Kreayshawn, l’interview

Kreayshawn, l’interview

Avant de rencontrer Kreayshawn, je n’avais aucune idée de ce à quoi je devais m’attendre. Je ne visualisais pas du tout le personnage, hormis ce que j’avais vu de son clip Gucci Gucci. Et quand elle est entrée dans le petit salon de l’hôtel, j’ai été surprise de voir à quel point elle paraissait petite et frêle. Preuve qu’on peut rapper avec rage même quand on est un petit gabarit.

Du haut de ses 21 ans, Kreayshawn semble avoir déjà une idée précise de ce qu’elle est, et de ce vers quoi elle se dirige, et c’est tout à son honneur. Sûre d’elle, pas nerveuse pour un sou, à 10 000 bornes de toute forme de timidité, ce n’est pas le genre de fille qui se laisse marcher sur les pieds et rien ne semble pouvoir l’impressionner.

— Retrouvez-la sur Twitter et Tumblr.

Tous les articles Culture , Interviews de Mad' , Musique
Les autres papiers parlant de Gucci , Hip-Hop , Interview , Kreayshawn , Luxe , Rap
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Nevada
    Nevada, Le mercredi 13 juillet 2011 à 14h22

    Je la trouve très simple, pas fière pour un sou. J'aime bien.

  • Desdemone
    Desdemone, Le mercredi 13 juillet 2011 à 15h34

    Connais pô :shifty:

  • Jixels
    Jixels, Le jeudi 14 juillet 2011 à 02h45

    So ?;2371278
    Lors d'une entrevue, on demande à celui qui est le sujet de ladite entrevue de ne pas regarder la caméra, mais l'intervieweur, ici Jack ;) Donc, c'est normal qu'elle ne regarde pas (et c'est pas supposé qu'elle regarde - même que moi, j'aime pas, j'ai trop l'habitude des entrevues vidéos, ça m'hérisse quand je vois ça, mais c'est difficile de pas regarder la caméra XD)

    *la fille qui a étudié en cinéma sort*
    Je pense que Msya voulait dire qu'elle ne regardait ni la caméra ni la personne qui l'interview : elle était en train de se mater le bras... Moi aussi ça m'a gêné, je trouve ça trop malpoli. Mais bon ensuite ça va, elle a l'air assez cool, et je la connaissais pas du tout avant cet interview.

  • Fab
    Fab, Le jeudi 14 juillet 2011 à 09h50

    Jixels;2373865
    elle était en train de se mater le bras... Moi aussi ça m'a gêné, je trouve ça trop malpoli.
    Jack venait de parler avec elle de son nouveau tattoo, qu'elle venait de faire la veille à Paris et qui lui grattait le bras, ça intéressait donc terriblement Jack (remember) et Kreayshwan le scrutait avant qu'on démarre l'interview. Ca peut paraître bizarre quand on le voit comme ça mais dans le contexte, ça ne l'était pas du tout.

  • Jixels
    Jixels, Le jeudi 14 juillet 2011 à 16h57

    Fab;2373992
    Jack venait de parler avec elle de son nouveau tattoo, qu'elle venait de faire la veille à Paris et qui lui grattait le bras, ça intéressait donc terriblement Jack (remember) et Kreayshwan le scrutait avant qu'on démarre l'interview. Ca peut paraître bizarre quand on le voit comme ça mais dans le contexte, ça ne l'était pas du tout.
    Ok, replacé dans le contexte elle paraît de suite moins blasée de la vie / malpolie !

  • Schottky
    Schottky, Le jeudi 14 juillet 2011 à 23h04

    J'ai trouvé aussi qu'elle avait cette même attitude que Lady Gaga dans sa façon de parler, l'air un peu détachée.

    Mais surtout je la trouve contradictoire. Dans sa chanson elle "critique" les marques, ou plutôt l'attitude des meufs qui portent des marques de ce genre pour les mauvaises raisons. Puis elle critique les thrift shops du style "I definitely would never buy a nice dress from a thrift store [...] you never know what that dress has been through..." etc. Puis elle reparle de Goodwill (alors qu'elle venait de critiquer les thrift shops?). Ensuite elle nous fait la pub pour des marques de petit créateurs (qu'elle reçoit gratos mais qui doivent quand même coûter une certaine somme...)
    Pour ma part je m'habille en partie chez Goodwill et dans les thrift shops (j'habite à San Francisco et on en a un paquet!) et j'ai trouvé un peu nul sa critique... je trouverais ça carrément cool de débarquer à une Award Ceremony dans une robe dénichée dans une fripperie.

    Enfin bref à la fin on ne comprend plus du tout sa position par rapport à la chose. On dirait qu'elle n'assume pas la critique qu'elle a fait dans sa chanson.

  • Jack Parker
    Jack Parker, Le jeudi 14 juillet 2011 à 23h44

    chloeblueberry;2375419
    J'ai trouvé aussi qu'elle avait cette même attitude que Lady Gaga dans sa façon de parler, l'air un peu détachée.

    Mais surtout je la trouve contradictoire. Dans sa chanson elle "critique" les marques, ou plutôt l'attitude des meufs qui portent des marques de ce genre pour les mauvaises raisons. Puis elle critique les thrift shops du style "I definitely would never buy a nice dress from a thrift store [...] you never know what that dress has been through..." etc. Puis elle reparle de Goodwill (alors qu'elle venait de critiquer les thrift shops?). Ensuite elle nous fait la pub pour des marques de petit créateurs (qu'elle reçoit gratos mais qui doivent quand même coûter une certaine somme...)
    Pour ma part je m'habille en partie chez Goodwill et dans les thrift shops (j'habite à San Francisco et on en a un paquet!) et j'ai trouvé un peu nul sa critique... je trouverais ça carrément cool de débarquer à une Award Ceremony dans une robe dénichée dans une fripperie.

    Enfin bref à la fin on ne comprend plus du tout sa position par rapport à la chose. On dirait qu'elle n'assume pas la critique qu'elle a fait dans sa chanson.
    Elle ne critique pas les thrift stores, ce qu'elle dit s'applique uniquement aux belles robes, dont elle imagine la vie qu'elles ont eu avant d'atterrir dans les rayon d'une friperie ! Pour le reste, elle dit bien qu'elle porte ce qu'elle veut, peu importe d'où ça vient, et qu'elle s'habille toujours en friperie, au rayon enfants.

    Dans Gucci Gucci, elle critique surtout l'attitude des gens qui portent ces marques de luxe, pas le fait même d'en porter, d'où la confusion - ce que tu as bien cerné. L'histoire de la robe était plus de l'ordre de la blague, du fait qu'elle ne se voit pas débarquer sur le tapis rouge dans une robe ayant appartenu à une prostitué/un travesti...

    Elle essaye justement de tempérer les propos qu'elle a eu dans sa chanson Gucci Gucci. Je comprends que ça puisse paraître contradictoire mais je crois qu'au contraire, au lieu de recentrer son opinion, elle a plutôt tenté de l'élargir.

  • Machaw
    Machaw, Le samedi 16 juillet 2011 à 13h33

    So ?;2371278
    Lors d'une entrevue, on demande à celui qui est le sujet de ladite entrevue de ne pas regarder la caméra, mais l'intervieweur, ici Jack ;) Donc, c'est normal qu'elle ne regarde pas (et c'est pas supposé qu'elle regarde - même que moi, j'aime pas, j'ai trop l'habitude des entrevues vidéos, ça m'hérisse quand je vois ça, mais c'est difficile de pas regarder la caméra XD)

    *la fille qui a étudié en cinéma sort*
    Jixels l'a déjà dit, mais en effet je parlais du tout début quand elle regarde vers son bras. En plus j'avais précisé qu'après elle regarde (dans la bonne direction) mais que même là elle avait l'air blasée.
    Bon du coup le mystère du bras est résolu par l'explication de Fab. Néanmoins ça ne change pas mon avis pour le reste.

  • Benoulamarmotte
    Benoulamarmotte, Le dimanche 17 juillet 2011 à 17h48

    En gros moi j'ai pigé que les deux première phrase de l'interview... Oui je suis pas vraiment une bilingue...

  • Mouche.
    Mouche., Le mercredi 20 juillet 2011 à 12h50

    Je ne la connaissais pas non plus. Et je trouve qu'elle a un faux air de Lady Gaga, effectivement. Ensuite, par rapport à l'exactitude de son message, le fait qu'elle se contredise: ne prenez peut-être pas trop son message au sérieux, elle a fait sa chanson, a des petites idées qui en découlent, son message ce serait genre "wear whatever you want, do not take yourself seriously, have fun..." mais elle n'a pas l'air ultra engagée pour diffuser un message de liberté, alors bon.

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)