Le discours de Marion Maréchal-Le Pen sur l’avortement démonté par ARTE Désintox

Par  |  | 8 Commentaires

Selon Marion Maréchal-Le Pen, « près de la moitié des femmes avortent pour des raisons économiques ». ARTE Désintox décrypte et démonte ce faux argument en moins de deux minutes.

Le discours de Marion Maréchal-Le Pen sur l’avortement démonté par ARTE Désintox

La position du Front National au sujet du droit à l’avortement varie en fonction des interlocuteurs : Marine Le Pen « reconnaît que sa position a évolué sur le sujet ». Mais sa nièce, la députée FN Marion Maréchal-Le Pen ne cache pas son hostilité à ce droit.

Lors de la campagne électorale pour les élections régionales en novembre 2015 déjà, la présidente du Front Nationale avait été amenée à clarifier la ligne du parti face à Bruce Toussaint sur iTÉLÉ.

Compilation des prises de paroles des têtes de liste FN aux régionales 2015 au sujet du Planning Familial, de l’IVG et de la contraception.

En effet, plusieurs têtes de liste en régions, dont Marion Maréchal-Le Pen, avaient affirmé des positions hostiles au droit à l’IVG (en promettant notamment de couper les subventions du Planning Familial).

La députée FN y reste hostile, quitte à utiliser des arguments fallacieux.

ARTE Désintox reprend Marion Maréchal-Le Pen

ARTE Désintox s’attaque aux mensonges énoncés par des personnalités politiques lors d’allocutions. Après avoir dénoncé les discours de Marine Le Pen et de Donald Trump, c’est au tour des propos de Marion Maréchal-Le Pen d’être passés au crible…

En cause, un chiffre que la députée Front National invoque régulièrement pour dénoncer le fait que :

« près de la moitié des femmes avortent pour des raisons économiques ».

Or, pas du tout. Explications en moins de 2 minutes par Arte Désintox.

Finalement, ça semble plutôt simple d’utiliser des statistiques et de les détourner pour leur faire dire ce qu’on veut. C’est pourquoi il est important de toujours vérifier les sources des statistiques balancées en tant qu’arguments.

Il est important aussi de vérifier qui a commandé le sondage, pour voir si celui-ci n’aura pas été influencé. Bref, on ne peut prendre un discours au pied de la lettre (surtout quand il vient des extrêmes), sans un minimum de fact-checking.

Pour cela rappelons qu’il y a le Décodex du Monde, mais aussi ces cours de primaire très inspirants sur la façon dont on peut soi-même vérifier l’information.

À lire aussi : Klaire fait Grr répond à Marion Maréchal-Le Pen sur le droit à l’avortement

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Lise F.

Tombée dans la marmite du jeu vidéo à l’adolescence, Lise cause gameplay, graphismes et OST en toute tranquillité. Pendant son temps libre, elle écrase des gens sur Splatoon avec un grand rire machiavélique et donne des coups de pelle à ses voisins sur Animal Crossing. Ses autres passions sont faire et manger des cookies, dormir et râler.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Manea
    Manea, Le 22 février 2017 à 16h00

    Je suis toujours étonnée que lors de sondages de type "pourquoi les femmes avortent-elles d'après vous" la réponse majoritaire ne soit pas "parce qu'elles ne veulent pas d'un enfant au moment où elles tombent enceintes".

    Ça semble pourtant tellement évident...

    Quant à Marion Maréchal-Le Pen, c'est juste lamentable en fait. Et quand bien même 50, 60, 70% des femmes avorteraient parce qu'elles ne peuvent pas garder l'enfant pour des raisons financières, en quoi ça les aide de virer le droit à l'IVG ? :dunno: Est-ce que ça serait pas plus efficace, au pif, d'augmenter les aides pour les mères célibataires histoire de leur permettre de garder le gosse et de laisser la possibilité d'interrompre leur grossesse aux autres ?
    Là encore, ça me parait évident, mais je dois avoir une logique bizarre :hesite:

LA MADBOX DE JUILLET

  • 8 cadeaux personnalisés
  • par la rédac
  • 18.90€
  • Sans engagement