Pourquoi Erotic Films, la plateforme de porno éthique d’Erika Lust, nous a convaincues

Kalindi, consommatrice de porno aguerrie, et Esther, novice, ont toutes les deux testé la plateforme de porno éthique d'Erika Lust, Erotic Films ! Plongée dans un monde qui change du X qu'on voit partout.

Pourquoi Erotic Films, la plateforme de porno éthique d’Erika Lust, nous a convaincues

En partenariat avec Erotic Films (notre Manifeste)

Cet article parle de pornographie et contient des images explicites !

Ici Kalindi ! Sache que j’ai découvert la pornographie quand je n’étais qu’une toute jeune adolescente.

Au détour d’une recherche Google, je suis tombée sur plusieurs sites qui avaient tous en commun de présenter des images extrêmement crues, sans aucun préambule ni préliminaire.

Très rapidement, j’ai su quels mots-clés taper dans la barre de recherche pour trouver les films qui m’intéressaient.

Avec les années, mes recherches se sont affinées jusqu’à devenir extrêmement précises. Je savais ce que j’aimais, et je n’étais pas obligée de me confronter à des images qui me choqueraient ou risqueraient d’altérer mon envie.

Je savais trier, ce qui est à mon sens primordial quand on se balade sur ce genre de sites. Pourquoi ? Parce qu’il est facile de tomber sur des horreurs. Et ça, je voulais me l’épargner.

J’arrivais donc à évoluer sur les sites pornographiques avec sérénité, armée d’une solide connaissance de « comment naviguer ». C’était facile.

À lire aussi : Comment le porno a fait évoluer mes fantasmes

Erotic Films, de la pornographie éthique

Une chose m’ennuyait pourtant. Et me faisait même culpabiliser.

Laquelle ? Celle qui à mon avis empêche un bon nombre de personnes d’adhérer à la pornographie : le traitement des acteurs, et surtout, des actrices.

C’est un secret de polichinelle : elles sont souvent maltraitées, violentées, mal payées, et j’en passe… Une condition qui ne peut me laisser indifférente. Qui me révolte, même !

Alors j’ai testé avec joie Erotic Films, un site de pornographie éthique lancé par Erika Lust.

Qu’entend-on par « pornographie éthique » ? Eh bien, une pornographie dans laquelle tous les partenaires sont consentant·es, où les limites ne sont pas transgressés, où les mesures de sécurité et de santé sont respectées !

erotic-films-erika-lust-sexe-protege

Par exemple ici, on est clairement en présence de sexe protégé.

Les « performers » peuvent ainsi explorer leur sexualité avec confiance, dans un respect mutuel.

Bref, c’est un porno sain, que je suis ravie de voir sur Internet !

Erotic Films, une plateforme de porno intuitive et sensuelle

La plateforme Erotic Films n’est pas seulement éthique, elle est aussi extrêmement facile d’accès pour quiconque n’a pas l’habitude de consommer de la pornographie.

En tant que « connaisseuse », je trouve le site très ergonomique et le recommanderais à un·e débutant·e pour plusieurs raisons.

La première saute aux yeux dès qu’on contemple le site : il est QUALITATIF. Contrairement aux trois quarts des autres plateformes, sa présentation invite à rester.

Pensé comme une belle plateforme de streaming à la Netflix, Erotic Films ne présente que des images érotiques au possible, qui souvent baignent dans de superbes lumières.

erotic-films-erika-lust-illustration

Tout invite au fantasme, à la sensualité ! On n’est pas dans le glauque, mais sur un aspect luxueux, qui n’agresse pas l’œil.

Ensuite, le site est SIMPLE. Ça peut paraitre tout bête, mais c’est pourtant une grande qualité. Il n’est pas possible de s’y perdre. Tout est bien indiqué, par deux onglets : un « Menu », et un « Directors ».

Si tu déroules le premier onglet, tu te retrouves avec une quinzaine de choix : des mots-clés qui te permettent de choisir des films en fonction de tes préférences.

Contrairement à mille autres sites, Erotic Films ne te propose donc pas 1823618 catégories. Et si tu veux mon avis, c’est un gage de qualité.

J’ai immédiatement pensé aux menus des restaurants. Plus ils ont des propositions restreintes, plus je m’y engage. Car je sais que le chef a mis l’accent sur la qualité et la fraîcheur des produits plutôt que sur la quantité des plats !

Erotic Films, films pornographiques de qualité

Tout de suite, la plateforme m’a donc inspiré confiance. J’allais tomber sur des produits de qualité. Et je n’ai pas été déçue…

Si tu déroules l’onglet « Directors », tu peux choisir entre plusieurs réalisateurs ou réalisatrices. Tu peux apprendre à aimer leur travail, et à préférer les œuvres de l’une, de l’autre.

Comme pour le cinéma, tu peux donc explorer une filmographie entière. Tu découvres des artistes, en fait !

erotic-films-erika-lust-women-directors

Ensuite, et pour terminer, les films sont souvent soignés et élégants.

Bien sûr, ça reste du porno. Alors tu vas tomber sur des sodomies en gros plans, des pénétrations intenses. Cependant, tout est mâtiné d’un nouveau voile : celui du plaisir.

Tout le monde semble en prendre, de l’actrice à l’acteur en passant par la personne derrière la caméra… et moi bien sûr !

Parole de spécialiste, tu pourras t’initier très facilement à la pornographie grâce à la plateforme Erotic Films, qui saura t’aiguiller facilement vers des films susceptibles de provoquer ton désir.

Esther prend à présent la parole. Elle a aussi testé Erotic Films, sauf qu’elle était vraiment novice en matière de porno !

Le monde du porno, trop obscur pour la jeune ado que j’étais

Changement de décor, ici la deuxième testeuse d’Erotic Films.

Pour ma part, il s’agissait en effet d’une initiation. Comme Kalindi, j’ai voulu m’essayer au porno lorsque j’étais une toute jeune adolescente…

Mais à l’image de ce qu’elle décrit, je me suis vite retrouvée face à des contenus crus. Très crus. Peut-être un peu trop crus pour la moi de 14 ans.

Sur ces sites où les éjaculations faciales côtoyaient les sodomies, sans que je comprenne la plupart des catégories qui s’affichaient, je me suis vite retrouvée perdue.

Contrairement à ma collègue, je ne savais pas comment me repérer sur ces plateformes. J’ai essayé un peu au hasard : un film, puis deux… et clairement : ça ne me faisais aucun effet.

Alors je me suis dit que le porno, ce n’était sans doute pas pour moi, et je n’ai pas insisté.

Ma vie sans porno

De mes 14 ans à mes 18 ans, je n’ai pas vraiment cherché à reprendre contact avec le porno, pour ainsi dire.

Bien sûr, j’en entendais parler, ici ou là. Les discussions entre potes, teintées au choix de (fausse ?) pudeur ou de vantardise ; les messages d’éducation sexuelle qui répètent à qui mieux mieux que le porno, c’est pas la vraie vie

Même mes lectures sur madmoiZelle me rappelaient de temps à autre son existence !

hentai-pornographie

Mais durant ces quatre années, je n’ai pas souvenir d’avoir eu envie de m’essayer à la pornographie de nouveau.

Redonner sa chance au porno, via l’érotisme

Et puis à force d’entendre des potes qui kiffaient le porno, je me suis dit que peut-être, je manquais un truc.

Certaines d’entre elles utilisaient même les films X non pas uniquement pour leur propre plaisir, mais au sein de leur couple.

L’idée a fait son chemin dans ma tête : peut-être qu’avec la maturité et l’expérience que j’avais acquise, cette fois-ci, j’apprécierai ?

Entre temps, j’avais entendu parler de porno différemment. Plus exactement, j’avais entendu parler d’érotisme plus que de pornographie. Alors j’ai cherché des films érotiques.

J’en ai regardé un… Et puis je n’y ai plus vraiment retouché. Non pas que ça ne m’avait pas plu, c’était simplement pas quelque chose qui me faisait si envie que cela, et surtout, je galérais TELLEMENT à trouver quelque chose qui me plaise !

C’est pas parce que j’avais de l’expérience sexuelle que j’allais d’un seul coup comprendre comment fonctionnaient ces sites qui m’apparaissaient comme de grands labyrinthes mystérieux.

Bref, pour moi, rechercher un bon film était toujours synonyme de calvaire et freinait clairement ma découverte de ce monde.

Sans parler des conditions de tournage et du traitement des actrices et acteurs mentionnés plus haut : ces arguments achevaient de me convaincre que j’avais mieux à faire que de toucher au porno.

J’ai découvert le porno féministe

Avec le temps, les mots « féministe » et « éthique » se sont de plus en plus souvent accolés à celui de « porno » dans mes lectures et je commençais à me dire que si ça se trouve, ce style comblerait davantage mes attentes.

Un regard plus centré sur le plaisir des actrices, par exemple, c’était différent de ce que j’avais vu auparavant.

À lire aussi : Porno pour femmes, l’experience

J’ai fait des recherches une fois ou deux, pour tomber sur du porno… payant. C’était évident, et plutôt logique : pour trouver quelque chose de qualitatif et d’éthique, il fallait y mettre le prix.

Je n’avais jamais franchi le pas de dégainer la CB car je craignais d’être encore déçue, et d’y avoir en plus cette fois-ci laissé quelques euros. Ça aurait été le seum total.

Mais je n’avais pas abandonné l’idée pour autant.

Lorsque j’ai entendu que madmoiZelle pourrait me permettre de tester une nouvelle plateforme de pornographie féministe, qui se vendait comme une porte d’entrée accessible pour les débutantes, je me suis immédiatement dit que c’était pour moi !

Au moins, là, je serai libre de tester pour comprendre si je n’aimais pas la pornographie en général, ou si je ne m’étais simplement pas assez acharnée. C’était l’occasion rêvée !

Erotic Films, une plateforme pour les débutantes en pornographie

En quelques jours, je me suis retrouvée avec la possibilité d’acheter ou de louer gratuitement des contenus sur Erotic Films.

Comme Kalindi, ma première bonne surprise en ouvrant le site a été de ne pas avoir l’impression d’être tombée sur une vieille page pop-up, un spam porno fluo et désagréable qu’on a envie de fermer immédiatement.

Deuxième bonne surprise : comme Kalindi, je me réjouis qu’il n’y ait pas mille catégories.

Bon pour être honnête je me suis presque sentie frustrée de prime abord de ne pas pouvoir découvrir plus que les « classiques » gay/bi/lesbian/trans, anal, BDSM, group, swingers, roleplay…

Puis je me suis aperçue qu’en guise d’introduction, c’était LARGEMENT suffisant !

Troisième bonne surprise : Erotic Films correspond bien plus à ce que je recherche que tout ce que j’avais regardé jusqu’ici. Cadre plus léché, des acteurs et actrices qui ont l’air de vraiment prendre du plaisir…

En somme, la novice que j’étais a été convaincue en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « porno ». Alors si toi aussi tu es intrigué·e par le X mais tu ne te reconnais pas sur les sites classiques, donne sa chance à Erotic Films !

Car comme tu le sais…

La vie est trop courte pour regarder du mauvais porno.

Erotic Films t’offre ton premier porno éthique !

Utilise le code promo MADMOIZELLE sur Erotic Films pour regarder gratuitement le film de ton choix !

Si tu ne sais pas comment utiliser un code promo, clique ici, tout est expliqué.

Bon visionnage ! (Clin d’œil appuyé) (#subtilité)

À lire aussi : CtrlX, le podcast érotique pour s’exciter en audio

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Commentaires
  • Skippy01
    Skippy01, Le 19 octobre 2018 à 6h49

    J'ai vu le commentaire d'une madz qui parlait du docu «Hot Girls Wanted», et qui donne un portrait pas très reluisant de Lust. Apparemment, son côté «éthique» ne serait que de la poudre aux yeux.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!