Le Petit Journal en version animée en l’honneur du festival d’Annecy

Pour l’émission du jeudi 18 juin, Yann Barthès a présenté un Petit Journal réalisé par des étudiants en animation 2D et 3D, à l’occasion du festival d’Annecy.

Mise à jour — Si vous l’avez raté, le Petit Journal spécial Festival d’Annecy 2015 tout animé est déjà disponible en replay ! L’émission a demandé des mois de travail aux étudiants de Supinfocom de Valenciennes et des Gobelins en collaboration avec l’équipe du Petit Journal… et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça en valait la peine !

Article du 18 juin 2015 — Le Festival d’animation d’Annecy 2015 touchera à sa fin le 20 juin, et le Petit Journal a décidé de lui rendre hommage dans l’émission de ce soir, grâce au formidable travail des étudiants de Supinfocom Valenciennes Rubika, et des Gobelins à Paris. Tout à fait : Yann Barthès présentera le Petit Journal entièrement sous les traits d’un personnage de dessin animé en 2D !

À lire aussi : Le Festival d’animation d’Annecy 2015 mettra les femmes à l’honneur !

petit-journal-animation-2

Un teaser a été dévoilé mercredi soir, que vous pouvez retrouver sur la page Facebook de l’émission. Et en attendant d’en savoir plus, il apparaît déjà clairement que toute l’équipe est passée au relooking…

petit-journal-animation-1

En plus de retrouver le plateau du Petit Journal, ses journalistes et son public en animation 2D ou 3D, sachez que Charlotte Le Bon sera également de la partie pour faire la promotion du dernier Pixar, Vice-Versa, dans lequel elle double le personnage de Joie. Bref. Rendez-vous ce soir à 20h25 sur Canal+ !

À lire aussi : Alice, 25 ans, animatrice et story-boardeuse – Portrait

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Watou
    Watou, Le 21 juin 2015 à 18h40

    @Gehenn Je ne savais pas qu'il y avait des partenariats où les entreprises participaient financièrement... Merci de m'avoir éclairci sur ce point ! Après je ne sais pas si ça ne reste pas largement plus rentable pour eux : pas de cotisations, ce genre de trucs...

    Honnêtement, connaissant Supinfocom (je tape sur mon ancienne école. C'est mal. Tant pis.), je pense pas que les étudiants aient touché un rond pour leur boulot... De ce que j'ai pu en discuter avec eux, c'est pas franchement ressorti dans la conversation...

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)