« Pitch Perfect 2 », ou le retour rythmé des Bellas sur le devant de la scène

Pitch Perfect 2 sort le 22 juillet au cinéma : c'est le retour attendu des Bellas qui mettent le feu ! Un bon film musical à ne pas rater.

« Pitch Perfect 2 », ou le retour rythmé des Bellas sur le devant de la scène

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec Universal Pictures pour la sortie de Pitch Perfect 2.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Je suis allée voir Pitch Perfect 2 trois mois avant sa sortie. Cette phrase m’a valu nombre de regards noirs et de jalousie intense mais je suis ravie de l’écrire parce que ça me permet de vous en parler et de vous inciter à aller kiffer autant que moi. Le 22 juillet prochain, les Bellas de Barden seront de retour, et qu’est-ce qu’on les attendait bon sang !

affiche-pitch-perfect-2

Personnellement, après avoir vu cette affiche, je tremblais un peu.

Et ce que je peux vous dire, c’est que j’ai pas été déçue.

À lire aussi : « Pitch Perfect » (« The Hit Girls ») 2 se dévoile dans un nouvel extrait !

Pitch Perfect… en mieux !

J’ai ADORÉ Pitch Perfect : grande fan de comédies musicales sur scène et au cinéma, j’ai foncé dès que j’en ai entendu parler et c’est instantanément devenu un de mes coups de cœur. J’ai vu en ce premier volet une pépite d’auto-dérision et de second degré : on y trouve tous les clichés du film américain dans une université où la pom-pom girl sort avec le quaterback et le club d’échecs est constitué de gros intellos, mais ils ne sont là que pour être dynamités à grands coups de diversité et d’ironie.

À lire aussi : Sept trucs que tu ignores peut-être sur « Pitch Perfect »

L’équipe des Bellas est composée de toutes les morphologies, toutes les tailles, toutes les couleurs et même plusieurs orientations sexuelles : c’est représentatif et nombre de bandes de copines se sont reconnues en elles !

Pitch Perfect 2 ne bouscule pas les codes du genre — c’est un peu comme le premier, en mieux, à mon humble avis. Alors que le premier portait sur l’arrivée à la fac des Bellas, ce deuxième opus a lieu durant la dernière année d’études de ces jeunes filles : elles se retrouvent confrontées à leur séparation future, la fin des études et surtout l’arrivée imminente de la vie, la vraie.

Elizabeth Banks me l’avait d’ailleurs dit lors de notre interview (#StagiaireRoi) : ce film s’adresse à toutes les personnes qui sont passées par cette étape de la vie, qui ont connu cette légère angoisse à l’idée de quitter ses potes et son cocon bien doux. J’ai vu en ce film une plus grande maturité dans les thèmes évoqués, sans parler des remarques toujours aussi acerbes et ironiques de la part de Gail et John, les deux commentateurs des compétitions de chant a cappella.

pitch-perfect-2-john-gail-elizabeth-banks

À lire aussi : Elizabeth Banks et Rebel Wilson nous parlent de « Pitch Perfect 2 » en interview vidéo

Un casting et une sélection musicale toujours au top

Le premier Pitch Perfect avait visé haut : Anna Kendrick, Rebel Wilson, Elizabeth Banks, Skylar Astin, Adam DeVine et j’en passe. Peu de changement chez les Bellas dans ce deuxième volet, si ce n’est l’arrivée d’Hailee Steinfeld, qui n’avait rien à prouver quant à son talent d’actrice (nommée à l’Oscar de meilleure actrice dans un second rôle pour True Grit), mais qui illumine Pitch Perfect 2 par sa voix et son humour !

Dans le rôle d’une petite nouvelle, elle apporte de la fraîcheur à un casting déjà bien installé dans le cœur des fans des Bellas. Et je voudrais pas spoiler, mais elle apporte aussi de la nouveauté musicale…

pitch-perfect-2-anna-kendrick-hailee-steinfeld

Ce deuxième film a aussi son lot d’apparitions cossues, des Pentatonix dans le rôle de l’équipe nationale canadienne à Snoop Dogg (excellentissime), en passant par le couple Obama et les joueurs de l’équipe de football américain des Packers de Green Bay. Plutôt classe.

Mais la saga Pitch Perfect, c’est d’abord et surtout de la musique, des arrangements originaux et des mashups à tomber. Les morceaux du second volet sont tout aussi travaillés que dans le premier et, je l’avoue, j’ai chanté à plusieurs reprises pendant le film, surtout pendant la battle déjà culte dans le premier film, le riff-off.

Ah bah oui, j’allais oublier : les Bellas ont ENFIN des adversaires à leur taille, les excellents Das Sound Machine. Un crew qui surfe beaucoup sur les clichés allemands mais qui s’en sort avec des morceaux qui poutrent et de belles phrases de méchants, du style « Désolée, je ne parle pas le loser. ». M’enfin, je ne vais pas tout te révéler quand même, Pitch Perfect 2 te réserve bien des surprises…

Alors, tenté-e par une deuxième couche de Pitch ? On se voit en salles le 22 juillet !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Elisouneth
    Elisouneth, Le 26 juillet 2015 à 19h01

    Ce serait bien que Madmoizelle poste des critiques de films disons.. plus intéressants et qui méritent vraiment le détour. Ce film jouit déjà d'une énorme campagne de publicité pas besoin d'en rajouter une couche...
    Je peux concevoir que ce film plaise à certaines, chacun ses goût, mais pour moi le rôle de Madmoizelle serait plutôt de nous faire découvrir des oeuvres originales, intelligentes et sur des sujets plus profonds ce qui collerait plus avec sa ligne éditoriale (lorsqu'on lit vos articles sur l'actualité ils sont de grande qualité avec une réflexion très intéressante derrière).
    Pour ce qui est des critiques cinéma, j'ai apprécié des critiques comme celles de "Mad Max" ou plus récemment d'"Amy" qui pour le coup sont vraiment de très bons films dans des styles très différents.
    Je veux bien croire que les partenariats soient importants pour faire vivre le site, et la rédaction du Manifeste est sans doute une preuve de bonne foi en attendant la critique sera forcément bonne puisque c'est un partenariat.

    Bref tout ça pour dire que pour moi Madmoizelle vaut mieux que ça, et que je trouve que les partenariats sur des sujets peu intéressants et très commerciaux ont tendances à se multiplier :)

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)