Lagertha de Vikings (Katheryn Winnick) — Les Fantasmes de la Rédac

Katheryn Winnick interprète le personnage légendaire de la guerrière Lagertha dans la série télé Vikings… et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle fait revivre la légende dans le coeur de Sarah.

Lagertha de Vikings (Katheryn Winnick) — Les Fantasmes de la Rédac
Attention, cet article contient des spoilers des saisons 1 et 2 de Vikings !

J’ai découvert la série Vikings sur le tard. Pour tout dire, je n’ai même pas encore commencé la saison 3. Pas tant par manque d’intérêt que par manque de place sur mon planning séries déjà bien chargé.

À lire aussi : Travis Fimmel (Vikings) — Les Fantasmes de la Rédac

Or je ne démords pas de l’idée que si la promo de la série avait été mieux gérée, si l’équipe de la com’ avait davantage mis en avant le personnage de Lagertha au lieu de photoshopper les yeux de Ragnar… Je m’y serais mise beaucoup plus vite, le derrière frétillant de joie et des papillons dans le coeur.

fantasmes-lagertha-1

Ne vous méprenez pas cependant : j’aime beaucoup les yeux de Ragnar… mais pas sa coupe de cheveux. Quant à son frère Rollo, sur lequel j’avais jeté mon dévolu dès sa première apparition de frangin cool et bien bâti aux cheveux sales, découvrir que c’était en fait un connard de violeur avec un complexe d’infériorité notoire m’a refroidie jusqu’au plus profond de moi-même. Si vous voyez ce que je veux dire.

Et puis, ELLE vint crever l’écran.

Lagertha, femme Viking fière (et susceptible)

Si Lagertha, jouée par la fabuleuse Katheryn Winnick, débarque dans la série et dans nos vies en tant que belle épouse de Ragnar, elle a tôt fait de s’imposer autrement que par le titre de « femme de ». D’accord, elle et son mari partagent une petit existence idyllique : ils sont beaux, ils sont jeunes, ils s’aiment, ils ont un chouette lopin de terre et leurs enfants ne saignent pas des yeux et des oreilles quand ils décident de niquer comme des lapins de l’autre côté du rideau.

fantasmes-lagertha-2

Je ne suis pas jalouse.

Mais lorsque monsieur, le fou, l’insensé, part à l’aventure sans sa femme (elle t’a sauvé la vie, petit ingrat)… non seulement il n’ose plus jamais refaire une connerie pareille, mais mieux vaudrait éviter de la prendre pour une frêle femme seule et sans défense dans sa petite chaumière.

fantasmes-lagertha-giphy

Lagertha est une femme, une mère, et une guerrière. Le combo pas gagnant pour tous les salopards du coin qui s’imaginaient que c’était open bar. Elle n’a besoin de personne (avec ou sans Harley Davidson) ! Elle est fière, forte, indépendante, et plus féroce que Rollo qui pète un câble quand il a trop sniffé de sang. D’ailleurs, Rollo ne la ramène pas des masses devant sa belle-soeur.

fantasmes-lagertha-3

C’est ça, baisse les yeux, manant.

Personne ne la ramène devant Lagertha. Et lorsqu’elle relève son beau visage fier, sa chevelure qu’elle a probablement nattée à la perfection en cinq minutes, son air sauvage tandis qu’elle montre les dents à son andouille de mari qui a osé essayer de la baratiner… Mon coeur rate un battement et je soupire en faisant des bulles dans ma tisane, simple fan transie d’amour pour sa guerrière que je suis.

Lagertha, ou le personnage féminin qui en impose

Oui, Lagertha est une guerrière, et même une guerrière renommée dont on chante les exploits. Et elle s’est peut-être mariée et eu des enfants, ça ne l’empêche pas de continuer à partir à l’aventure avec Ragnar et tenir férocement en respect une dizaine de combattants à la fois. Même dix fois plus gros qu’elle. Avec des dents pointues. Non je n’exagère pas, laissez-moi tranquille.

À lire aussi : « Girl Power », l’émission d’ARTE sur le pouvoir au féminin

Viking jusqu’au bout de ses cheveux dorés, elle se bat avec force, technique et souplesse, et peu nombreux sont ses compagnons qui peuvent l’égaler au combat. Pas même le gros guerrier barbu qui pensait pouvoir s’imposer à elle et une femme saxonne par la violence… et qui n’a même pas eu le temps de le regretter.

fantasmes-lagertha-4

Bref, elle respire tellement la puissance (et le swag, comme disent les jeunes d’aujourd’hui) dans sa tenue de guerrière, que je regrette presque de la voir dans son rôle de femme de chef, toujours aussi belle et digne mais comme emprisonnée sous le lourd manteau et les responsabilités administratives. Mais presque.

Juste, intelligente, et surtout plus présente que son mari, elle se montre meilleure dirigeante que lui — et surtout, meilleure personne. Quand Ragnar hésite, fait preuve d’égoïsme ou manipule (avec une ingéniosité tout à son honneur), Lagertha s’impose comme une femme d’honneur qui, elle, n’hésite pas à prendre la décision la plus difficile, si elle estime que c’est aussi la plus juste.

fantasmes-lagertha-5

Moi je t’offriraiii des perles de pluiie venues de pays où il ne pleut paaaas…

Et je ne pense pas forcément au moment où cet infâme boulet essaie de lui imposer une seconde femme qu’il a mise en cloque, et qu’elle le plante là, tout seul avec ses boules. EH OUAIS, t’as perdu la plus belle femme du monde parce que t’es con, ESPÈCE DE NUL. Pardon. Mais quand même.

Skjaldmö Lagertha, la légendaire

Face à tant de classe, de moue fâchée et de perfection faite humaine, on serait tenté de voir là une femme issue des grandes légendes et sagas scandinaves. Et ça tombe bien, parce que c’est le cas ! Paf, transition subtile, tu l’as pas vue venir celle-là, hein ?

fantasmes-lagertha-6

Blaireau.

Parfaitement ! L’excellente série Vikings s’inspire de l’un des plus célèbres mythes nordiques, celui du héros viking semi-légendaire Ragnar Lothbrok, qui régna peut-être pour de vrai vers la fin du VIIIème siècle. La saga de Ragnar raconte ses batailles pour le pouvoir et ses raids en Grande-Bretagne et en France, aidé de sa mie la skjaldmö Lagertha.

Skjaldmö kézako ? Rassurez-vous, je ne sais pas mieux le prononcer que vous. Mais je peux au moins vous dire que la skjaldmö est, dans la mythologie nordique, la figure emblématique de la femme guerrière armée d’un bouclier à l’origine du mythe de la Valkyrie. En anglais, le terme devient « shieldmaiden », ou « la jeune femme au bouclier ».

À lire aussi : La Valkyrie, guerrière de l’au-delà — Mythes, légendes et femmes

La série adapte donc la saga épique à l’échelle humaine, une espèce d’histoire derrière le mythe, en conservant l’idée que le héros légendaire qu’est Ragnar Lothbrok ne serait jamais parvenu à la hauteur de ses ambitions sans ses proches… et surtout sa femme. Et je nourris secrètement l’espoir absurde qu’une Lagertha avec le visage de Katheryn Winnick a réellement existé.

Lagertha, ma légende, ma Valkyrie… La voilà ainsi qui reprend sa digne place au panthéon de ces femmes mythiques, et mon amour pour elle et ses sourcils presque invisibles n’ont d’égal que ma joie de savoir un tel personnage féminin sur les écrans de milliers d’autres femmes, jeunes et moins jeunes.

Pour moi, pour toujours, ses cris de rage tandis qu’elle pourfend son ennemi retentissent au-delà des siècles. (Soupir.)

fantasmes-lagertha-8

À lire aussi : La Valkyrie, guerrière de l’au-delà — Mythes, légendes et femmes

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Nehl
    Nehl, Le 14 mars 2015 à 21h13

    :jv:<3:loveeyes::dowant:
    C'est tout. ^^

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)