4 choses que j’ignorais sur le sexe pendant les règles

Par  |  | 32 Commentaires

Camille savait que ça en dégoûtait certain·es, elle savait que ça tachait les draps... Mais ces 4 trucs-là, elle savait pas !

4 choses que j’ignorais sur le sexe pendant les règles

Les règles, ce n’est pas sale. Mais ce n’est pas non plus le moment le plus détente pour faire du sexe.

Les avis sur le sujet sont nombreux et variés. À chacun·e de choisir de s’ébattre dans l’hémoglobine, ou de mettre ses parties génitales en off.

Aucune contre-indication médicale ne s’oppose aux relations sexuelles pendant les règles.

Mais de très bonnes raisons peuvent justifier une mise entre parenthèse du coït pendant les menstrues :

J’ai beau avoir mes règles chaque mois depuis maintenant un paquet d’années, il y a pas mal de choses étonnantes que j’ignorais à leur sujet.

Je vous partage aujourd’hui mes récentes découvertes sur le sexe et les règles. Pour l’amour du savoir.


Ça te dirait un ptit cunni ?

Il est possible de tomber enceinte pendant ses règles

Les règles correspondent au moment où ton utérus fait le ménage si l’oeuf mensuel que ton corps abrite n’est pas fécondé.

L’idée est donc largement répandue qu’une femme n’est pas fertile à ce moment du mois, et qu’il est donc possible de se passer de contraception pendant les règles.

Erreur ! Il est tout à fait possible de tomber enceinte pendant ses règles, même si la probabilité est faible.


Quand j’ai appris la nouvelle

Certes la période d’ovulation, située à mi-chemin du cycle, est la plus propice en termes de conception.

Mais il n’est pas exclu que l’ovulation suivante soit très proche de la fin des règles, si les cycles sont irréguliers ou très courts.

Sachant que les spermatozoïdes peuvent survivre jusqu’à 5 jours, ils peuvent parvenir à féconder l’ovule du cycle suivant.

Il est aussi important de noter que des écoulements sanguins peuvent survenir en dehors des règles et brouiller les pistes. Le phénomène répond au doux nom de « métrorragies » et n’indique donc pas non plus une infertilité temporaire.

Rappelons au passage que le risque de transmettre et contracter une IST est beaucoup plus important pendant les règles.

Il existe des solutions pour se boucher l’utérus

Un des gros inconvénients du sexe pendant les règles est de donner à n’importe quel pieu des allures de scène de crime.

Mais non sommes en 2018 et il existe désormais des dispositifs pour éviter de transformer sa parure Hello Kitty en Saint Suaire.

L’idée est de bloquer l’ouverture du col de l’utérus, c’est-à-dire le trou situé entre l’utérus et le vagin et par lequel s’écoule le sang menstruel.

Pour éviter le genre de mésaventures qui n’arrive pas qu’à Josée, The Flex Company a imaginé ce qu’elle présente comme un tampon flexible.

L’accessoire ressemble à une cup plate et très souple qui se place au fond du vagin et obstrue le col de l’utérus, évitant ainsi l’écoulement sanguin.

Sur le même principe, la marque Intimina a récemment lancée une cup qui permet la pénétration.

Voilà de quoi faire du sexe menstruel dans le plus grand respect du linge de lit et des phobiques du sang.

Bien des religions excluent les femmes réglées

Dans la religion rastafari, les femmes sont considérées comme impures pendant leurs menstruations. Elles doivent s’isoler pendant cette période et les relations sexuelles ne sont pas au programme.

Mais les rastas ne sont pas les seuls à rejeter les menstrues hors du lit conjugal ; d’ailleurs, le rastafarisme reprend nombre d’idées chrétiennes.

Les trois grandes religions monothéistes préconisent peu ou prou le même positionnement quant aux femmes ayant leurs menstruations.

Le Coran, la Bible et la Torah qualifient tous les règles d’impuretés ou de souillures et conseillent aux hommes de se tenir loin des meufs pendant leurs menstrues…

C’est le sang du Diabbbllllleeee !

Des croyances zinzins entourent les enfants conçus pendant les règles

Ce tabou autour des règles, entretenu par les grandes religions, remonte à une époque fort lointaine.

Les croyances les plus folles entourent le sang menstruel car il est longtemps resté un mystère physiologique.

Dans le livre Histoire du sang, Gérard Tobelem rapporte que dans la mythologie grecque on attribuait la difformité de Vulcain au fait que ses parents Jupiter et Junon s’étaient accouplés pendant les règles de cette dernière.

En d’autres temps, il était également courant de penser qu’un enfant roux avait été conçu pendant les règles de sa mère.


Un enfant chauve pourrait-il être le fruit d’un maillot intégral ?

Voilà mes cabécous, j’espère que vous pourrez ressortir l’un de ces fun facts très prochainement en repas de famille.

Et vous, vous connaissiez ces infos chelou ou je vous en ai appris une bien bonne ? 

Instant auto-promo ! Je vous invite cordialement à vous abonner à ma chaîne YouTube toute neuve Queen Camille. J’y parle de sexe, mais pas que ! À très vite ♥

À lire aussi : J’ai testé pour vous : faire l’amour en oubliant d’enlever mon tampon. DEUX FOIS.

8 surprises autour de l'apéro
choisies par Mymy & Charlie et valant + de 50€
18.90€ + livraison

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Plopipou
    Plopipou, Le 15 mai 2018 à 3h08

    Astuce pour éviter les draps sacrificiels: le faire dans la douche.
    En plus ça glisse mieux, pas besoin de lubrifiant.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!