« L’effet Matilda », un roman jeunesse pétillant pour aborder la minimisation des découvertes par les femmes scientifiques

Par  |  | 5 Commentaires

L'effet Matilda est un roman jeunesse qui permet de mettre en lumière un véritable phénomène : celui de la minimisation des découvertes scientifiques faites par les femmes. Lucie vous présente ce livre qui en plus d'être instructif est des plus divertissants !

« L’effet Matilda », un roman jeunesse pétillant pour aborder la minimisation des découvertes par les femmes scientifiques

Qui veut (s’)offrir un roman jeunesse avec une petite héroïne débrouillarde et scientifique ? J’ai ce qu’il vous faut avec L’effet Matilda d’Ellie Irving paru aux éditions Castelmore.

Matilda a douze ans, et elle est aussi férue de sciences qu’elle est ambitieuse !

Elle adore inventer tout un tas de machines, à l’exemple de la Merveilleuse Main multifonctions dont elle est très fière.

En ayant vent d’un concours de sciences junior, elle y voit l’occasion idéale de présenter son œuvre aux yeux du monde, en espérant au passage recueillir toute la reconnaissance qui lui est due.

Mais au moment de remettre le premier prix, stupeur !

Le jury est convaincu que Matilda n’a pas pu construire sa Merveilleuse Main multifonctions sans l’aide de quelqu’un ! Il préfère attribuer le premier prix à Thomas Thomas (son vrai nom), qui n’a même pas réussi son expérience d’érosion d’argent (en plongeant un billet dans du coca, c’est compliqué).

Confrontée à cette injustice, la petite fille enrage. Et sa colère est décuplée quand elle découvre que sa douce Mamie Joss a connu un épisode similaire et encore plus scandaleux.

 

Astrophysicienne, Mamie Joss avait fait la découverte d’une nouvelle planète ! Mais c’est son propre chef, le professeur Smocks, qui s’est attribué tous les mérites des recherches, et qui s’apprête pour cela à recevoir le prix Nobel à Stockholm.

C’en est trop pour Matilda, qui décide d’embarquer sa mamie dans une folle cavalcade jusqu’en Suède, afin de rétablir la vérité lors de la cérémonie de remise de prix !

Entre évasion de la maison de retraite, traversée maritime avec des brigands, conduite de montgolfière avec une star et course-poursuite avec la police, leurs aventures sont loin d’être de tout repos !

À lire aussi : Les femmes qui ont marqué la science à l’honneur dans une série d’illustrations

L’effet Matilda : un roman malin, inspirant et plein d’aventures

L’effet Matilda est un roman aussi divertissant qu’il est intelligent. Il infuse la juste dose d’aventures grâce à des péripéties plus loufoques les unes que les autres, et enchaîne surprise sur surprise !

Ce petit livre ne manque pas non plus d’humour, qu’il soit de situation ou grâce à l’esprit un poil impertinent de l’héroïne qui ne réfrène ni son franc-parler ni son esprit vif.

Matilda est par ailleurs très inspirante et attachante par son intelligence, sa détermination, et son grand cœur. En d’autres termes, c’est la meilleure amie qu’on aurait adoré avoir à douze ans — tout comme c’est le roman qu’on aurait adoré lire au même âge !

Il invite plus particulièrement les petites filles à s’adonner aux sciences, à être fières de leurs connaissances, de leur savoir, et à ne laisser quiconque leur faire croire qu’elles ne sont pas faites pour les chiffres et les mesures !

À lire aussi : Marion Seclin vous présente les femmes qui ont marqué la science dans « Les Scienceuses »

L’effet Matilda, ces femmes scientifiques ignorées

L’effet Matilda n’est pas un titre de livre choisi au hasard, puisque c’est une véritable expression utilisée pour désigner la minimisation des découvertes et du mérite des femmes scientifiques.

Le terme a été inspiré par la militante des droits des femmes Matilda Joslyn Gage. C’est plus particulièrement l’historienne Margaret Rossiter qui s’est intéressée à la place des femmes dans la mémoire scientifique.

Margaret Rossiter découvre notamment l’histoire de Trotula de Salerne, une femme médecin et enseignante dont les textes ont peiné à lui être attribués du fait qu’elle soit une femme. La première femme scientifique d’une liste tristement longue de personnalités ignorées.

Parmi les figures qui ont été oubliées, on compte par exemple :

  • Rosalind Franklin, qui a participé à la découverte de la structure de l’ADN ;
  • Marthe Gautier, qui a fait partie de l’équipe de découverte du chromosome responsable de la trisomie 21 ;
  • Lise Meitner, dont les recherches ont mené à la découverte de la fission nucléaire ;
  • et Jocelyn Bell, qui a découvert le premier pulsar astronomique (dont l’histoire ressemble particulièrement à celle de Mamie Joss… Jocelyn de son vrai nom).

À la fin du roman L’effet Matilda, vous pourrez également découvrir d’autres femmes scientifiques qui méritent tous les honneurs. Il n’y a plus qu’à espérer qu’en abordant ce problème dès le plus jeune âge à travers ce livre, cela permette de faire évoluer les mentalités le plus tôt possible !

Pour vous procurer le roman L’effet Matilda, rendez-vous sur Place des libraires ou sur Amazon


À lire aussi : Catherine Dufour et son génial guide de métiers pour les filles !

7 surprises culinaires personnalisées par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Lucie Kosmala

Lucie a commencé en 2015 par vous parler de littérature jeunesse, et depuis janvier 2016, elle vous cause plus généralement de livres, sous toutes ses formes et pour tous les goûts. Elle s'est illustrée à de nombreuses reprises dans la réalisation de petits pingouins en olives, et connaît d'un point de vue exhaustif tous les gifs de raton laveur existants.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!