Stress : une pièce à chiots pour détendre des étudiant-e-s

Des chiots pour décompresser en période d'examens, c'est la vraie bonne idée d'une université canadienne.

Au bureau, pendant une petite pause bien méritée, certaines membres de l’équipe ont une façon toute simple et pas chère de décompresser : regarder des chiots ou des chatons en direct sur ustream, décider lequel est « le leur » et lui donner un nom. Après, elles sont plus détendues qu’un jean stretch 10 ans d’âge.

L’Université de Dalhousie, au Canada, a bien compris les bienfaits des animaux poilus sur le stress et a décidé de donner un petit coup de pouce à ses étudiant-e-s les plus angoissé-e-s par la période d’examens en installant une pièce à chiots. Ainsi, du 4 au 6 décembre, les étudiant-e-s saoulé-e-s par leur révision pourront faire une pause de quelques minutes et aller papouiller du chiot mignon. Ça change un peu des balles antistress.

L’initiative a été prise en partenariat avec la Therapeutic Paws of Canada, une organisation non gouvernementale qui a déjà aidé une autre université à installer un colley sur son campus pour faire plaisir aux élèves en manque d’affection, comme nous l’apprend le Huffington Post. Car oui, il est reconnu scientifiquement que caresser un animal aide à faire baisser la tension artérielle et le rythme cardiaque selon une étude menée par les professeurs Friedman, Katcher, Lynch et Thomas.

Salut ! Je suis là pour faire en sorte que ton lundi pue moins du cul. (Traduction non officielle)

Alors : prêtes à batailler pour obtenir de votre patron-ne le droit de ramener au bureau un chaton, chiot, marcassin ou bébé-raton laveur ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Xneuroticx
    Xneuroticx, Le 3 décembre 2012 à 12h57

    Je veux aussi la même chose dans mon école :caprice:

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)