Et Linux alors ? (2/2)

Vous avez découvert Linux seulement la semaine dernière, ou vous avez déjà décidé de faire le grand saut ? Aujourd’hui nous allons voir comment installer Ubuntu en gardant Windows, et comment faire si votre ordinateur est tatoué.

Et Linux alors ? (2/2)

Le dual boot

Si vous avez envie ou besoin de garder Windows (par exemple pour les jeux vidéo, si votre école/boulot vous demande d’utiliser des logiciels précis, ou si vous avez peur d’être totalement perdu·e), vous pouvez installer Linux en plus et avoir le choix de votre système d’exploitation à chaque démarrage de l’ordinateur. Ce petit miracle s’appelle le dual boot.

Pour installer Linux en gardant Windows, vous devez d’abord faire de la place : dans l’idéal il vous faut 15 Go de libre, et au minimum 8 Go. Il est plus que conseillé de faire le ménage dans vos fichiers inutiles (une solution simple est d’utiliser CCleaner) et de défragmenter votre disque dur – soit ce que vous feriez si vous vouliez accélérer votre ordinateur.

Une fois que tout est prêt (pensez à enregistrer vos données importantes, toujours le principe de précaution), vous allez faire comme l’installation classique que nous avions vue la dernière fois : vous procurer un CD (ou une clef USB : pour ça vous avez LinuxLive USB Creator ou UNetbootin), l’insérer dans l’ordinateur, redémarrer, essayer si besoin, cliquer sur Installer… La différence, c’est qu’à l’étape Allouer de l’espace disque, vous allez cliquer sur Installer Ubuntu à côté de Windows. Vous allez ensuite avoir un écran comme ça :

Avec la double flèche, vous allez décider de combien vous allouez d’espace à Ubuntu – nous disions donc 8 Go minimum et 15 voire 20 Go dans l’idéal. La suite de l’installation se poursuit comme décrit dans l’article précédent.

À présent, à chaque fois que vous démarrerez votre ordinateur vous aurez le GRUB : c’est un petit programme qui vous propose de choisir entre vos différents systèmes d’exploitation. Normalement le premier va être Ubuntu, le dernier Windows ; entre les deux ce sont des modes spéciaux d’Ubuntu. Choisissez l’OS que vous voulez avec les flèches du clavier, pressez Entrée : c’est prêt !

Le cas du tatouage

Le tatouage informatique lie le système d’exploitation aux composants de l’ordinateur. Si vous installez Linux sur un PC tatoué, vous risquez de ne plus pouvoir lancer Windows. Ce dispositif se trouve sur certains ordinateurs de grande marque, et n’est pas toujours signalé lors de l’achat.

Comment savoir si votre ordinateur est tatoué ? Difficile d’en être sûr·e sans essayer d’installer un autre système d’exploitation. Si vous avez installé ou réinstallé Windows depuis un CD non fourni avec l’ordinateur, c’est que votre PC n’est pas tatoué. Sinon, considérez qu’il l’est – même si ce n’est pas le cas, ce sera moins risqué.

Si vous suspectez votre ordinateur d’être tatoué et que vous souhaitez garder Windows, le plus simple est d’utiliser Ubuntu Secure Remix. Cette version d’Ubuntu contient des outils qui vont automatiquement sauvegarder le démarrage de Windows, ce qui vous permettra de le réinstaller si quelque chose se passe mal.

Pour aller plus loin

Ces deux articles traitent de l’installation standard ; en cas de difficulté, si tout ne se passe pas comme prévu (l’auteure de cet article est actuellement en train de galérer avec sa carte graphique), vous pouvez fouiller sur Ubuntu-fr, la communauté des utilisateurs français d’Ubuntu. Vous y trouverez de la documentation et un forum d’entraide – Ubuntu est réputée pour être une des meilleurs distributions pour les débutants grâce à sa documentation claire et à sa communauté bienveillante. Vous pouvez y fouiller aussi si vous voulez des détails théoriques, puisque ces deux articles étaient purement pratiques.

Si vous voulez vous lancer mais que vous avez peur d’être tout·e seul·e, vous pouvez vous rentre à une Ubuntu Party pour découvrir le logiciel libre avec des utilisateurs expérimentés.

Je vous invite également à lire cet article intitulé “Linux n’est pas Windows”, qui devrait vous préserver de quelques déconvenues. En gros ça dit “ne vous attendez pas à ce que Linux soit Windows, ni aussi facile que Windows, il va falloir bidouiller mais si vous en avez le courage vous aurez un meilleur résultat qu’avec un OS propriétaire”. L’article précise aussi que les gens qui vous aident avec Ubuntu ne sont pas payés pour ça donc soyez cools avec eux – ce qui va sans dire va toujours mieux en le disant. Have fun !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Norbert
    Norbert, Le 29 août 2012 à 18h37

    Linux me tentait depuis un bon bout de temps, je me disais "Oui ! Un jour je prendrais le temps de m'y pencher, et peut-être je ferai un dual-boot sur mon ordi [​IMG] !" sans jamais le faire.
    Et puis avant-hier, j'y ai été un peu contrainte, finalement, suite à un gros problème sur mon disque dur. Pour récupérer mes données, j'ai gravé un CD d'Ubuntu, et puis j'ai décidé d'installer complètement Linux sur mon ordinateur et de virer Windows, quitte à le réinstaller en dual boot sur une petite partition plus tard.
    C'a un peu été un coup de tête, mais pour le moment je ne regrette rieeen (en même temps, je n'avais pas vraiment d'autre choix ahah) ! J'ai un pote qui m'a soutenue pendant l'installation (j'avais besoin qu'on confirme mes faits et gestes : "ET LA, C'EST BON HEIN, C'EST BON JE PEUX APPUYER SUR CE BOUTON JE VAIS PAS TOUT CASSER" parce que même si j'ai déjà été contrainte de bidouiller vaguement des ordinateurs, c'est un peu neuf quoi).

    Là maintenant tout de suite, je vais d'émerveillement en émerveillement, ça a commencé par l'interface plutôt intuitive et joliiiie (bon, il faut prendre ses repères), et puis ça a été la joie de voir que l'utilitaire de disque trouvait mon disque dur sain (avant l'installation, il détectait un secteur défectueux), le comble de la suprise a été de voir que mon iPod Touch est reconnu par Rythmbox (j'ai pas encore testé mais j'ai bien l'impression que je pourrai le synchroniser là-dessus :joy: )... Pour le moment donc, je tombe amoureuse d'Ubuntu, je n'en vois que les points positifs. Bon, on verra, sans doute que je connaitrai quelques déconvenues mais là je nage dans le bonheur.

    Par contre, j'ai vu sur la discussion de la partie 1 de l'article que certaines MadZs évoquaient la question des virus. Est-ce que quelqu'un a un antivirus à recommander, par hasard ?

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)