Les jeunes anti-armes américains en couverture du Time écrivent l’Histoire #MarchForOurLives

Par  |  | 14 Commentaires

Le 14 mars, des milliers de jeunes américain·es ont quitté leurs cours pour rendre hommage aux victimes de la fusillade de Parkland en février dernier. Toutes et tous ont été époustouflant·es.

Les jeunes anti-armes américains en couverture du Time écrivent l’Histoire #MarchForOurLives

Mise à jour du 22 mars 2018 — L’Histoire est en train de s’écrire. Les portes-paroles de la lutte contre la libre circulation des armes aux États-Unis apparaissent en une du Time, le célèbre magazine américain.

Ces adolescent·es au regard déterminé s’appellent David Hogg, Alex Wind, Cameron Kasky, Jaclyn Corin et Emma González, dont j’ai parlé sur madmoiZelle.com.

Certain·es ont survécu à la fusillade survenue dans le lycée à Parkland, en février dernier. Ils et elles organisent égalemment la manifestation attendue le 24 mars prochain : #MarchForOurLives.

Je pense que cette une reflète bien l’état d’esprit qui règne au sein de la jeunesse américaine actuellement : à bout et en colère. Le Time signe une fois de plus, une couverture historique.

— Article publié le 15 mars 2018

Le 14 février 2018, une fusillade est survenue dans le lycée du Marjory Stoneman Douglas à Parkland, en Floride faisant 17 morts.

Depuis, la jeunesse américaine se mobilise pour une régulation renforcée des armes sur le territoire.

La plupart d’entre eux ont entre 14 et 18 ans, et tiennent tête aux hommes et femmes politiques pro-armes ainsi qu’à l’organisation la plus puissante des États-Unis : la NRA (National Rifle Association) qui promeut la libre circulation des armes à feu dans le pays.

Sécher les cours pour le combat anti-armes

La fusillade de Parkland était celle de trop et au-dessus du chagrin et du deuil, des voix en colère se sont élevées.

Notamment celle d’Emma Gonzalez, survivante de Parkland devenue l’une des porte-paroles emblématiques des jeunes en quête de changement.

À lire aussi : Qui est Emma Gonzalez, l’ado révoltée qui lutte contre la NRA aux États-Unis ?

Le mercredi 14 mars dernier, soit un mois après l’attaque dans l’établissement scolaire, des dizaines de milliers d’élèves de toute l’Amérique sont sorti·es de leur classe pour défiler sur leurs campus, dans les rues et devant la Maison Blanche à Washington, pour clamer leur colère. C’était le jour du #NationalWalkoutDay.

Le but : lutter pour qu’une tuerie survenue 30 jours auparavant ne se produise plus jamais.

Manifester dans la rue et sur Internet

Les jeunes ont largement utilisé les réseaux sociaux pour diffuser leur cause, permettant au monde entier d’assister à un mouvement qui, je l’espère, marquera l’Histoire des États-Unis.

Et, oh la la, ces ados sont des personnes bourrées de créativité, pleines de courage et ont su me donner foi en la jeunesse. Voici les actions les plus fortes de ces jeunes, ados et enfants, qui ont manifesté le 14 mars, avec force et dignité.

Le vide pour représenter l’absence

Devant la maison (j’espère temporaire) du président Donald Trump, 7 000 paires de chaussures ont été alignées sur la pelouse. Elles symbolisent chaque enfant tué dans une fusillade au sein d’un établissement scolaire, depuis la tuerie de Sandy Hook, en 2012.

Dans l’école de Cooper City en Floride, les élèves ont disposé en cercle des pupitres, des chaises et des bureaux pour représenter chacune des 17 victimes de l’attaque de Parkland.

Des défilés poignants

Certain·es lycéen·nes ont fait des démonstrations puissantes et très symboliques pour dénoncer la tuerie survenue en février et pointer du doigt la politique passive sur la circulation des armes à feu. En témoigne cette vidéo qui m’a donné des frissons :

Des photos incroyables ont aussi tourné sur Internet et les réseaux sociaux. Elles traduisent avec justesse l’état d’esprit de ces jeunes, sans doute plus matures que de nombreux adultes.

Photos from around the country of today’s #nationalwalkoutday left me more moved, inspired and emotional than I can put into words. I was nowhere near this aware, active and engaged when I was their age, let alone just a few years ago. For all the shit that’s been going down, these kids give me hope. And I hope this will also help to shed light on the young black and brown kids who have been doing this and caring and organizing and raising their voices and screaming out for change in their communities FOR SO LONG. They deserve to be heard as well. This is not a new trend. It is the youth who have made waves now, throughout history. We see you, we hear you, we are with you. And we are damn proud. ?: @shannonstapletonphotography via @reuters #enough #marchforourlives #guncontrolnow

A post shared by Ev (@evwilroy) on

Des histoires touchantes

Et s’ils étaient des milliers à entonner des slogans dans la cour du lycée, certains ont dû se sentir bien seuls.

C’est le cas de Leonardo Aguilar qui a fabriqué sa propre pancarte et qui a décidé de la porter pendant la récréation, pour apporter son soutien à la cause.

Non, c’est toi qui pleure. Moi j’ai juste une poussière dans l’œil.

Les pancartes font passer le message

Florilège des écriteaux les plus forts, les plus drôles (parce que l’humour est aussi une arme) ou les plus ironiques.

Il y a ce mème de Bob l’Éponge détourné.

Traduction : NRA est genre *tête machiavélique de Patrick l’étoile de mer*/ gIvE teAcheRs GUns.

Ou encore ce petit crossover entre la dénonciation du slutshaming et de la violence faite par arme à feu :

The kids are alright. #nationalwalkoutday (?: Buzzfeed’s David Mack, in Union Sq)

A post shared by Jessica Valenti (@jessicavalenti) on

Traduction : On pose plus de règles sur l’accoutrement des filles à l’école que sur la circulation des armes en Amérique. 

Et toi, quelles photos ou vidéos saisissantes tu as vu passer sur le web pour le #NationalWalkoutDay ?

À lire aussi : Fort Lauderdale, le massacre de trop pour la jeunesse américaine ?

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires
  • Severuspotter
    Severuspotter, Le 17 mars 2018 à 22h50

    Je vais peut etre poser une question stupide mais je n'ai jamais entendu parler de tuerie avec des armes a feu en hongrie quel est la legislation la bas?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!