigoler grassement, c’est par ici ! Sur ce moi, je vous laisse, je vais regarder La Traversée de Paris. HAHAH…

Ah bah ça marche pas non plus.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Angelin
    Angelin, Le 6 septembre 2012 à 17h03

    Aalia;3522205
    Le service public qui a le monopole et qui paye pour faire de la pub, un jour il faudra qu'on m'explique.
    C'est parce que c'est à eux de nous faire préférer le train... :cretin:

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)