J’ai testé un site de rencontres dédié au BDSM

Une madmoiZelle qui a décidé d'explorer son amour pour le BDSM te fait découvrir un site de rencontres dédié aux gens comme elle !

J’ai testé un site de rencontres dédié au BDSM

En partenariat avec Love and Vibes (notre Manifeste)

Dans les épisodes précédents...

Retrouve le premier épisode de la série cul de l’été :

  1. Je t’emmène dans mon été du cul, à la découverte du BDSM

Peur de me lancer sur des applis de rencontres

J’ai mis du temps à me mettre aux applis de rencontres. J’ai commencé il y a moins d’un an.

Mon estime de moi était encore en cours de cicatrisation des 3 ans ½ de relation pas ouf desquels je m’étais sortie, quelques mois auparavant.

Les applis m’intriguaient depuis longtemps, mais j’avais peur. Peur de ne pas plaire.

Mes dernières sessions de drague IRL dataient d’il y a plusieurs années. Je n’entre pas dans les canons de beauté traditionnels, et je ne savais pas trop où me placer…

Ma découverte des applis de rencontres

J’ai commencé avec OkCupid, et une amie qui m’a aidée à remplir mon profil, sous mon regard inquiet impatient amusé.

Elle écrit le début de ma bio, sélectionne mes meilleurs selfies, on surnomme joyeusement la photo gagnante ma « PP de suceuse » parce que j’y ai une bouche débilement imposante (et jolie).

À partir de là, je bosse ma description, trouve des astuces pour qu’on m’envoie des messages sans trop avoir à réfléchir.

Ma peur de ne plaire à personne se retrouve vite confrontée à la réalité : je reçois une quantité absurde de likes le temps du premier week-end, et c’est encore plus absurde au bout de la première semaine.

Il y a beaucoup d’inscrits, beaucoup de mecs hétéros, et moins de meufs à liker que de gars qui veulent pécho. Ça ne sera pas le bon endroit pour un avis objectif !

Aimer le BDSM et les applis de rencontre

Je teste une nouvelle appli tous les mois, mais je reste sur la base d’OkCupid qui me correspond le mieux. Car avec l’évolution de mes désirs, j’y trouve un raccourci qu’il n’y a pas sur les autres applis !

Il suffit que les gens aient répondu publiquement aux bonnes questions pour que je sache s’ils aiment prendre le contrôle, pratiquer le bondage, tirer des cheveux

Malgré ma nature introvertie, je développe une passion : parler à des inconnus depuis mon canapé, jouer sur le climat de séduction, trouver les astuces pour optimiser au mieux mon utilisation de toutes les applis que j’essaie.

Ça passe par créer un compte Snapchat spécifique (que j’appelle avec affection mon « Snapchat du cul »), changer régulièrement mes photos et leur ordre d’apparition, ouvrir l’appli pendant la journée pour apparaître connectée…

Je ne passe pas beaucoup de temps à chercher, mais je veux qu’on me trouve.

FetLife, un site de rencontres BDSM

Au fil des rencontres, je me retrouve nue attachée au lit de Liam, dom confirmé, qui me propose qu’on s’ajoute sur FetLife. Je ne connais pas, il m’explique le concept.

FetLife, c’est un site de rencontre spécialisé dans le BDSM, accueillant tout un tas de fétichismes à bras ouvert.

Il y a une partie dédiée aux évènements autour de la sexualité « kinky », des forums…

Sur les profils, on peut ajouter des amis, suivre des gens, les contacter, poster des textes, des annonces, des photos. Afficher quel type de relations, humaines et sexuelles on recherche, avec qui on est déjà en relation…

Un peu comme un Facebook BDSM, finalement !

Quasiment tout est gratuit : seules les vidéos sont payantes.

FetLife est connu pour son aspect privé, même si le site s’ouvre de plus en plus. Il n’a longtemps été accessible que sur invitation, et n’était même pas référencé sur les moteurs de recherches !

Encore aujourd’hui, tu ne le trouveras pas sur l’App Store de ton smartphone. Pour télécharger l’appli, il faut passer par le site de FetLife.

Je me permets un conseil : ne t’inscris que si tu es réellement intéressée par ce type de pratiques. Je comprends la frustration des gens qui écrivent aux profils fraîchement créés pour découvrir que c’est une démarche voyeuriste…

Moi, je sais que le BDSM me plaît, donc je m’inscris, ajoute Liam en tant que « Dom » dans mes relations, et commence mon analyse maintenant habituelle des applis de rencontre !

Que trouve-t-on sur FetLife ?

Je m’inscris à quelques forums, reçois rapidement mes premiers messages. Comme sur beaucoup d’autres applis, ce sont le plus souvent les mecs qui font le premier pas.

Je rejoins des forums, me mets en « intéressée » sur quelques évènements, observe les profils.

Je regarde les photos des inscrits (faut être d’accord pour voir des kilomètres de bites), et lis leurs descriptions. Beaucoup contiennent les résultats d’un QCM en ligne pour savoir quelles sont tes préférences en matière de BDSM.

Par exemple, voilà mes résultats :

  • 100% Rope bunny (= se faire attacher)
  • 91% Degradee (= l’humiliation)
  • 86% Primal (Prey) (= se sentir comme une proie)
  • 85% Masochist
  • 81% Submissive
  • 62% Voyeur
  • 58% Vanilla (la sexualité « classique », pas BDSM)
  • 58% Exhibitionist
  • 58% Experimentalist
  • 53% Non-monogamist

Sur OkCupid, déjà, j’avais vu des gens faire ce test et partager leurs résultats. La plupart, comme moi, n’avaient qu’une ligne à 100%.

Côté FetLife, beaucoup de gens ont deux, trois, voire huit pratiques qui les branchent à 100%. Ils sont plus à fond dans le BDSM, quoi !

J’échange avec quelques mecs qui sont venus m’écrire, quelques femmes aussi. Les gens sont très sympas, souvent spécifiques sur leurs envies sexuelles ; de temps en temps, comme partout, je tombe sur des relous.

En fonction de la façon dont les gens m’abordent, j’ajoute des infos à ma description.

FetLife et la photographie

Ma consommation de l’appli se dirige naturellement vers les comptes de photos. Je commence à suivre des profils de photographes. Du shibariurbex ? Du porno-macro ? Fantastique !

Me voilà devant des collections entières de photos, érotiques ou pornographiques, prises avec réflexion et sensibilité. Et ça m’inspire !

Moi, j’avais immortalisé ma bouche (au top de son game avec un rouge à lèvres bien bien rouge) et mon décolleté pour me faire une photo de profil. Très rapidement, j’ai eu envie de jouer le jeu à ma façon.

Le premier dimanche suivant mon inscription, je me suis prise en photos en jolie lingerie, sans mon visage.

Des clichés à l’ambiance boudoir, loin de la réalité : toute seule dans ma chambre, avec un miroir placé derrière mon vieil appareil pour voir l’écran, à tendre un balai pour régler la mise au point au moment où je déclenchais le retardateur !

J’en poste un bon lot, et les messages que je reçois commencent à être de plus en plus intéressants.

Des photographes avec qui je partage la passion des images sensuelles, érotiques, sexuelles, me félicitent pour mes photos, avec ou sans proposition de rencontre.

(J’ai fini par en rencontrer un, et c’était très enrichissant, je t’en parle bientôt ici !)

J’échange avec de nouveaux inscrits me demandant des conseils, même si je ne suis pas là depuis bien longtemps. Et aussi des gens avec qui ça colle vraiment, dans notre vision du BDSM, ou dans nos pratiques.

FetLife, une communauté BDSM qui me plaît

Je suis ravie d’être sur FetLife.

En plus de m’aider à prendre confiance en mon corps, et de me permettre d’assouvir mes envies de discussions avec des inconnus les soirs où je n’ai rien envie de regarder sur YouTube, j’y apprends plein de choses.

De nouveaux « kinks », des gens sympas, beaucoup de vocabulaire, et des visions infinies de la sexualité.

Je n’ai pas encore osé me rendre à un évènement, mais ce n’est qu’une question de temps !

J’avais moi-même ce cliché d’une communauté BDSM extrême, vieillotte ou encore sexiste qui trottait au fond de ma tête. FetLife m’a permis d’en faire sauter les derniers restes !

La série cul de l'été sur madmoiZelle

Cette madmoiZelle viendra tous les mercredis te livrer un des 5 chapitres de cette nouvelle série dédiée à sa découverte du BDSM.

Site de rencontres spécialisé, équipement adapté, nuit de folie… Tu vas voir, tu ne resteras pas sur ta faim !

N’hésite pas à lui envoyer du love ou des questions dans les commentaires : c’est courageux de se mettre autant à poil… au sens propre comme au figuré ♥

Sélection shopping autour du BDSM

J’ai été piocher sur le sexshop Love and Vibes, le partenaire de cette série, quelques merveilles que j’aimerais m’offrir et qui pourraient bien t’intéresser !

Une madmoiZelle

Une madmoiZelle


Tous ses articles

Commentaires

Efe'

J'étais venue pour dire exactement pareil, @CutaPica ^^

(chouette article sinon!)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!