L’acte militant d’une Gambienne au marathon de Paris permet de ramener l’eau potable dans son village en Gambie

En participant au marathon de Paris armée d'un bidon d'eau sur la tête, une militante a permis de ramener l'eau potable dans son village en Gambie.

L’acte militant d’une Gambienne au marathon de Paris permet de ramener l’eau potable dans son village en Gambie

Le 12 avril dernier, Siabatou Sanneh, militait pour l’accès à l’eau potable dans plusieurs régions d’Afrique. Au départ du marathon, vêtue d’une tenue traditionnelle, elle portait un bidon d’eau sur la tête et une pancarte où on pouvait lire :

« En Afrique les femmes parcourent chaque jour cette distance pour de l’eau potable […] Aidez-nous à réduire la distance. »

Planifiée par l’association Water for Africa, le geste activiste de Siabatou Sanneh lui a permis d’attirer l’attention des journalistes et des chaînes de télévision qui ont relayé son histoire et son combat. L’impact a été tel que la militante a pu retourner dans son village en Gambie où les habitant•e•s sont parfois contraints de faire, à pied, la distance du marathon de Paris, soit 42 kilomètres, pour se procurer de l’eau potable.

Siabatou Sanneh est rentrée en Gambie avec près de 4900€ qui lui permettront de financer un puits d’eau potable pour elle, et pour l’ensemble de son village ! L’organisation Water for Africa récolte encore les dons via son site internet qui a déjà permis de construire plus de 100 puits de forage dans toute l’Afrique.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Greediness
    Greediness, Le 24 avril 2015 à 9h44

    Bravo.

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)