La mode des salons de beauté pour fillettes se répand aux USA

Les salons de beauté américains ne se contentent plus de s'occuper des poils et des rides des femmes adultes, ils s'attaquent désormais aux fillettes prépubères.

Alerte, alerte, le monde est malade, je répète, le monde est malade.

On vous avait déjà prévenues de l’ouverture de Mini Kid Spa, un institut de beauté pour les 6-15 ans en France, qui surfait sur la mode américaine, mais sachez que ça continue.

Cette mode se propage tranquillement aux États-Unis : des salons de beauté pour fillettes prépubères continuent à ouvrir et à prospérer dans tout le pays.  J’insiste sur le terme prépubère, parce que ça sous-entend que ces fillettes n’ont ni poils, ni rides, ni de gros problèmes de peau – bref, rien qui ne justifie un passage chez l’esthéticienne. Et pourtant, leurs mères se réjouissent de pouvoir les emmener dans ces salons spécialisés pour leur offrir la coupe de Shirley Temple pour 28$, une manucure, une pédicure ou un soin de la peau. Dès un an. Des manucures pour des fillettes de un an.

On peut voir tout ça dans un reportage diffusé dans l’émission Good Morning America et relayé par le site Jezebel.

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo

Une des mère interrogées explique que ça fait partie de cette histoire de princesse à laquelle toutes les petites filles finissent par adhérer. Un peu plus tard, deux petites filles qui s’apprêtent à recevoir leurs soins nous expliquent que ça leur permet de vraiment se relaxer (parce que la vie d’enfant de 8 ans est extrêmement stressante, et nécessite un palper-rouler et un masque aux algues deux fois par semaine). Des fillettes de 7, 8, 9 ans vont se faire faire des lissages permanents.

Pour les fillettes un peu plus âgées (entre 11 et 12 ans), ces salons proposent également des épilations du maillot. Dans le reportage, une femme nous explique que c’est une question d’hygiène, et qu’il vaut mieux que ces enfants commencent le plus tôt possible – que c’est une bonne chose pour elles. A la question « ne pensez-vous pas qu’elles sont trop jeunes pour ça ? », une esthéticienne répond que c’est nouveau pour elles, mais qu’il faut les orienter dans la bonne direction.

Le message qu’on leur envoie ? Vous n’êtes pas assez bien, pas assez belles de naissance, vous avez besoin d’améliorer votre image. Un message qu’on reçoit toutes depuis belle lurette, mais qui s’adresse à un public de plus en plus jeune. Et si mêmes les parents tombent dans le piège, on n’est pas sorties de l’auberge.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 31 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • AnonymousUser
    AnonymousUser, Le 12 décembre 2011 à 22h43

    Franchement, ça me fait mal au coeur: c'est horrible et ça m'éc?ure. La femme est traitée comme de la merde, de plus en plus, il y pas d'autres mots. On explique à ces gamines qu'elles se résument à ces conneries.
    Et les petits garçon ? Ils vont penser quoi à force de voir leurs camarades filles tartiner et épiler des pieds à la tête ? Bah, qu'une femme ça sert à ça hein, à quoi d'autre si non ? C'est bien, les codes vont être encore plus endurcis: un fille c'est ça, un garçon, c'est ça.
    Explosion du sexisme en perspective, merci beaucoup.

    Elles connaissent déjà bien trop choses, elles vont être blindée de clichés et de stéréotypes sur leur place en tant que femme, des images complètement faussées. L'image qu'elle vont développer d'elle-même va les fragiliser, elles seront vulnérables, car dépendantes bien trop tot (c'est une fatalité) de l'opinion des autres.

    Et j'imagine même pas les complexes qu'elles vont développer après, et bien plus tôt que les ados. La société est bien assez névrosée comme ça, pour que des c*nnards par soucis d'argent viennent la pourrir un peu plus.

Lire l'intégralité des 31 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)