Ce roman poignant sur la culture du viol m’a fait réfléchir

Au Royaume des Menteurs est un roman au sujet du viol, notamment dans les campus américains. Et il a beaucoup fait cogiter Mathilde.

Ce roman poignant sur la culture du viol m’a fait réfléchir

En partenariat avec Fleurus Éditions (notre Manifeste)

Ce que j’attends d’un bouquin, c’est qu’il me procure des émotions, des sensations. Parfois, je lis pour rêver, pour voyager, pour échapper au rythme effréné de mon quotidien.

D’autres fois, il y a des livres qui me mettent profondément mal à l’aise, qui me montrent des réalités (ou des histoires) douloureuses, et c’est tout autant ce que je cherche dans mes lectures.

Au Royaume des Menteurs se classe très clairement dans la seconde catégorie, pour mon plus grand plaisir.

Au Royaume des Menteurs, de quoi ça parle ?

Sam vient d’obtenir une bourse pour intégrer l’académie Edward, un prestigieux établissement aux États-Unis. Elle arrive à l’internat, ravie de pouvoir vivre une vie dont elle a longtemps rêvé.

Malheureusement pour elle, très vite, derrière les sourires et les faux-semblants, elle découvre une réalité dure, à base de bizutage et d’injonctions à rentrer dans les rangs, où les élèves les plus populaires règnent sur l’internat.

Tout cela est si banalisé par la communauté « Edwardienne » que lorsque Sam est violée par Scully, LE mec le plus populaire de l’établissement, élèves et personnel prennent la défense de ce dernier…

Sans remettre jamais en doute sa version des faits.

Brisée mais bien décidée à se battre, Sam décide de rendre son histoire publique, envers et contre tous. D’autant plus qu’elle comprend vite qu’elle n’est pas la seule victime d’un mode opératoire bien rodé…

Au Royaume des Menteurs, le roman de Kiersi Burkhart, sort ce 12 avril 2019 aux éditions Fleurus.

Découvre un extrait en cliquant ici, ou sur la couverture ci-dessous !

Tu peux te le procurer pour 16,90€
Sur le site de Fleurus · sur Amazon · à la Fnac · en librairie !

Au Royaume des Menteurs, un écho douloureux (et nécessaire) à l’actualité

Cette histoire te dit peut-être quelque chose. Alors, oui, elle est tristement banale, mais surtout elle fait écho à l’affaire Brock Turner, aussi appelé « le violeur de Stanford ».

Tu te souviens ? C’était une affaire où Brock Turner, un étudiant de 20 ans, avait violé une étudiante et avait été condamné à seulement 6 mois de prison, pour que la peine n’ait pas « un impact sévère » sur son avenir.

Effectivement, Brock était un brillant athlète, excellent en natation. Oui ça n’a aucun rapport et c’est tout à fait injuste : c’est entre autres cette injustice qu’explore le roman.

Pourquoi Au Royaume des Menteurs me rappelle l’affaire Brock Turner

L’histoire du livre est similaire : Scully, le mec populaire de l’académie Edward, est capitaine de l’équipe sportive de son établissement, adoré et adulé par les élèves comme le personnel.

Il est a priori intouchable, d’autant plus par Sam qui vient de débarquer et qui a encore ses preuves à faire dans l’univers impitoyable de l’académie.

L’histoire du livre comme le sentiment d’injustice qui m’a parcourue à sa lecture sont insoutenables, tout autant qu’est insoutenable la réalité de l’affaire Brock Turner.

Cette résonance et ces similitudes ajoutent à la force du récit, puisqu’elles lui donnent ce terrible aspect réaliste.

Au Royaume des Menteurs, une fiction qui s’inspire du réel

Bien entendu, il s’agit d’une fiction. Le point de vue de Sam est celui d’une adolescente qui traverse une situation dramatique sans aucun recul, ce qu’il faut selon moi avoir à l’esprit en lisant ce roman.

Parfois, j’ai été désarçonnée par ses réflexions, par ses réactions… C’est finalement une des forces du récit qui a mis à mal mes convictions et mes idéaux face à une situation sur laquelle je n’avais aucune prise.

Peut-être aussi parce qu’elle m’a confrontée à mon rôle de journaliste. Car cette fiction explore le rôle des médias, leur redonnant la responsabilité qu’ils ont dans leur traitement des faits.

Au Royaume des Menteurs te plongera dans une enquête journalistique

C’est toute la quête de Sam dans cette histoire : faire parler de son expérience, briser la loi du silence, l’omerta qui plane si lourdement sur l’académie Edward.

Un de ses moyens est de contacter une journaliste, qui choisit de mener son enquête.

J’ai trouvé très intéressant de pouvoir suivre une journaliste d’aussi près, dans cette histoire.

Le roman montre plusieurs facettes du métier, explore comment une professionnelle doit concilier entre ses idéaux, ses contraintes, ses moyens et ses contradictions.

Si tu es intéressée par le milieu des médias, tu auras la sensation d’être plongée dans la réflexion menée par la journaliste, dans ses doutes.

Doit-elle révéler l’affaire alors que Sam n’a pas porté plainte ? Peut-elle contacter ses parents ? Quelle risque prend-elle à se soulever contre Scully et sa puissante famille ?

Ces questions, à notre échelle, nous nous les posons souvent chez madmoiZelle. C’est un travail d’équilibre entre pertinence des sujets, intérêt des lectrices, mission éditoriale et de nombreux autres facteurs que nous mettons en place chaque jour.

J’ai retrouvé ces aspects dans Au Royaume des Menteurs, du début de l’enquête au plot twist de fin (mais chut, je ne dis plus rien).

Au Royaume des Menteurs, un bel exemple de l’évolution de la société

Voici justement un autre point qui m’a intéressée dans ce roman : le fait qu’il s’adresse à un public plutôt jeune, initialement, et qu’il aborde de manière aussi frontale un sujet comme la culture du viol.

Le fait que la littérature jeunesse, adressée notamment aux jeunes filles, cesse de banaliser le viol, de le montrer comme preuve d’amour ou comme quelque chose à accepter pour pouvoir séduire LE mec du lycée…

Ça me donne la sensation que pas à pas, la vision que la société en a évolue.

Car c’est grâce à des titres comme celui-ci, qu’au moins, on en parle. Et c’est important.

Où et quand lire Au Royaume des Menteurs ?

Au Royaume des Menteurs, le roman de Kiersi Burkhart, sort ce 12 avril 2019 aux éditions Fleurus.

Découvre un extrait en cliquant ici, ou sur la couverture ci-dessous !

Tu peux te le procurer pour 16,90€
Sur le site de Fleurus · sur Amazon · à la Fnac · en librairie !

N’hésite pas à te le procurer, et à me dire en commentaires ce que tu en auras pensé !

En attendant, je serais curieuse de connaître les contenus qui selon toi montrent que notre société avance pas à pas. Tu veux bien les partager en commentaires ? J’ai hâte de te lire !

À lire aussi : 6 films pour comprendre la culture du viol

Mathilde Trg


Tous ses articles

Commentaires
  • BloodOfHell
    BloodOfHell, Le 17 avril 2019 à 12h58

    @grenouilleau Ah oui, pardon, j'ai pas cherché avant de demander :sweatdrop: merci pour la réponse !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!