One Direction et des chiots : le photoshoot ridicule

Quand les One Direction se lancent dans un photoshoot incluant de drôles de pulls, des sourires totalement éclatants et des chiots à l'air paumé... paf ! Ça fait du WTF.

Bon, je me suis déjà largement exprimée sur le sujet One Direction, sans honte ni pudeur, mais je vous propose de vous pencher à nouveau sur le cas, le temps d’une petite séance photo.

Les cinq garçons aux cheveux taillés dans le plumage d’angelot se sont prêtés au jeu du photoshoot-tout-mignon avec le photographe Michae Hauptman pour le magazine Wonderland et le résultat est… hmm… pour citer Boulet :

Attention, serrez les dents, c’est parti. (alors oui, y a de grandes chances pour que ce soit du second, troisième ou même quatre-ving dix-huitième degré, mais ça veut pas dire qu’on peut pas se moquer).

(avouez que c’est quand même pas tous les jours que vous voyez une glace italienne serrer un labrador dans ses bras)

Le contraste entre l’expression de l’humain (ahem, « humain ») et celle du chien devrait suffire à alarmer toutes les associations de protection des animaux (« REGARDEZ IL DANSE ! IL DAAAANSE ! WOOOOO ! HAHAHA ! IL DAAAAANSE ! »).

Le regard du chiot traduit sa résignation face à la mort.

« Et maintenant, je vais vous montrer comment transformer ce magnifique petit chiot en descente de lit. »

« Ce petit cou… si petit… si frêle… je sens ses vertèbres… si proches… si fragiles… »

Et attention, choc frontal, hop, TOUS EN MÊME TEMPS :

Alors je sais qu’à la base, la réaction recherchée était plutôt du genre « Hiiiii ooooh aaaah trop mignooons aaaaah hiiii je veux être ce chien, non, je veux être Harry, non, je veux être avec Harry et le chien près d’une cheminée en écoutant la compil’ de chants de Noël de chez Starbucks aaaaah hiiii »… mais c’est un poil raté.

Après j’dis ça hein, mais techniquement je suis pas dans la cible donc c’est peut-être ça le souci, mais du coup, en ma qualité de vieille peau je me réserve le droit de rire devant ces petits enfants si propres sur eux qu’ils en deviennent des caricatures. Et honnêtement, ils me font plus penser à ces vieilles photos de jeunesse des serial killers qu’on montre dans les documentaires pour appuyer les dires des voisins qui disent tous « C’était un jeune homme serviable, généreux, très gentil, qui semblait tellement… normal ».

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 28 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cailin
    Cailin, Le 11 janvier 2013 à 21h05

    au moins grâce au cheveux on connait la direction du vent.....:facepalm: (la je c'est pas si c'est pour moi ou pour eux....hum^^)

Lire l'intégralité des 28 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)