La recette des pierogis, les raviolis polonais

L'ultime réussite de l'année Erasmus 2009 d'Émilie Laystary ? La découverte des "pierogis", les raviolis polonais. Et hop, recette.

La recette des pierogis, les raviolis polonais

À la façon d’une brochure chiante vantant les mérites des échanges internationaux, je me suis retrouvée à dire, avec des yeux de chat et un sourire niais : « le programme Erasmus permet bien des découvertes culturelles ! »

Moi qui ai toujours été hermétique à la culture polonaise, il a fallu que le Dieu Erasmus de sa flèche « ouverture d’esprit » touche mon coeur et me fasse me lier d’amitié avec Magda, une polonaise. C’est elle qui m’a fait découvrir les pierogis. La préparation est assez fastidieuse, mais honnêtement, quand on connaît la carotte au bout du bâton : on en décrocherait bien la lune !

Les pierogis de Magda

Recette pour 3 personnes

Pâte :
– 300 grammes de farine
– 1 oeuf
– 10 cl d’eau
– 2 pincées de sel
– 200 grammes de fromage blanc

Farce :
– 500 grammes de choucroute
– 2 pommes de terre
– 1 échalote

Pour préparer la pâte :

1. Dans un saladier, battez l’oeuf, l’eau et le sel ensemble.
2. Incorporez doucement la farine.
3. Malaxez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et sans granulé.
4. Conservez la dans un torchon, afin qu’elle ne s’assèche pas au contact de l’air.

Pour préparer la farce :

1. Épluchez les pommes de terre et faites-les bouillir dans de l’eau salée.
2. Émincez l’échalote, faites la dorer à la poêle avec du beurre.
3. Dans un grand bol, écrasez les pommes de terre dans l’échalote, avec une fourchette, en veillant à laisser de petits morceaux délicats.
4. Ajoutez à la préparation précédente le fromage blanc.

Pour confectionner les pierogis :

1. Sur un plan de travail farineux, déposez une boule de pâte.
2. Étalez au rouleau la pâte de façon à obtenir une bande d’environ 3 ou 4 mm, 10 cm de largeur et 50 cm de longueur.
3. Tous les 5 cm, disposez l’équivalent d’une cuillère à soupe de farce.
4. Une fois toute la longueur parsemée de farce, vous devriez vous retrouver avec 10 pierogis. Repliez alors l’autre partie de la pâte de façon à recouvrir la farce.
5. À l’aide d’un verre retourné, découpez les pierogis en demi-disques. Appuyez fermement.
6. Coquetterie oblige, munissez vous d’une fourchette et décorez les pourtours des pierogis. Ainsi, vous les consoliderez afin qu’ils ne s’ouvrent pas en deux lors de la cuisson.
7. Recommencez, jusqu’à ce que pâte et farce s’épuisent.

Pour cuire les pierogis :

1. Faites bouillir une grande marmite d’eau.
2. Plongez-y les pierogis par série de 7 (il ne faut pas que les pierogis se touchent).
3. Laissez cuire 20 minutes.

Présentation :

1. Après leur cuisson, rincez les pierogis à l’eau chaude.
2. Disposez les dans un plat adapté, suffisamment large pour que les pierogis ne se chevauchent pas trop.
3. Faites fondre une généreuse noisette de beurre sur le tout.

Enfilez votre plus belle robe motif matriochka et sortez la vodka du frigo. Vous êtes maintenant prêtes à accueillir vos invités, en parfaite maîtresse de maison polonaise traditionnelle !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bigle
    Bigle, Le 20 mai 2011 à 18h18

    Laystary dans l'article
    Moi qui ai toujours été hermétique à la culture polonaise
    Cette phrase mériterait qu'on te lynche à coups de Schokobons. :boxing:
    Non mais comment on peut être hermétique à la culture polonaise ? Tous les Polonais que j'ai rencontrés étaient tellement sympas ! Et puis leur culture aussi, franchement, les Français et les Polonais sont faits pour s'entendre. Puis ils ont un peu la deuxième meilleure cuisine au monde, hein. Après la cuisine française, bien entendu :cretin:. (Moi, chauvine ? Naaaaan)

    Sérieux, les piroguis (oui je sais que ça s'écrit pas comme ça, mais c'est comme ça que ça se prononce), c'est trooooop bon. Je trouve que c'est encore meilleur poêlé avec du beurre plutôt que cuit à l'eau.
    Sinon ça va aussi très bien dans du bortch. (Ca s'écrit sûrement pas comme ça non plus, mais ça se prononce à peu près comme ça quand même !)
    Personnellement ma recette est plus simple :
    [Belle-maman au téléphone] - Vous venez samedi ? Vous voulez manger quoi ?
    Et voilà, c'est beau-papa qui cuisine ! Et en général il y en a assez pour qu'on en rapporte chez nous.

    Miam :bave:

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)