Lexi Bee, ou la nouvelle Boxxy

Ce n’est pas une histoire pour les enfants. Catherine Wayne, 16 ans, décide un soir de décembre 2008 de se filmer les yeux fardés de eye-liner dans sa chambre. Elle dit s’appeler Boxxy, fait des cœurs avec ses mains, parle avec l’entrain d’une gamine hyperactive. Ses mimiques lui donnent l’allure d’un lapin qui aurait forcé […]

Lexi Bee, ou la nouvelle Boxxy

Ce n’est pas une histoire pour les enfants.

Catherine Wayne, 16 ans, décide un soir de décembre 2008 de se filmer les yeux fardés de eye-liner dans sa chambre. Elle dit s’appeler Boxxy, fait des cœurs avec ses mains, parle avec l’entrain d’une gamine hyperactive. Ses mimiques lui donnent l’allure d’un lapin qui aurait forcé sur les champignons hallucinogènes.

Chargement du lecteur...

Ses vidéos sont postées sur la bouche de l’Enfer, le site 4chan. En moins d’une semaine, elles comptabilisent 300.000 visionnages et plus de 38.000 commentaires. Les pro-Boxxy s’affrontent aux Boxxy-haters sur le forum de 4chan. Les demandes en mariage affluent en même temps que les menaces de mort. Mais contrairement à Lonelygirl15, même humain (une définition ? mais oui bien sûr : sur Wikipédia) qui était en réalité une actrice payée pour enregistrer des vidéos virales, Boxxy est un personnage dont la popularité est allée trop loin : bien qu’assez discrète sur Internet, des fans hystériques ont retrouvé son vrai nom, son école, et son adresse.

Chargement du lecteur...

Vous pouvez retrouver l’intégralité du phénomène sur Encyclopedia Dramatica. Un retour de Boxxy le 17 juin prochain a d’ailleurs été annoncé sur 4chan. J’en doute fortement, mais les emos ont le droit de rêver.

Alors, qui sera la prochaine Boxxy ?

Son pseudo pourrait bien être Lexi Bee, sorte de gros chamallow pourvue de quatre membres dont l’amour zoophile pour les petits poneys perturberait n’importe qui :

Chargement du lecteur...
Chargement du lecteur...
Chargement du lecteur...

Si chez Boxxy on pouvait facilement imaginer la mise en scène, les différents sites où se trouvent Lexi Bee laissent peu de place au doute : son Twitter brûle la rétine, sa page sur ModelMayhem pourrait s’intituler « comment Sailor Moon est devenue call-girl », et sa boutique Etsy existe réellement.

Hum, je me demande quelle est sa couleur préférée.

Lexi Bee pourrait tout aussi bien se retrouver dans le collimateur d’internautes au ventre flasque et poilu. Fort heureusement pour elle, il lui suffira dans ce cas d’enfiler un jean, un tee-shirt, et des cheveux non-synthétiques pour préserver son anonymat.

D’ailleurs, vous voyez ces reportages sur Justin Bieber qui racontent comment il fut découvert via YouTube ? Eh bien, qu’il nous serve aussi de leçon.

Edit // Ces phénomènes Internet qu’Harry Roselmack appelleraient « buzz »  attirent l’attention d’une large tranche de la population sur le web sans raison particulière. Il s’agit de stars éphémères – tout comme Star Wars Kid – simplement connues pour avoir posté des vidéos d’elles. Alors elles deviennent adorées et détestées par des internautes obsessionnels qui, selon qu’ils les trouvent attachantes ou insupportables, se disent « lover » ou « hater » (par exemple : les « Lexi Bee Lovers » sont les fans de Lexi Bee ; les « Boxxy Haters » sont ceux qui ne veulent plus voir Boxxy poster des vidéos).

La morale à tout ceci ? DON’T MESS WITH THE INTERNET (« ne viens pas chercher Internet »).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 75 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Combustion_interne
    Combustion_interne, Le 24 juillet 2010 à 13h24

    4chan a encore frappé ! Lu sur 20minutes, l'aventure de Jessie Slaughter (c'est elle qui s'est fait appelé comme ça) ... Le registre est différent, c'est triste ce qui lui arrive mais elle n'allait pas s' attirer la sympathie de gens comme ça .. Je me demande même si elle ne s'est pas inspiré de l'histoire de Boxxy .. Son père menace les gars d'appeler la cyber-police ! Mais comme dirait je-n-sais-plus-qui "they are Anonymous, they are legions. They don't forgive, they don't forget"

Lire l'intégralité des 75 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)