Où trouver des gens pour concrétiser mon envie de plan à trois (ou plus) ?

Par  |  | 2 Commentaires

Un plan à trois (ou plus), ce n'est pas si évident à organiser... D'ailleurs, comment on rencontre les participant•es nécessaires ? La réponse dans cet article.

Où trouver des gens pour concrétiser mon envie de plan à trois (ou plus) ?

Salut les ami•es !

Il y a peu, j’expliquais OKLM les bases de l’organisation d’un plan à plusieurs. C’est important, mais ça ne fait pas tout.

À lire aussi : Le plan à trois (ou plus), guide pratique — Partie 1

Parce que si tu as envie d’un plan à trois, ou d’une partouze, tu as deux solutions : attendre que ça t’arrive par hasard ou prendre les devants. Ma règle numéro 1 dans la vie, c’est que la chance se provoque.

Alors ici, initier le mouvement commence par faire les rencontres nécessaires. Mais où et comment trouver des personnes partantes pour ce Tetris de groupe ?

J’ai plusieurs pistes. Alors, prêt•e à prendre des notes ? C’est parti pour la partie 2 du guide pratique du plan à trois (ou plus).

La stratégie de l’ordre des invitations dans les plans à plusieurs

Là, c’est le moment où je prends mes lunettes de docteur ès du plan à plusieurs et je te demande d’écouter sagement.

La première difficulté à laquelle tu peux être confronté•e, c’est que les femmes seules qui acceptent ce genre d’invitation sont minoritaires et de ce fait plutôt compliquées à trouver.

Ce phénomène est sans doute lié au slut-shaming, c’est-à-dire le fait de juger les femmes qui ont une sexualité libérée (alors qu’elles font ce qu’elles veulent de leur cul).

Alors si tu cherches à organiser un plan à plusieurs, je te conseille deux stratégies !

  • La première est de commencer par convier des femmes avant des hommes.

Quand je faisais des exercices de maths, je commençais par trouver la solution au problème le plus simple avant de faire les autres. C’est facile, là, c’est la stratégie inverse.

Tu débutes par le plus compliqué, comme ça, une fois que c’est plié, le reste coule tout seul.

En plus, ce qui est cool c’est que les meufs pourront ainsi prendre part au choix des autres hommes conviés (s’il y en a), ce qui les aidera à se sentir plus en confiance.

  • La seconde est d’inviter des couples

Des couples qui, comme toi, recherchent à s’amuser à plus de deux. Et crois-moi, ça permet beaucoup de jeux !

Où rencontrer des gens ouverts pour des plans à plusieurs ?

Tout cela te fait sans doute de belles jambes si tu ne sais toujours pas où trouver tout ce beau monde qui ne rêve que de faire crac-crac à plusieurs (dont toi, ce qui n’est pas une mince affaire).

Voici quelques idées.

  • Les sites et applications de rencontre

Si tu pars de zéro, c’est probablement le moyen le plus simple d’arriver à tes fins. À ce jeu-là, deux stratégies sont possibles.

La première est d’aller sur un site ou une application dédié•e aux rencontres d’ordre sexuel : par exemple Nouslibertins, Feeld ou encore Fetlife si tu es plus axé•e BDSM.

La seconde est d’utiliser un site de rencontre classique en disant spécifiquement dans ton annonce que tu cherches à t’amuser à plusieurs. Pour être tout à fait honnête, je croise parfois des profils comme ceux-ci mais je n’ai aucune idée de la réussite de leur démarche.

À lire aussi : Comment optimiser ses chances de pécho en ligne ?

  • Visite des clubs libertins 

Ces clubs où l’on est autorisé•e à faire l’amour peuvent être une excellente solution vu que le public qui y va sait vraiment très bien pourquoi il est là. Genre il n’y entre pas juste parce qu’il y a de la lumière, tu vois.

Attention cependant : ces établissements peuvent être impressionnants pour une première expérience, coûtent relativement cher (jusqu’à une centaine d’euros pour un couple à Paris) et ont souvent un public relativement âgé (c’est-à-dire de quadragénaires et plus).

Une visite en club libertin, c’est toujours une surprise : un soir pourra être tranquille quand, le lendemain, une partouze de plusieurs dizaines de personnes s’organisera spontanément.

Autre élément à prendre en compte : il faut être à l’aise avec l’idée de voir des gens faire l’amour… Et d’être vu•e. Madeline est habituée des clubs libertins. Elle témoigne :

« Je me souviens de ma première visite dans un club. C’était assez tranquille alors j’ai commencé à coucher avec mon copain dans un petit coin.

Alors que nous étions nus comme des vers et bien lancés dans l’action, moi à cheval sur lui, j’ai regardé à ma gauche… Et je me suis rendu compte qu’une dizaine de personnes nous regardaient, certaines en se masturbant.

Ça m’a amusée parce que j’ai un petit côté exhib’ mais ce n’est vraiment pas fait pour tout le monde. »

Illustration de la scène, du point de vue de Madeline

  • Farfouille ton vivier d’anciens flirts/plans cul

Une autre solution est de faire ce qu’on appellerait en journalisme « le tour des sources ».

Concrètement, tu regardes dans ton répertoire si tu trouves un vieux flirt, plan cul, ex plan cul voire ex tout court (pour qui tu n’as plus de sentiment à part si souffrir ne te fait pas peur) et tu appelles celles et ceux qui pourraient être intéressé•es et intéressant•es.

Pour les gens en relation ouverte, le plus simple est de proposer un plan à plusieurs aux personnes que vous voyez à côté.

Petit conseil : la fin ne justifie pas les moyens. Tout comme pendant une disette sexuelle, il peut arriver d’appeler un plan foireux, en cas de forte envie de réaliser un fantasme, on peut dire oui un peu trop facilement à quelqu’un de bof.

Faire ça, c’est un peu comme manger un morceau de pain alors qu’on rêve de pizza : c’est forcément décevant. Et personne n’aime être déçu.

Des candidat•es aux plans à plusieurs, tu peux en trouver partout (ou presque)

En fait, tu peux rencontrer des gens opé pour un plan à trois ou une partouze un peu partout. Ce qui est quand même pratique avec ce fantasme, c’est qu’il est partagé par plus de monde que celui de se faire uriner dessus par exemple.

D’une manière générale, il faut quand même savoir que moins la situation risque d’avoir des conséquences, plus les gens oseront se lâcher.

En gros : proposer une partouze à un•e collègue semble compromis (voire totalement déplacé) quand, dans d’autres situations, il suffit d’un soupçon d’honnêteté pour que tout dérape…

Tu as envie d’un plan à trois/plusieurs ? Dis-le. Le pire qui puisse se passer, c’est que la personne ne partage pas ce désir… Et que ça ne se fasse donc pas.

Dans le cas des partouzes, une bonne manière de faire venir du monde est de proposer à chaque participant•e d’amener un•e +1, voire plus… Précise bien si tu souhaites que cette personne supplémentaire soit d’un genre ou d’un autre.

Voilà, c’est tout pour moi aujourd’hui. Je reviens très vite avec la partie 3 de ce guide, où je parlerai de l’aspect logistique de ce genre de fantasme. Maintenant que tu as les gens sous la main, il reste encore un soupçon de préparation afin que cette soirée soit parfaite !

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Anouk Perry

Anouk est rédactrice Sexe, Société et Feel Good ! Sa devise dans la vie ? YOLO. Si elle a l'air d'avoir un balai dans le cul, ne vous inquiétez pas. Il s'agit en fait d'un aspirateur.

Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook
  • Miss-von-ladybird
    Miss-von-ladybird, Le 30 mars 2017 à 20h32

    Je pense que cet articles s'adresse à plusieurs cas de figures. La notion de s'adresser aux anciens plans culs concerne les personnes seules car ça renvoie au coté "faire le plus simple de l'équation" ! En effet si tu trouves un ou une ex motivé pour faire le plan, vous êtes deux à chercher la personne manquante donc c'est plus facile et ça fait plus de choix peut être !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!