Sélection de jeux d’horreur pour trembler de la manette

Envie de flipper un bon coup pour Halloween ? Sort les bonbons, la manettes et un bon vieil ordi : c'est parti pour affronter les monstres les plus atroçes du monde vidéoludique.

Sélection de jeux d’horreur pour trembler de la manette

— Article initialement publié le 22 octobre 2016

620-dossier-peur

Halloween arrive ! La tradition veut qu’en ce jour de terreur, on sorte les bonbons, les plaids, et les films d’horreur. J’aime bien ce programme, mais pourquoi ne pas remplacer les films par… Des jeux vidéo d’horreur ?

À lire aussi : Nevermind, le jeu qui sait quand vous avez peur

Dans un jeu, le frisson est encore plus intense : quand on hurle devant un film d’horreur, on ne peut finalement rien faire pour que le pauvre adolescent boutonneux à l’écran ne se fasse trucider par un homme masqué armé d’une tronçonneuse. Alors que dans un jeu vidéo hé bien… En un sens, ce sera de notre faute !

Attention, cet article contient des images un peu flippantes. Si tout ce qui a plus d’une rangée de dents et des orbites sanguinolentes te fait peur, tu risques de passer un sale quart d’heure !

Si tu veux de l’action

Découvrir des labyrinthes remplis de monstres, c’est fort en sensations. Quand on peut leur taper dessus, c’est encore plus motivant. Envie d’écrabouiller des sales tronches visqueuses à la pelle ? Il y a Doom ! Sorti pour la première fois en 1993 (ce jeu à le même âge que moi, c’est dire), Doom jouit d’une réputation et d’un gameplay aux petits oignons.

Et si le vintage, ce n’est pas votre truc, il y a toujours la version récente, sortie cette année sur PC, PS4 et Xbox One !

Dans le même genre, il y a Dead Space. Ce jeu de tir à la troisième personne vous propose d’incarner le scientifique Isaac Clarke, se battant dans un vaisseau spatial contre des nécromorphes, infâmes bestioles vaguement humanoïdes. Y’a de tout dans ce jeu : du géant dégueulasse, de l’enfant désarticulé flippant… Sois sur tes gardes si tu ne veux pas finir enseveli•e sous une masse de monstres affreux !

necromorphe-dead-space

FOUTUE DE FOUTUE DE FOUTUE BESTIOLE !

Si tu veux de l’exploration

Certains jeux ressemblent délicieusement à des petites balades, comme un innocent projet Blair Witch. C’est à mon sens les meilleurs, et ceux basés sur la légende du slenderman sont particulièrement flippants. Enfin, c’est peut-être moi qui flippe parce que le slenderman me fait peur.

À lire aussi : Ces trucs inquiétants de l’internet

Cette légende du type aux bras et aux jambes immenses, qui rôde près des parcs et des maisons, a beaucoup fait fantasmer le web. Il était donc logique que des petits malins en fassent des jeux vidéo. Durant le marathon mad’gaming, on a joué à Slender : the arrival et sachez bien qu’on a hurlé comme il faut.

Le jeu nous propose de découvrir les origines du Slenderman. Tout commence dans une maison au cœur d’une forêt : au fil de notre enquête, on découvrira le sort funeste réservé à ceux qui osent s’aventurer dans la montagne. Toi, devant ton écran, tu seras à ça de frôler la crise cardiaque à chaque apparition impromptue du slenderman sur ton écran. En plus il sait se téléporter, ce con !

Si tu n’oses même pas bouger

Je l’avoue : je n’ai même pas osé prendre la manette durant Slender. Le fait que le sort de mon personnage dépende de mes actions, ça me foutait beaucoup trop la pression ! Si tu es dans le même cas, il y a une solution : Five nights at Freddy’s.

Dans cette série de jeux, on incarne une personne (pas toujours la même), de nuit dans une pizzeria. Mais le resto ne contient pas que des pepperonis et du gruyère : il est aussi hanté par des animaux mécaniques, qui deviennent diaboliques une fois le soir venu.

Le jeu est un point and click : concrètement, vous ne vous déplacez pas énormément. De fait quand une bestiole arrive sur vous, je vous le dit tout net, VOUS ÊTES DANS LE CACA. Amy et Mymy y ont joué en live, et c’était pas beau à voir.

Et je ne vous parle même pas des jeux en réalité virtuelle ! Il faut un sacré self-control pour pouvoir enfiler un casque et se retrouver littéralement à l’intérieur du jeu d’horreur, avec des trucs qui arrivent devant nous, derrière nous, sur les côtés.

À lire aussi : Courgette, fan de jeux indépendants et d’horreur — Portrait de streameuse

Pour être honnête, une équipe est venu nous faire tester un court métrage en réalité virtuelle inspiré de The Door à l’occasion de la sortie du film, et je suis la seule clampine à avoir retirées les lunettes en plein milieu tellement j’étais terrifiée.

Voilà, maintenant vous avez plein de choix pour passer une nuit terrifiante devant votre PC avec vos potes. Et vous, des conseils pour un Halloween vidéoludique réussi ? Quand à moi, je pense que je serais devant Friends à manger des crêpes. Le seul fait d’écrire cet article a déjà suffi à me faire peur.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Moustik
    Moustik, Le 23 octobre 2016 à 17h23

    C'est vrai que SOMA jme le suis pas encore fait ... x"D mais j'ai trop de jeu en cours !

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)