Sempre Susan / Souvenirs sur Sontag, de Sigrid Nunez

Connaissez-vous Susan Sontag ? Cette femme de lettres américaine nous a quitté en 2004, laissant derrière elle une très grande oeuvre. Mais qui se cachait derrière le personnage ? Sigrid Nunez, proche de Susan durant quelques années, nous le raconte à travers un bref récit.

Sempre Susan / Souvenirs sur Sontag, de Sigrid Nunez

Sorti aux éditions 13 Note, le roman Sempre Susan / Souvenirs sur Sontag est une véritable porte ouverte sur la vie de cette intellectuelle. Si Susan Sontag était connue pour son fort caractère, elle a ses failles et ses travers, comme tous les êtres humains. Sigrid Nunez, qui l’a côtoyée de nombreuses années, nous offre une autre version de Sontag. Et c’est passionnant.

Susan Sontag se fait connaître par ses essais (dont le premier Against Interpretation), puis par ses romans. Impliquée dans la vie culturelle de sa ville, New-York, c’est une femme aux fortes convictions, qui défendra toute sa vie ses idées féministes : elle refuse de porter le nom de son mari, puis de se voir qualifier de « femme-écrivain ». L’idée même qu’un point de vue puisse être spécifiquement féminin la révolte, et Susan se battra pour être reconnue comme un écrivain-tout-court.

Au-delà de son engagement et de son œuvre, Sigrid Nunez s’intéresse plus particulièrement à la vie de Susan. Qui se cachait vraiment derrière ces avis, ces revendications ? Sigrid Nunez, dans sa jeunesse, fut la petite amie de David, le fils de Susan, emménagea avec eux et partagea leur quotidien. Il s’avère que l’intellectuelle a une conception plutôt personnelle de la maternité : extrêmement proche de son fils (certains y voient une forte possessivité, un besoin de ne pas être seule), elle ne l’a cependant pas véritablement élevé, privilégiant avant tout ses réflexions et son travail.

Sigrid Nunez nous dresse alors un portrait de l’artiste en demi-teinte : d’un côté, c’est une Susan Sontag passionnée qui se livre à nous, faisant preuve d’une grande force de caractère face au cancer (elle en affrontera plusieurs, puis décède en 2004 d’une leucémie), d’une volonté de ne pas brader son talent… D’un autre, on découvre une personnalité finalement très fragile : derrière un manque d’humour et des réflexions acerbes se cache une femme pleine de regrets, rongée par le sentiment de ne pas avoir atteint son but.

Parfois agaçante, souvent touchante, Susan Sontag y est contée comme une femme multiple et passionnante. Autant vous dire que ce bouquin vous donne direct envie de vous lancer dans tous ses livres, histoire de voir ce qu’elle a dans le coffre. Pour celles qui connaissent déjà bien son oeuvre, ce livre offre une vision très intéressante de l’artiste et de son ressenti face à ses propres parutions.

Sempre Susan / Souvenirs sur Sontag est déjà disponible aux éditions 13e Note, au prix de 8€ pour 106 pages.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Nadja__
    Nadja__, Le 2 juin 2012 à 15h35

    Je n'ai lu que La Maladie comme métaphore et Le sida et ses métaphores, mais aucun de ses romans. A tenter donc mais j'aimerais surtout lire ses écrits sur la photo.

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)