Manabé Shima, de Florent Chavouet

Pour expliquer qu’il faut absolument lire Manabé Shima, je pourrais tout simplement dire que c’est le nouveau carnet de voyage de Florent Chavouet, après l’archi formidable Tokyo Sanpo (que vous êtes plus d’une à avoir adoré). Ou alors que Manabé Shima est magnifique. Ou alors que Manabé Shima est tellement drôle que ça serait pêcher […]

Pour expliquer qu’il faut absolument lire Manabé Shima, je pourrais tout simplement dire que c’est le nouveau carnet de voyage de Florent Chavouet, après l’archi formidable Tokyo Sanpo (que vous êtes plus d’une à avoir adoré). Ou alors que Manabé Shima est magnifique. Ou alors que Manabé Shima est tellement drôle que ça serait pêcher que de ne pas succomber. Pour celles qui n’ont jamais ouvert un des deux livres signés Florent Chavouet, vous penserez peut-être que j’en fait trop. Mais après avoir scrupuleusement étudié le phénomène d’addiction provoqué chez tous ceux qui les ont eu entre les mains autour de moi, je dois me rendre à l’évidence, ce ne sont pas des livres comme les autres.

manabé shima

Manabé Shima c’est un carnet de voyage. Après Tokyo, hilarant objet de son précédent opus, Florent Chavouet a décidé de s’attaquer à un autre Japon, et est parti passer l’été sur une toute petite île de pécheur (qui s’appelle Manabe Shima, l’accent a été rajouté pour une bonne prononciation en VF). Dans ce livre, il retrace son quotidien, nous présente les habitants de ce petit coin perdu, de la famille qui l’accueille aux différents clans de chats errants.

Florent Chavouet est drôle, très drôle, vous pourrez vous en rendre compte à la simple lecture de son génial blog. Il porte toujours un regard décalé sur ce qui l’entoure, et cela donne des scènes d’anthologie pour ce qui pourrait n’être, aux yeux d’un autre, qu’un instant inintéressant d’une journée comme les autres. Ainsi on assiste à un épique match de catch entre crabes, on prend un verre avec les papys du coin, et on se laisse bercer par les lentes journées de Manabe Shima.

manabé shima

En plus, Florent Chavouet adore dessiner des cartes. Le livre part donc dans tous les sens, et nous présente, dans le détail, l’intérieur des habitations de l’île, le programme d’une matinée comme les autres à Manabe Shima, ou nous raconte encore comment sont répartis les chats par rue, avec tout un organigramme hiérarchique.

Manabé Shima, c’est du dépaysement, et en même temps, et surtout, un regard plein d’humour et de poésie sur tout ce qui fait le charme du quotidien. Comme une invitation à nous aussi, regarder le monde autrement, et à savourer chaque instant. Quand je vous disais qu’il faut absolument que vous lisiez Manabé Shima !

manabé shima

> Manabé Shima sur Amazon

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Yorthopia
    Yorthopia, Le 15 octobre 2010 à 23h21

    Bon, je sais ce que je vais commander au Papa Noël...

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)