Shaun of the Dead, le classique (de zombies) de la semaine, pour briller en société

Par  |  | 5 Commentaires

Shaun of the Dead, sorti en 2005, n'est pas un simple pastiche de film de zombies. C'est une œuvre hommage, un poème hilarant au cinéma de genre, que Kalindi met à l'honneur dans son « Classique de la semaine pour briller en société ».

Shaun of the Dead, le classique (de zombies) de la semaine, pour briller en société

Est-ce-que tu regardes The Walking Dead ? Et est-ce que, franchement, tu n’en as pas plein les bottes ?

Les miennes sont remplies d’intestins pourris, de lambeaux de peau, et surtout d’un ennui mortel.

Mais je n’ai pas envie de laisser cette série entamer mon amour pour les zombies.

D’autant plus qu’en ce moment, ils ont une grosse actualité ! Il y a quelques semaines, je découvrais au Festival du film fantastique de Gérardmer un film canadien intitulé Les Affamés.

Un film de zombies très intéressant en cela que son ton dramatique est entrecoupé de répliques drôlissimes ! L’accent québécois des comédiens joue beaucoup dans le comique du produit, on va pas se le cacher.

Aussi, dans quelques semaines sortira au cinéma La Nuit a dévoré le monde, un film de zombies français léché et audacieux.

2018 signe donc le retour en force des morts-vivants de qualité !

Est-ce que, du coup, on en profiterait pas pour se refaire un film de zombies un peu fun ?

Peut-être qu’une bonne crise de rire nous réchauffera un peu !

Shaun of the dead, ça parle de quoi ?

Sorti en 2005, le deuxième film d’Edgar Wright présente Shaun, un trentenaire qui ne fait pas grand chose de sa vie.

Il passe son temps entre son appart et le pub, où il descend des litres de bière avec ses potes, et délaisse Liz, sa copine.

Celle-ci en a par dessus la tête !

L’incapacité notoire de celui qu’elle aime à se consacrer à elle, l’oblige à rompre.

Shaun est bien décidé à la reconquérir envers et contre tout. Et surtout contre une invasion soudaine de zombies, qui menace la Terre entière. Retranché dans son bar préféré, Shaun va enfin montrer de quoi il est capable…

Shaun of the Dead, le premier volet d’une trilogie culte

Shaun of the Dead est le premier opus d’une trilogie nommée Blood and Ice Cream Trilogy, parfois également appelée The Three Flavours Cornetto Trilogy.

Pourquoi de telles appellations ? En référence à la dimension sanglante de la trilogie, et aux personnages, qui dans les trois volets, mangent des glaces de la marque Cornetto.

Chacun des trois opus possède sa propre intrigue. Le casting est toujours le même, mais les acteurs changent de rôles à chaque fois. Il s’agit donc d’une trilogie d’anthologie.

Le second volet, intitulé Hot Fuzz est mon préféré, quant au troisième, Le dernier pub avant la fin du monde, il mérite le coup d’œil, même si c’est celui qui m’a le moins séduite en raison de sa dimension trop capillotractée.

Shaun of The Dead, un casting de fans

En 1999, Edgar Wright réalise la série Spaced pour la chaîne Channel 4. Une sitcom humoristique dans laquelle Simon Pegg (le héros de Shaun of the Dead) était prisonnier du jeu vidéo Resident Evil 2 et combattait des walkers.

Si ce produit télévisuel n’a pas été diffusé en Hexagone, il a connu un joli succès outre-Manche.

Pour Shaun of the Dead, Wright a casté plein de figurants qui étaient fans de la série Spaced.

70% des morts-vivants que tu as pu voir à l’écran sont donc des amoureux du cinéma et de la série de genre, pour qui être grimés en zombies était un vrai kif.

Shaun of the Dead, des clins d’œil au genre

En bon amoureux du cinéma de genre, Edgar Wright a voulu rendre hommage à ses classiques. Ainsi, il fait un clin d’œil à George A. Romero, maître du suspens.

Souviens-toi, à un moment, Shaun et Ed matent la télé.

Eh bien, figure-toi que les paroles du présentateur sont en réalité les mêmes que celles du reporter dans La nuit des morts vivants (le premier film à m’avoir glacé le sang). Et ce n’est que le premier élément d’une longue série de clins d’œil au cinéaste, qui a largement inspiré le travail de Wright.

Aussi, le nom du restaurant Fulci’s Restaurant, est une petite référence au réalisateur de films d’horreur Lucio Fulci.

Un film très inspiré ! Une œuvre hommage.

Des indices disséminés dans tout Shaun of the Dead

La filmographie entière de Edgar Wright a un fil rouge : l’ingéniosité.

C’est qu’il est malin, l’animal. Si tu te penches de près sur sa filmographie, tu te rendras compte qu’il dissémine des indices sur les résolutions de ses intrigues tout au long de ses films.

Je ne veux surtout pas risquer de te spoiler quoi que ce soit si tu n’as pas encore vu Shaun of the Dead.

Je ne peux donc pas te donner un exemple précis, ça ruinerait ton expérience.

Toutefois, j’attire vraiment ton attention là dessus, car c’est un processus ingénieux, qui fait le charme de son cinéma.

Shaun of the Dead validé par LA MEILLEURE PERSONNE AU MONDE

Je te parlais de lui plus tôt dans le texte. George A. Romero, LE MAITRE absolu du cinéma d’horreur, a adoré Shaun of the Dead.

Il a tant aimé le travail de Simon Pegg et Edgar Wright, qu’il a voulu travailler avec eux et a fait un caméo dans leur film Land of the dead.

Un véritable honneur !

Voilà ma bonne dame, c’est tout pour aujourd’hui.

Je te souhaite le meilleur dimanche possible, et t’encourage grandement à essayer Shaun of the Dead, et même la trilogie entière, qui réunit à peu près toutes mes passions : les roux, les zombies, l’humour, les Cornettos et la bière.

Avé Edgar !

À lire aussi : Laurence Anyways, le classique amoureux de la semaine pour briller en société

Commentaires
  • Kettricken
    Kettricken, Le 26 février 2018 à 11h29

    Premier film regardé chez et avec M. Kettricken <3
    A la fin, il m'a dit, tout content de voir que j'avais adoré : "Tu vois, un autre il t'aurait fait voir une comédie romantique avec Hugh Grant, mais moi je me suis dit qu'une comédie romantique avec des zombies, ça pouvait te plaire"

    Ceci dit, si j'omets l'aspect affectif de ce film, je préfère Hot Fuzz; le deuxième opus de la trilogie cornetto (oui je n'ai pas peur de lancer les débats qui fâchent)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!