Des scientifiques parviennent à lire dans les pensées (ou presque)

Par  |  | 4 Commentaires

Hier, c’est un frisson d’angoisse qui m’a parcouru le dos quand j’ai lu cet article sur le site du Nouvel Observateur. Une étude menée par des neuroscientifiques et publiée avant-hier dans la revue Current Biology a permis de « scanner l’activité cérébrale » de trois cobayes. Et donc, de lire « un peu » dans leurs pensées en « décod[ant] […]

Hier, c’est un frisson d’angoisse qui m’a parcouru le dos quand j’ai lu cet article sur le site du Nouvel Observateur. Une étude menée par des neuroscientifiques et publiée avant-hier dans la revue Current Biology a permis de « scanner l’activité cérébrale » de trois cobayes. Et donc, de lire « un peu » dans leurs pensées en « décod[ant] des signaux cérébraux pour reconstruire des images visionnées ».

Le but de l’expérience est de permettre à des gens dans l’incapacité de communiquer de le faire en contrôlant « un ordinateur à distance, avec la seule force de l’esprit », selon Jack Gallant, co-auteur de l’étude.

C’est super, tout ça, mais notre intimité intra-crânienne, faite de pensées lubriques, d’insultes et d’absurdités en tout genre, est-elle menacée ?

Rien n’est moins sûr : des cobayes ont regardé des vidéos de quelques secondes pendant 1 à 2h, tout empêtrés qu’ils étaient par des fils leur sortant de la tête et les reliant à des ordinateurs. L’expérience a démontré que le cerveau « répond plus aux silhouettes des objets en mouvement » qu’aux éléments qui permettent leur identification.

Bon, je veux pas me la raconter mais ça, je le savais déjà : au lycée, avec des amies, nous restions parfois dans les couloirs de l’établissement pendant les heures libres parce que nous ne voulions pas aller en étude dirigée et qu’il faisait froid dehors. Lorsque notre CPE ou un surveillant passait dans lesdits couloirs, nous nous mettions dans un coin, arrêtions de bouger et de respirer et EUMEÏZINGUE MAIS VRAI, des fois, on passait inaperçues. Grâce à notre absence de mouvement, nous faisions figure de meubles. (Bon et puis des fois ça marchait pas et on passait pour légèrement retardées). Les scientifiques auraient dû me poser la question au lieu de faire une étude. Ils auraient fait des économies.

Tente l’expérience, toi aussi : la prochaine fois que tu croiseras ton ex et sa nouvelle copine mannequin et étudiante à l’ENA dans la rue, plus besoin de jouer à la fille épanouie, pour qui tout va bien, et heureuse de leur bonheur. Freeze-toi : ils ne te remarqueront même pas, ce qui t’évitera une humiliation ULTIME (au moins).

Donc, aucune raison de paniquer. Une étude dont les résultats sont flous au point de ne pas permettre de différencier Dick Rivers et René Descartes est une étude inoffensive pour nos pensées honteuses.

En parlant de Dick Rivers et de René Descartes, leur ressemblance est à ce jour ma première et unique découverte. Mesdames et mesdemoizelles, sous vos yeux ébahis..

— Source montage: Sophie-Pierre Pernaut, docteur ès Paint

Me voilà rassurée: le jour où tout le monde pourra lire dans mes pensées et apprendra ainsi que je fantasme sur Bernard Menez n’est pas arrivé.

>> Pour lire l’étude en anglais c’est ici

Valeur : + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

Sophie Riche

Eh, salut toi ! Avant, mon pseudo, c'était Sophie-Pierre Pernaut, mais comme c'était un peu long et que j'aime bien mon vrai nom, j'ai repris mon blaz. Mais bon, tu peux m'appeler Sophie-Pierre Pernaut ou Sophie-Pierre ou SPP ou même dauphin. C'est toi qui choisis. Sinon J'ai 25 ans jusqu'à ce que j'en ai 26, puis 27 et ainsi de suite jusqu'à ce que je meurs ; tu connais le principe.

Tous ses articles

Commentaires
  • Lilie-Rose
    Lilie-Rose, Le 29 septembre 2011 à 19h19

    C'est un beau progrès pour la recherche.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?