Au jeu de la vie, on ne part pas avec les mêmes cartes en main

Par  |  | 13 Commentaires

Si la France était un jeu de société, on ne partirait pas tou•tes avec les mêmes cartes en mains, et les dés seraient pipés. Démonstration.

Au jeu de la vie, on ne part pas avec les mêmes cartes en main

Les jeux de société, c’est équitable. Tout le monde part avec les mêmes chances, dues au hasard d’un lancer de dés ou d’une pioche.

Personne n’aimerait jouer à un jeu où tu as moitié moins de chances de gagner simplement parce que ton prénom commence par un B ou que tu as des chaussettes vertes. Ces critères absurdes enlèveraient une bonne partie de l’amusement.

Pourtant, d’autres critères tout aussi débiles rendent quelque chose très inégalitaire, et il ne s’agit pas d’un jeu, mais de la vie.

Le Monopoly truqué, allégorie des inégalités dans la société

L’Observatoire des Inégalités a dévoilé une nouvelle vidéo édifiante, sur le thème Changeons les règles du jeu.

Des enfants s’installent autour d’un plateau de Monopoly. Rapidement, ils se rendent compte que les règles sont injustes.

Certain•es commencent avec 1500€, d’autres 750€. Un joueur a une carte qui le protège de tout passage en prison. Certain•es ont plusieurs rues et hôtels dès le début.

Si on est une fille, quand on passe par la case Départ, on ne touche pas 200€ mais 150€.

L’enfant avec des béquilles ne peut pas acheter de gare. Celui d’origine maghrébine a un dé qui ne fait que des 1, ralentissant sa progression. Le joueur noir qui ne peut pas acheter au-delà de la première partie du jeu.

À la fin de la vidéo, différents panneaux rappellent les inégalités toujours présentes en France, en 2017.

Conclusion de la vidéo : il est temps de Changer les règles du jeuEt l’Observatoire des Inégalités d’ajouter :

« Est-ce bien seulement cela que l’on veut ? Que la vie devienne un jeu de société où le meilleur gagne ?

On le voit bien ici, il faut en urgence assurer l’égalité des chances de départ et tout au long de la partie. Finies les petites cuillères en argent pour les uns et pas pour les autres. Établissons des règles du jeu identiques pour tous.

Mais, en même temps, il faut aller vers une société où le jeu lui-même sera différent, où personne n’enviera son voisin parce que le but du jeu ne sera pas seulement d’amasser plus, mais aussi de partager et de vivre mieux. »

À l’heure où Marine Le Pen affirme sans sourciller que « les Français ont moins de droits que les étrangers », tord les chiffres du chômage et prétend à tort défendre les droits des femmes, il est plus qu’urgent de rappeler que ce n’est pas par ces méthodes qu’on rééquilibrera les règles du jeu.

À lire aussi : Benoît Hamon nous explique son projet de société autour du revenu universel d’existence

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (13) Facebook ()
  • Freehug
    Freehug, Le 26 avril 2017 à 23h39

    Ils sont drôlement calmes ! Si, à un moment on voit le petit garçon noir se lever avec l'air agacé au début du générique de fin, mais c'est tout. Alors qu'il y aurait de quoi se mettre en colère, y compris dans la vraie vie...(chut fut un temps j'étais révolutionnaire :supermad:)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!