La Saint Valentin VS les relations à distance, clash le plus nul du monde

Margaux et son boloulou ont longtemps vécu loin l'un de l'autre. Saint Valentin et distance n'ont jamais vraiment fait bon ménage...

La Saint Valentin VS les relations à distance, clash le plus nul du monde

J’ai jamais été très dingo de la Saint-Valentin — mon trip à moi, niveau fêtes, c’est Noël. Même en étant célibataire j’ai jamais eu de peine d’être seule ce jour-là : j’étais à un très haut niveau de « je m’en fous ». Il y a plus de 4 ans, j’ai rencontré Jean-Michel Love et on est très très vite tombés amoureux. Quand je dis vite, je parle de gros coup de foudre de bâtard : en une semaine c’était plié; on était dingo l’un de l’autre et on se lisait des poèmes (non).

L’ennui c’est qu’on vivait chacun à un bout différent du pays.

À lire aussi : Les couples fictionnels les plus cool

Aujourd’hui on on vit enfin ensemble et on est plus heureux qu’une pomme de terre prête à être recouverte de raclette. Mais avant d’arriver à ce point, on a eu des moments bien nuls. Entre tristesse, manque et solitude, c’était pas toujours pleine bille sur la croisière de l’amour.

big-situations-amoureuses-pourries

Et même si concrètement, j’ai jamais accordé d’importance à la Saint-Valentin, la fête a pris une toute autre dimension : celle du seum intergalactique ! Cette année, c’est la première fois qu’on sera vraiment ensemble le jour même, alors en souvenir du bon vieux temps (non), voici une typologie des 14 février à distance qu’on a pu connaître.

À lire aussi : Hollywood nous ment — Les clichés nuls sur les couples

relation-distance-alienor-4

À lire aussi : J’étais dans une relation à distance, et tout est bien qui finit bien — Témoignage (mis à jour)

La Saint Valentin sur Skype

big-trucs-demeures-internet-2015

Notre première Saint Valentin, on l’a passée sur Skype. Mes collègues de relation à distance me comprendront quand je vous dis à quel point le logiciel est traître : l’écran se bloque, la lumière est nulle et surtout à un moment… il faut raccrocher !

Quoiqu’il en soit, le souvenir que je garde de cette Saint Valentin, c’est son côté un peu magique, le truc qu’on a au début de la relation et qui fait qu’on a le sentiment de flotter sur un nuage de fromage dans un ciel de guacamole. Saint Valentin : 1, longue distance : 0. Alley mon gars kestuvafer ? Ben rien.

relation-distance-alienor-2

La Saint Valentin en décalé

À lire aussi : Idées de cartes bien trop drôles pour la Saint-Valentin

L’année suivante, on a pu fêter la Saint Valentin ensemble mais… le 21 février ! C’était la première fois qu’on réservait un restaurant pour moi, et c’est peut-être bête mais ça rajoutait une dimension encore plus romantique à nos retrouvailles.

Comme à chaque fois qu’on se voyait, on s’est rempli le ventre avec autant d’ardeur qu’une armée de Jean-Pierre Coffe et à la fin, on nous a offerts des verres de saké au fond desquels il y avait des photos de gens de type tout nus. La Saint Valentin était devenue spécial parce qu’on savait qu’on avait qu’un week-end pour profiter de l’autre.

Saint Valentin : 2, longue distance : 0. 

À lire aussi : Les histoires à distance, ça craint

La Saint Valentin sponsorisée par Kleenex

big-hypersensibilite-complexes

Mine de rien, ça en pompe de l’énergie, la vie de tous les jours en ayant de la peine. Même dans les bons moments, il y avait toujours la petite voix en fond qui disait « Oh ben dis, t’as quand même l’air de bien t’amuser ! Tu te rappelles que ton mec est loin, que tu sais pas quand tu vas le revoir ? Miskin la vie de merde ». J’avais l’impression d’avoir une petite partie de moi loin, loin dans un village du Sud.. et surtout, une grosse boule dans la gorge.

Alors cette Saint Valentin, je l’ai passée à pleurer sous ma couette. Et la seule personne qui pouvait me consoler était à l’autre bout du pays. Tristesse niveau maximal : un point pour la distance.

relation-distance-alienor-1

La Saint Valentin en tête à tête avec… des révisions

L’année dernière, j’ai passé la Saint Valentin entre mon mémoire et mon mi-temps chez madmoiZelle. L’avantage quand on est surbookée, c’est qu’on a pas trop le temps de penser à la tristesse. Mais en fait si. Quand même.

Je dirais même que ça déconcentre un tantinet : c’était la fête aux boules, aux glandes, aux crottes de nez qui pendent et à la tristesse de l’extrême. Encore un point pour la distance.

À lire aussi : Recettes de pizza calzones pour une Saint Valentin savoureuse

La Saint Valentin à deux, enfin !

La Saint Valentin pour moi, ça a longtemps rimé avec « Encore un truc que je peux pas faire avec mon mec, super ». Aujourd’hui, nous avons passé le cap de la distance : on habite ensemble et pour la première fois, on va passer le 14 février à deux ! Ce sera notre revanche sur les années mouchoirs et tristesse, les thunes dépensées en billets de train et les adieux larmoyants dans les gares.

Même si la vraie revanche, c’est toute notre nouvelle vie, notre appart, notre loyer payé à deux, les affaires mélangées dans l’armoire et les gels douches dans la salle de bain ! Ouep, ça c’est de la victoire ma gueule.

relation-distance-alienor-3

À lire aussi : 7 idées de cadeaux de dernière minute pour la Saint Valentin

Mais qui est donc Aliénor, qui a signé les dessins de cet article ?

C’est la nouvelle graphiste-illustratice de madmoiZelle, pardi ! Elle a débarqué début janvier pour rejoindre les troupes suite au départ de Cy, qui s’envole vers d’autres cieux. Couturière confirmée, tricoteuse passionnée, et dessinatrice de talent (cherche pas y a pas de rimes), elle reprend le flambeau, ça va pas faire un pli, j’vous l’dis.

Retrouve Aliénor sur son blog, Le 37 du mois, et sur sa page Facebook !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 13 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mae46
    Mae46, Le 15 février 2016 à 0h26

    Pour ma part c'est un peu l'inverse, j'ai toujours eu mon homme avec moi pour fêter la saint Valentin et on n'a jamais rien fait de spécial en fait
    Mais cette année pour finir mes études j'ai du partir à plus de 800 km et je dois avouer que la première st Valentin toute seule au milieu de mes partiels et sous un temps pourri, ben c'est sacrément déprimant même quand d'habitude on ne fait rien
    Surtout quand on se ballade un peu sur Internet et que tout, absolument tout vous y fait penser...

    Bon courage à toutes et tous qui êtes dans cette situation, quand vous pourrez être réunis pensez à quel point ces instants sont précieux et profitez en :-)
    Bisous d'une Madmoizelle :-)

Lire l'intégralité des 13 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)