Kyan Khojandi parle de son parcours, d’échecs, de « Pulsions » (et nous a filé des archives !)

Kyan est de plus en plus « Kyan-Khojandi », plutôt que « le-mec-de-Bref ». Voici une interview qui devrait vous aider à mieux le connaître, dans laquelle on discute de son parcours. Un portrait ponctué d'archives personnelles, que Kyan a bien voulu partager avec vous, les madmoiZelles. Merci à lui !

Mise à jour du 17 septembre 2016 — Kyan Khojandi joue les prolongations ! Vous pouvez aller découvrir son nouveau spectacle Pulsions du 15 septembre au 29 octobre. Par ici les billets !

Si vous voulez en savoir plus, Clémence a rédigé une critique du spectacle, à lire ci-dessous !

Article initialement publié le 2 avril 2016 — Depuis le temps que Fab connaît Kyan, il n’avait jamais vraiment pensé à se poser et à discuter avec lui de son parcours.

Voici donc une interview où on parle de décisions, de réorientation, d’échecs, d’apprentissage et de son nouveau spectacle, Pulsions, qu’il joue à Paris à L’Européen jusque fin mai 2016, avant de partir en tournée dans toute la France.

Vous avez aimé cette interview bourrée d’extraits ? Vous en voulez encoooore ? [à lire avec une voix de forain]

Rendez-vous sur la chaîne YouTube de Kyan Khojandi pour encore plus d’extraits, et pour suivre son actu ça se passe sur Facebook & Twitter !

Vous pouvez aussi écouter cette interview en audio :

banner-podcasts

Vous pouvez réécouter ce podcast en audio de plusieurs façons :

— Revue écrite par Clémence Bodoc

Il a changé, « le mec de Bref », non ? C’est sûr : il est passé de mec normal à « mec normal à la télé » à « mec connu ». Mais il est resté un « mec normal », ou plutôt « un humain moyen », en proie à ses pulsions animales.

Pulsions, de et par Kyan Khojandi, c’est une psychothérapie d’économisée en 2 heures de rires.

Vous avez toujours rêvé de connaître le secret de la fidélité en couple ? Vous vous demandez comment les gens font pour être heureux, englués dans la routine des jours sans émoi, sans étincelle ?

Au fait, quand est-ce qu’on a arrêté de voir le monde avec nos yeux d’enfants ? Quel est l’effet du regard des autres sur nos envies, nos passions, nos frustrations ?

Pulsions, de et par Kyan Khojandi, c’est une psychothérapie d’économisée en 2 heures de rires.

big-podcast-psy-replay

C’est quand même le seul mec qui arrive à te faire rire avec la mort, et à t’émouvoir aux larmes avec une boule de glaire. Rien que pour ça, vraiment, je suis épatée.

Navo, « l’autre mec de Bref »

C’était le seul derrière Bref ? Non, car ils sont deux à l’écriture. Aux côtés de Kyan Khojandi, il y a « l’autre mec de Bref, celui qu’est pas connu », selon la bio Twitter d’un de ses comptes (je balance !).

Bruno « Navo » Muschio co-signe ce texte que Kyan sublime par le jeu. « L’écriveur de trucs » assure aussi la première partie du spectacle, dans un style caustique aux antipodes de la bonhomie communicative de son co-auteur.

big-kyan-et-navo-30-minutes

Navo sur scène, c’est un peu comme si Daria Morgendorfer faisait du stand-up : pas de place pour l’empathie, pas de temps pour les fausses politesses et les éléments phatiques du discours. Tout ceci n’est que convenances, qui l’assomment et « le saoûlent ».

Pince-sans-rire, sarcastique, Navo est le yang du yin de Kyan, l’ombre sur le tableau d’un après-midi d’été, qui souligne ses perspectives. Le monde est moche, quand on y pense, mais mieux vaut en rire.

Et personne mieux que ces deux-là ne m’auront fait rire de moi et de mes travers d’humain•e fragile et susceptible.

Et personne mieux que ces deux-là ne m’auront fait rire de moi et de mes contradictions, mes idéaux et mes travers d’humain•e fragile et susceptible. De privilégié•e qui s’ignore, de chanceux•se pleurnichard•e, d’héro•ïne malgré moi…

Apparemment, je suis « une personne tac-tac-tac » (ce n’est pas ce que vous croyez) (c’est vraiment pas ça), mais je crois qu’il vaut mieux ça que d’être un « double chuchoteur » ou une « grimace étirée », enfin c’est vous qui voyez. Je resterai volontairement cryptique, ce serait dommage de spoiler.

Kyan et Navo ont mis la barre très haut

J’sais pas si vous avez remarqué, mais les humoristes ont souvent des tics de langage ! Sérieux, les comédiens de « one », c’est quoi votre problème avec les intros de sketch ? C’est qui le mec qui un jour a décidé que vous alliez tous faire pareil ? T’imagines, si les profs faisaient pareil, qu’est-ce que ça donnerait ?

« Je sais pas si vous avez remarqué, mais le théorème de Pythagore, c’est la formule ET sa réciproque ! »

Mais de ces poncifs du stand-up, nulle trace dans l’heure et demi de spectacle donnée par Kyan. Les sujets ne changent pas, c’est normal, on parle de ce qu’on connaît et nos vies ne sont pas si intéressantes. S’arrêter à ça, ce serait sous-estimer notre potentiel : nous les humain•es, nous somme fascinant•es.

Avec leur sens aigu de l’observation, de la métaphore, leur imagination fertile et leur don pour la répartie, ces deux humains-là sont particulièrement incroyables.

Vous pouvez les observer de plus près sur la scène de l’Européen, les jeudis, vendredis et samedis à 20h, jusqu’au 30 avril mai — ça vient d’être prolongé ! Mise à jour du 17 septembre — c’est prolongé jusqu’au 29 octobre à l’Européen, par ici les billets !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 17 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Fab
    Fab, Le 2 juillet 2016 à 18h59

    Diamant
    Il rayonne, c'est un vrai bonheur de le regarder, de l'écouter, et il a une telle sagesse ! Quelle belle personne ! Merci pour cet entretien.
    Merci ça me fait plaisir :) Je suis particulièrement fier de cette heure d'interview :)

Lire l'intégralité des 17 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)