Comment faire une première demande de bourse (même à la bourre)

La première demande de bourse, ça peut être un peu prise de tête. Alors voilà les démarches à suivre pour que ça se passe sans accroc.

Comment faire une première demande de bourse (même à la bourre)

Quand on dit bourse, de quoi parle-t-on exactement ? Déjà, il ne s’agit ni de celle de Wall Street, ni de celles de José l’Obsédé. Et, bien qu’il existe des bourses pour les lycéens, toi et moi on va causer de la bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux.

À lire aussi : Lycéens, lycéennes, vos bourses augmentent de 10% !

Cette bourse, comme l’explique le site du service public est accordée :

« À l’étudiant qui a des difficultés matérielles pour poursuivre des études supérieures. Elle complète l’aide de la famille et ne remplace pas l’obligation alimentaire à la charge des parents. »

Elle consiste donc à te verser une somme d’argent tous les mois (sauf pendant les 2 mois de vacances scolaires l’été, à moins que tu ne remplisses certaines conditions) sur ton compte, pour t’aider à joindre les deux bouts. Le montant fixé dépend de ton échelon de bourse (de 0 à 7) qui est fixé en fonction de ton dossier.

Et puisqu’on en parle, tu te doutes bien qu’il y a quelques démarches à effectuer pour faire ta demande auprès de l’organisme chargé de l’attribution des bourses, j’ai nommé le CROUS dont tu dépends.

Comme il y a quelques termes un peu techniques ou pas forcément clairs dans le beau monde de l’administration, tu trouveras un petit lexique en fin d’article pour éclairer ta lanterne en cas de besoin.

lanterne-eclairer

La lanterne. Tu l’as ?

Créer son dossier et envoyer une demande de bourse

Pour pouvoir prétendre à une bourse d’études (oui je fais un raccourci sur le nom, c’est vraiment plus simple), il faut avant tout créer un dossier.

Il s’agit du DSE, le Dossier social étudiant, qui sert de base au CROUS pour étudier ta demande. Cette procédure s’effectue entre le 15 janvier et le 31 mai précédant ta rentrée, où tu auras besoin de sous.

Pour ce faire, rendez-vous sur le site officiel du gouvernement, où tu peux créer un compte. Attention, il faudra te munir de ton numéro d’Identification nationale étudiante (INE) que tu peux trouver sur ta carte étudiante ou sur ton relevé officiel des notes du bac. Si jamais tu t’es inscrit•e sur admission post-bac, sache que tu as déjà un compte auquel tu peux accéder.

À lire aussi : L’orientation post-bac « améliorée » en 6 mesures par le gouvernement

Ensuite, il va y avoir quelques documents à fournir, mais promis, il y en a peu :

  • l’avis fiscal de tes parents le plus récent (c’est-à-dire l’avis d’imposition ou de non imposition que tes parents ont reçu l’année dernière)
  • un justificatif de scolarité (que ton établissement a dû te remettre en début d’année)
  • si tu as des frères et sœurs étudiants, il faut également fournir un justificatif de scolarité pour chacun d’entre eux.

C’est tout. Le tout scanné et envoyé, tu devrais ensuite recevoir un mail de confirmation de dépôt de ta demande. Ton dossier devrait ensuite t’être envoyé par mail sous 48h. (Voici un récap de la procédure)

C’est seulement lorsque le CROUS recevra ton dossier papier que ta demande sera prise en compte.

Là, ce n’est pas tout à fait fini (mais presque). Une fois que tu as reçu ce dossier, il est important de l’imprimer, de le signer et d’y joindre les pièces justificatives nécessaires, avant de l’envoyer par courrier dans les 8 jours qui suivent.

C’est seulement lorsque le CROUS recevra ton dossier que ta demande sera prise en compte.

envoyer-avion-papier

Du coup, vaut mieux l’envoyer par la Poste — c’est plus fiable, en théorie…

Pense à bien respecter les délais, car si la procédure était jusqu’à présent accessible en dehors de la période de demande de bourse, le site a, cette année, bloqué l’accès électronique…

Au passage, quand tu vas faire ton DSE, on va te demander de formuler des vœux pour l’an prochain. Ne t’inquiète pas si tu n’es pas sûr•e que ton prochain établissement sera bien l’un des 4 voeux que tu peux émettre. Si jamais tu vas finalement ailleurs, il suffira de demander un transfert du dossier.

La décision concernant ta demande de bourse

À partir de là, il ne va pas se passer grand chose jusqu’à juin (max juillet). Avant la fin juillet, tu devrais avoir reçu un mail d’attribution ou de rejet de bourse. Dans tous les cas, cette décision est conditionnelle (oui, soumise à condition et non définitive).

Il faudra alors que tu refasses une petite démarche en fournissant la preuve de ton inscription dans un établissement d’enseignement supérieur au moyen d’un justificatif que peut te fournir ladite école, par exemple lors de ta rentrée administrative.

big-souvenirs-rentree-temoignages

Une fois ce justificatif envoyé, il ne te reste plus qu’à attendre la décision définitive : en cas de refus, de retrait, de réduction de bourse ou d’avis moins favorable que la décision conditionnelle, il doit y avoir un motif de justification.

Il faut aussi qu’il y ait des précisions sur les voies et les délais de recours, afin de contester la décision si tu le souhaites. Pour ces actions, je t’invite à suivre la procédure indiquée sur le site du service public, et à ne pas hésiter à tenter ta chance si tu estimes que ça en vaut la peine.

Les bourses sont rétroactives une fois ta demande acceptée.

Par contre, si c’est gagné, tu n’as plus qu’à attendre que l’argent soit versé sur ton compte. Si jamais tu ne vois rien venir pour le premier mois, sache que les bourses sont rétroactives une fois ta demande validée.

Enfin, si tu n’as ni retour, ni versement, il faut t’en inquiéter et plutôt trop tôt que trop tard… N’hésite pas à appeler le CROUS dont tu dépends ou à te tourner vers ton université pour obtenir de l’aide.

Faire une demande de bourse tardive (en retard, donc)

Si tu n’as pas fait ta demande de bourse avant la date butoir, il y a une solution qui s’offre à toi.

  • Après le 30 septembre, l’UNEF aura des difficultés à décoincer la situation, il vaut mieux essayer de demander une aide d’urgence ponctuelle ou une allocation annuelle au CNOUS.

Pour ce faire, contacte le CROUS dont tu dépends pour effectuer les démarches. Sachant que si tu parviens à obtenir une aide ponctuelle, elle ne peut pas dépasser le montant de l’échelon 1 de la bourse d’études, fixé à 1 669€ pour l’année 2016.

Cette aide ponctuelle est également cumulable à la bourse d’études.

Ce montant est versé en une fois mais rien ne t’empêche de faire une autre demande, car avec un plafond annuel de 3 338€, tu as de la marge.

Bon à savoir : cette aide ponctuelle est également cumulable à la bourse d’études, donc n’hésite pas à te pencher dessus même si tu bénéficies de cette dernière.

big-desillusions-vie-adulte

Lexique des mots WTF de l’administration

DSE : le Dossier social étudiant, il s’agit d’un document global résumant ta situation, qui sert à faire plusieurs démarches, comme une demande de bourse de l’enseignement supérieur sur critères sociaux ou une demande de logement en résidence universitaire.

CNOUS : selon le site officiel, le CNOUS est le Centre national des œuvres universitaires et scolaires. Il contrôle et attribue par exemple le budget national à chaque CROUS.

CROUS : À l’inverse du CNOUS qui est national, un CROUS est justement un centre régional (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) ou plutôt un établissement qui gère un secteur puisqu’il ne s’agit pas toujours d’une région. Tu pourras trouver une carte des CROUS ici.

UNEF : L’Union nationale des étudiants de France est un syndicat des étudiant•es de France. L’UNEF cherche à être présente dans les établissements scolaires de l’enseignement supérieur, mais est aussi joignable via le site officiel de l’organisation.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bibifocus
    Bibifocus, Le 16 octobre 2016 à 11h26

    Aussi ne pas hésiter à demander l'aide des assistantes sociales du CROUS. Elles sont adorables, à l'écoute et dans mon cas très efficaces.
    Ma première année d'étude était catastrophique, mes parents étaient en pleine procédure de divorce, mon père s'est barré à l'étranger nous laissant seules mes 2 soeurs et moi avec ma mère et son maigre SMIC, nous laissant toutes les maisons de crédit sur le dos alors que lui faisait la bamboula avec ses 4000 euros et quelques de salaire par mois. Sur le papier je n'avais pas droit à la bourse car j'étais encore "rattachée au foyer fiscal de mon père" (ce riche), et que le CROUS ne prenait pas en compte notre situation d'abandon et de pauvreté (fallait attendre les décisions de justice, qui prennent genre 1 an et demi dans les meilleurs cas mvoyez). Heureusement l'assistante sociale du CROUS de mon campus m'a vite sauvée de cette situation avant même que les papiers juridiques ne soient sortis, elle a passé quelques coups de fils et m'a considérée comme rattachée au foyer fiscal de ma mère. Elle avait même réussi à l'époque à me déclencher l'aide au mérite pour ma mention TB au bac... Si elle savait que c'est grâce à elle j'ai pu commencé à étudier/me loger/me nourrir, que j'ai pu réaliser mon rêve, finir major de promo, redécrocher une mention TB et maintenant envisager de très bons postes à l'étranger...
    Bref, tout ça pour dire : baissez pas les bras, si vous êtes dans une situation de caca pensez aux AS du CROUS!

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)