Lomography lance l’objectif Daguerreotype Achromat… et c’est très beau !

Lomography vient de lancer un kickstarter pour financer son nouvel objectif : le très attendu Daguerreotype Achromat.

Lomography lance l’objectif Daguerreotype Achromat… et c’est très beau !

Pour ce qui est de créer du neuf avec du vieux, chez Lomography ils ne sont pas les derniers. Mais ce qui est chouette, c’est qu’ils font les choses bien…

Tu avais déjà bavé sur la campagne de financement du Petzval 85 ? Puis du Petzval 58 ? Tu t’étais dit que ces mastodontes de laiton n’attendaient que de se retrouver dans tes petites mimines pour briller encore plus fort ? Oh, comme je te comprends.

Eh bien laisse-moi te dire que tu vas à nouveau revivre ce processus douloureux avec le lancement du Daguerreotype Achromat… À moins que cette fois-ci tu ne craques ?

À lire aussi : Le « Backer Appreciation Day », un concours KickStarter pour gagner votre matos photo !

Un peu d’histoire

Le daguerréotype, c’est le nom qu’on donnait aux premières photos de Louis Daguerre, qu’on considère comme le père de la photographie. Ou, du moins, l’un des pères, avec Nicéphore Nièpce, puisqu’il y a eu bagarre à ce sujet. Mais je te raconterai ça une autre fois.

À lire aussi : Vivian Maier, formidable photographe méconnue

Tu as sûrement déjà vu ces images en noir et blanc, portraits au halo surnaturel et au charme entêtant, ou encore ces vues de Paris surcontrastées et quasi désertées… Une bonne partie d’entre elles ont été réalisées par notre bon ami Louis Daguerre.

Louis-Daguerre-autoportrait-small

Un petit selfie à la Daguerre.

Daguerre, tout génie et besogneux qu’il fut, n’œuvrait pas seul mais avec le concours de Charles Chevalier, concepteur d’objectifs complètement hors-normes.

Pour te dire, c’est une passion que ce dernier avait développée à l’adolescence, à l’âge où j’étais occupée à me demander si j’avais encore le droit d’aimer les Pokémon ou si j’étais trop vieille pour ça (réponse : y’a pas d’âge pour les Pokémon).

En 1839, sous les injonctions de Daguerre, Chevalier a donc conçu un objectif particulièrement adapté au daguerréotype, qui n’avait pas non plus oublié de péter la classe.

C’est à cette optique que Lomography vient de redonner vie, après de longues années de travail.

deux-objectifs-achromat-lomography

Le-dit objectif. Et sa reproduction par Lomography, avec le coup de polish qui va bien. / © Lomography

Sous le capot

Bon, alors ok, les concepteurs de Lomography ont bien bossé, le nouvel Achromat a l’air moins cracra que son ancêtre. Mais après, on en fait quoi ?

Le plus du Daguerreotype Achromat, tout d’abord, c’est un rendu d’image qui peut passer du très doux au très acéré, qui crée des halos vaporeux et des zones de netteté extrêmement précises. Le résultat est étrange, volontairement onirique, et surtout tout à fait singulier.

Ensuite, il faut savoir que les équipes ne se sont pas contentées de reproduire l’optique à l’identique, mais ont tâché de l’adapter aux exigences des boitiers modernes, afin de satisfaire photographes et vidéastes.

Le kickstarter fait d’ailleurs la part belle à ces derniers, en montrant quelques exemples de films tournés avec le Daguerreotype Achromat… Et c’est plutôt alléchant.

Une vidéo de Heiwa Wong tournée au Daguerreotype Achromat.

Côté focale, il s’agit d’un 61mm, soit un objectif assez standard et polyvalent. L’ouverture varie entre F/2.9 et F/16. On la règle à l’aide de petites fiches comportant des trous de différentes tailles, qu’on insère dans une fente située devant les lentilles.

À lire aussi : Tuto photo — L’ouverture (ou le fonctionnement du diaphragme)

Certaines d’entre elles ont même des formes particulières (au lieu d’être de simples ronds), ce qui permet de changer l’aspect des taches de flou. On appelle ça le bokeh créatif.

daguerreotype-achromat-bokeh-creatif

Un bokeh créatif et la fiche d’ouverture qui a servi à le réaliser. © Anna Rakhvalova

Le Daguerreotype sera disponible pour les montures Canon et Nikon, mais compatible avec d’autres appareils grâce à des adaptateurs dédiés. Il existera en deux couleurs : laiton ou noir.

Encore des chiffres

  • Combien ? À partir de 400$ sur kickstarter (désolée, les offres moins chères sont déjà épuisées), contre 499$ (version laiton) ou 599$ (version noire) à la mise sur le marché.
  • Quand ? Le kickstarter s’achèvera le 10 mai. Les tout premiers objectifs seront livrés en août 2016, et 3 000 d’entre eux avant Noël.

Qu’en penses-tu ? Est-ce que cet objectif te fait rêver ? L’envisages-tu davantage comme un objet de collection, ou comme un outil créatif ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Skogsdóttir Langurhár
    Skogsdóttir Langurhár, Le 13 avril 2016 à 17h46

    Rah mais entre ça et le Petzval 58mm...
    Je rêve d'un 35mm bien lumineux dans le même genre complètement loufoque *o*

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)