Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

Tokyo Sanpo, Florent Chavouet

03 juin 2009 2

Tokyo Sanpo est fait pour toi si tu rêves d’aller à Tokyo mais que tu n’as pas les moyens d’un billet d’avion aller-retour. Ce bouquin est aussi fait pour toi si tu vas bientôt là-bas et que tu as envie de découvrir la ville autrement que dans un car de touristes, si tu y es allée et que tu as envie de confronter ta vision des choses à celle de quelqu’un d’autre, si tu aimes les carnets de voyage, si tu aimes le Japon, si tu aimes les gens qui ont un regard différent et plein d’humour sur ce qui les entourent. Bref, pour au moins une de ces raisons, Tokyo Sanpo est fait pour toi, non ?

Tokyo Sanpo c’est quoi ?

C’est un ouvrage de plus de 200 pages format A4, sous forme de carnet de voyage, qui raconte les six mois que Florent Chavouet a passé à Tokyo. Parcourant la ville à vélo, il s’est posé ici et là, au gré de ses humeurs et de son inspiration, et il a dessiné ce qu’il voyait, et même un peu plus. Le fait de dessiner ainsi en pleine rue l’amenant à faire des rencontres aussi insolites que touchantes. Le livre s’articule par chapitre, chaque chapitre étant un quartier de Tokyo (il ne les a pas tous fait hein), le tout entrecoupé de petits interludes, entre anecdotes et ‘sociologie facile’.

Tokyo Sanpo, Florent Chavouet

Et pourquoi c’est bien ?

Tout au crayon de couleur, Tokyo Sanpo est drôle et pétillant, mais aussi passionnant. L’auteur porte un regard décalé mais toujours respectueux sur ceux qui ont croisé son chemin au cours de ses balades. On en apprend ainsi autant sur le Japon, et Tokyo, que sur l’humain en général.

Florent Chavouet a enrichi son carnet de nombreux plans, et il a su parfaitement rendre l’atmosphère de ce qui l’entoure. Résultat, on a l’impression, rien qu’en lisant, de se balader dans les rues d’un Tokyo insolite, bien loin des clichés qu’on a tous en tête. Entre scènes de vie, étiquettes de fruits et découverts gastronomiques, Tokyo Sanpo se lit et se relit avec un grand plaisir.

Et on n’a plus qu’une envie, partir à Tokyo tout de suite, et s’assoir nous aussi pour regarder danser des papis bourrés, admirer des barraques à l’architecture incongrue, et écouter les statues parler.

Les Commentaires
4

Avatar de Elsa
15 juin 2009 à 14h36
Elsa
La revue me donne vraiment envie de le lire.
Merci beaucoup
Pour tout le monde, si vous voulez découvrir, ou redécouvrir l'humour et les dessins de Florent Chavouet, il a aussi un blog (et il aime bien les sushis) à voir ici.
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Livres

Livres
COUV_LES FEMMES DU LIEN_Plat1

L’incroyable Les femmes du lien est à mettre entre toutes les mains !

Pauline Leduc

29 sep 2022

2
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Daronne
Couverture du livre jeunesse Cheveux mouillés, de Joshua Servier

Ce livre jeunesse autour d’une sirène noire qui apprend à aimer ses cheveux va inspirer petits et grands

Anthony Vincent

18 sep 2022

6
Pop culture
roman-seul-un-monstre-lumen
Sponsorisé

Si vous faisiez partie d’un roman de fantasy, quel serait votre don surnaturel ?

Livres
halimata fofana

Halimata Fofana, autrice de À l’ombre de la cité Rimbaud, brise le tabou de l’excision

La Rédaction

11 sep 2022

1
Livres
Virginie Despentes

Critique : « pardon Virginie, mais je ne suis pas à fond sur Cher Connard »

Marion Olité

10 sep 2022

17
Livres
asal-lotfi-8ePZbdxnpi0-unsplash

Rentrée littéraire : 3 premiers romans à lire d’urgence

Pauline Leduc

07 sep 2022

Livres
meuf livre

La rentrée littéraire féministe : 5 romans bouleversants à ne pas manquer

Maya Boukella

04 sep 2022

Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

En écriture : avec Élise Nebout, cofondatrice de l’école Les Mots

Marie-Stéphanie Servos

28 août 2022

Livres
livre Bethany Laird

La rentrée littéraire en lutte : 5 pépites féministes et LGBT à ne pas manquer

Maya Boukella

27 août 2022

1
Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

Rentrée littéraire : trois romans incontournables

Pauline Leduc

23 août 2022

1

La pop culture s'écrit au féminin