Le mariage homosexuel reconnu légal en Californie

« Je ne suis pas gay, mais j’aimerais bien l’être uniquement pour emmerder les homophobes », avait écrit Kurt Cobain dans son journal intime. A l’instar du tout Hollywood, il y a fort à parier que le chanteur se serait réjoui de la décision rendue hier par la justice américaine. La proposition 8, adoptée en 2008 par […]

Le mariage homosexuel reconnu légal en Californie

« Je ne suis pas gay, mais j’aimerais bien l’être uniquement pour emmerder les homophobes », avait écrit Kurt Cobain dans son journal intime. A l’instar du tout Hollywood, il y a fort à parier que le chanteur se serait réjoui de la décision rendue hier par la justice américaine. La proposition 8, adoptée en 2008 par référendum, interdisait aux couples homosexuels de se marier civilement. Hier après-midi, le juge fédéral Vaughn Walker a déclaré la loi anti-mariage gay « anticonstitutionnelle » dans l’affaire Perry VS. Schwarzenegger.

Désolé, on ne négocie pas avec les bigots, les ignares et autres moralisateurs à deux balles. Mais on est poli, on reste souriant.

Durant une parenthèse juridique enchantée, plusieurs mariages gay ont pu être célébrés en Californie entre mai et novembre 2008. Ellen Degeneres et Portia DiRossi – entre autres – ont ainsi pu se passer la bague au doigt l’été de cette même année.
Mais la proposition 8, appelée aussi « California Marriage Protection Act », est venue rapidement mettre fin à cette égalité en stipulant que « seul le mariage entre un homme et une femme est légal et reconnu dans l’État de la Californie« . Il y a deux ans, beaucoup avait dénoncé la question posée par référendum, estimant qu’elle pouvait porter à confusion : si les citoyens étaient POUR le mariage entre deux personnes du même sexe, ils devaient alors voter CONTRE la proposition.

En mai 2009, la Cour Suprême californienne reconnait légales les unions homosexuelles officialisées entre mai et novembre 2008. Premier pas. Au même moment, Kristin Perry et Sandra Steir demandent à se marier dans la commune d’Alameda. Le maire refuse. Elles portent alors plainte contre l’État pour discrimination. C’est là que le juge Walker leur a donné raison.

Nul doute que les opposants au mariage gay, dont l’argumentation reposait sur des clichés (« ils vont pervertir nos enfants et ce sera bientôt la fin de l’espèce humaine« ) et des prévisions ubuesques (« ce sera la porte ouverte à la dépravation : après ça, quelle sera la prochaine étape ? Le droit à se marier avec une chèvre ?« ), vont faire appel d’une telle décision. Reste à espérer que l’anticonstitutionnalité de la loi sera confirmée.

Hellooo, la France ? On est sacrément à la bourre !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Dies Irae
    Dies Irae, Le 26 novembre 2010 à 20h32

    nAstrid89;1877466
    J'ai aussi une question. Tant pis si je me fais traiter, après tout ce n'est qu'un forum virtuel...
    J'ai lu quelque part, à une époque (1 ou 2 ans) que l'amour était enfait une combinaison chimique qui s'opérait au niveau du cerveau et qui était une version évoluée de vestiges de nos instincts primitifs, notamment instinct de reproduction. En gros, quand on tombe amoureux, inconsciemment c'est notre instinct qui veut se reproduire (avoir une descendance) avec la personne avec laquelle on tombe amoureuse. Donc, si cette théorie-là est juste (QUI N'EST PAS DE MOI je précise, hein!), comment se fait-il que certaines personnes puissent tomber amoureuses de quelqu'un du même sexe? Ça ne serait pas plutôt une énorme affection? Un peu comme certains amis, ou une sorte de fort sentiment de fraternité. Bon après se poserait la question de la sexualité mais bon, ça arrive à des amis hétéros d'avoir des relations sexuelles (sex friend quoi). Enfin là n'est pas le débat donc ne développez pas sur la dernière partie, c'était juste pour illustrer mon argument.
    Même si cette théorie était vraie, elle ne pourrait aucunement à elle seule expliquer le sentiment amoureux. Peut-être que oui, l'amour peut venir de là, en partie. Mais pas seulement, c'est... un peu trop simpliste... Je veux dire, s'il était certain que le sentiment amoureux n'était dû qu'à des phéromones dégagées par nos corps, on rentrerait tous notre empreinte olfactive dans une grande base de donnée et on ferait des gosses avec la personne avec qui ça colle le mieux, quoi...

    Or, coucou nous ne sommes pas des insectes, il me semble que c'est quand même UN PEU plus compliqué que ça.
    Il me semble que l'être humain est un des seuls (si ce n'est le seul) êtres vivants à avoir une sexualité, nous ne nous accouplons pas dans l'unique objectif d'aboutir à une descendance nombreuse qui permettra de perpétuer l'espèce.
    L'humain à des désirs, des envies, des fantasmes, des préférences, bref une sexualité tout entière qui rend difficile la réduction du sentiment de désir ou d'amour au simple instinct de survie de l'espèce.

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)