Trois villes françaises où passer un charmant week-end

Paris, Lyon, Marseille... on connaît déjà ! Place à des villes moins connues, moins ensoleillées mais où tu pourras kiffer ton week-end.

Trois villes françaises où passer un charmant week-end

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat commercial avec voyage-sncf.com. Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

À la rédac, on vient toutes de villes plus ou moins connues, qui parfois ne voient passer que trois touristes égarés chaque été.. Alors on a décidé de te donner trois idées de week-end qui sortent un peu des sentiers battus. Tu pourras t’y rendre facilement grâce à la page Petits Prix de voyages-sncf.com !

— Article rédigé à 8 mains (eh ouais) par Lucie, Mymy, Hawley et Sarah Bocelli

Valence, la lisière de la Drôme provençale

Située à une centaine de kilomètres de Lyon comme de Grenoble, Valence est une charmante bourgade de 60 000 habitant-e-s nichée au bord du Rhône, entre le Vercors et l’Ardèche, parfaite pour un week-end de dépaysement !

Le fort joli Kiosque Peynet

Si les quartiers résidentiels ne sont pas passionnants, le centre-ville et le Vieux Valence valent le détour. On y trouve des monuments historiques à contempler ou à visiter, comme la Maison des Têtes, datant du XVIème siècle, le Musée des Beaux-Arts, récemment rénové, qui présente des oeuvres s’étalant du XVIème au XXème siècle, et diverses églises ainsi qu’une abbaye. Valence étant un haut lieu de l’immigration arménienne, je vous conseille particulièrement le centre du patrimoine arménien, plein d’informations passionnantes !

La ville contient aussi des commerces fort chouettes, comme La Licorne, une librairie BD/manga tenue par de vrais passionnés, la Boutique Laurent, une épicerie fine spécialisée en produits du terroir, ou L’Écritoire, une très jolie papeterie.

Niveau balades, Valence comporte un grand espace vert, le parc Jouvet, qui promet d’agréables promenades à pieds ou à bord du petit train. On y trouve une animalerie ainsi qu’une roseraie, et des jeux pour les enfants. Le parc est surplombé par une grande esplanade, le Champ de Mars, où l’on trouve le très joli Kiosque Peynet datant de 1860.

Si vous louez une voiture ou des vélos, il est très facile d’aller découvrir la campagne environnante : d’un côté le Vercors, très verdoyant, de l’autre l’Ardèche, où l’on trouve notamment le château de Crussol.

Ma préférence va à la cascade de la Druise, située à environ une heure de route, dans le Vercors : une chute d’eau de 80 mètres donnant sur un joli bassin et une rivière, au pied de laquelle on trouve une auberge très chouette, le Moulin de la Pipe !

  • Comment s’y rendre : depuis Paris, en moyenne 70€ pour les détenteurs de la carte 12/27 ans (comme toujours, en t’y prenant un peu à l’avance : on a rien sans rien, hein)

Metz et ses petits pâtés lorrains

Prendre le train, c’est aussi l’occasion de découvrir des régions souvent laissées de côté… À tort ! À une heure vingt de Paris en TGV, Metz (prononcez Mèsse et les Lorrains vous adopteront direct) est une ville de 120 000 habitants fort charmante et dynamique. Oui, j’ai dit dynamique, et j’y tiens !

Pépouze le petit temple 

La Lorraine, on pense qu’il y fait moche, mais c’est FAUX. Ou du moins pas toujours vrai. C’est ce qui rend nos jardins si verdoyants ! Jette juste un œil à la météo avant de prévoir ton week-end, mais tu peux avoir un temps superbe pour te balader, promis.

Metz est une ville trimillénaire, alors à toi les rues pavées sinueuses, la Porte des Allemands, le Jardin des Tanneurs, le plan d’eau et ses pelouses, les fortifications… Et bien sûr la cathédrale et son Graoully ! C’est la mascotte locale : un dragon domestiqué par St Clément alors qu’il essayait de brûler le cul de tous les Messins. On l’a toujours, il est empaillé dans la crypte de la cathédrale. Sérieux.

Parce que oui, dans le coin, on a de l’histoire en pagaille. D’ailleurs, les trois choses majoritaires à faire à Metz, c’est : shopping, balade dans la verdure, et surtout, des activités culturelles !

Tu es passionnée de musique ? Consulte le programme des Trinitaires et de la toute nouvelle BAM, il y aura sûrement un concert qui t’intéressera. Va aussi faire un tour à la Face Cachée : ce grand disquaire a tout, tout, tout… même d’anciennes bornes d’arcade dans le fond du magasin !

Tu es passionnée d’art, ou une novice qui ne demande qu’à découvrir ? Sors par l’arrière de la gare en arrivant : une passerelle t’emmènera directement vers le Centre Pompidou Metz où se tient actuellement l’expo 1984-1999, la décennie… qui fait directement référence à la génération X. Donc à toi. Quand on te dit que Metz te tend les bras !

Tu peux continuer ta plongée dans le monde de la création avec une visite à la galerie Toutou Chic et au Modulab, deux lieux d’expo décalés où la nouvelle génération d’artistes lorrains s’exprime : c’est franchement plus intéressant que des musées exposant des trucs morts depuis longtemps.

Oui, ça ressemble un peu à un gros champignon

Bon, on se fait une pause ? S’il fait beau, fuis la Place St Jacques, il y a bien mieux à faire ailleurs. Va te poser sur une pelouse du plan d’eau ou dans le parc du Temple Neuf : le long du canal avec les cygnes, y a rien de plus relaxant. Tu peux aussi te poser en terrasse au Berthom originel si tu veux une bière belge, et si tu as faim, arrête-toi Autour du zinc pour une pause tartine de Nutella… Et reviens-y pour l’apéro : ils ont mille sortes de fromages en tartines, du bon vin et de la bière locale. Que du bon, te dis-je.

Si le shopping te botte, oublie le centre St Jacques (en fait, à Metz, oublie tout ce qui s’appelle « St Jacques », vraiment) et rendez-vous rue Taison : c’est la rue des petites boutiques originales et charmantes. Elle est un peu crevante à monter, mais tu trouveras la jolie place Jeanne d’Arc avec sa fontaine et un bar pour te désaltérer tout en haut. Et on redescend ensuite rue des jardins, le long de la cathédrale, pour une visite des boutiques vintage et du bouquiniste bien sympa à la devanture peinte façon rétro.

Termine ta journée en allant chercher ta pinte de Delirium en happy hour à 3€ au Troubadour, le bar-à-côté-de-la-fac qui est toujours animé. Si c’est plein, pense à jeter un oeil en bas : il y a une super cave voûtée avec des canapés bien confo.

  • Comment s’y rendre : depuis Paris, tu peux t’en sortir pour 50€ si tu as la carte 12/27 ans, et en plus, ce n’est qu’à 1h30 de la capitale !

Collioure, sur la côte catalane

Collioure est un joli petit village en bord de mer. Peut-être trop joli… parce que même s’il est perché, entre ses jolies plages de galets et les autres villages environnants, le coin attire chaque année des tonnes de touristes, et alors bonjour la galère pour se garer dès que la mairie décide, comme ça, paf, de fermer le parking central de la gare.

Cranêuse !

Mais du coup, oui : il se trouve qu’il y a une gare à Collioure. Une petite gare, toute mignonne, qui voit pourtant un nombre décent de passages de trains par jour. C’est donc clairement l’idéal de monter dans un train le matin vers 8h-9h et le reprendre le soir vers 23h-minuit pour passer une bonne journée bien remplie à Collioure.

Je ne vais pas vous mentir : la ville est plus intéressante en été. Le bon plan, c’est même de venir en train pour y passer le 15 ou le 16 août, à l’occasion des feux d’artifices organisés chaque année. En train, non seulement vous ne cherchez pas de place le matin, mais en plus vous évitez le chaos à la nuit tombée, quand les gens reprennent la route TOUS EN MÊME TEMPS après les feux d’artifice !

Vous arrivez le matin vers 9-10h, et vous pouvez prendre un petit-déjeuner sur une des terrasses faisant face à la plage et au clocher de Collioure. Malgré le nombre de touristes, c’est une heure très agréable, parce que (si l’été est sympa) le soleil n’est pas encore trop chaud, et la plage est pratiquement vide. L’occasion de faire trempette dans le calme avec vue sur les montagnes ! Je ne suis moi-même pas une grande fan de la mer, mais l’eau est si claire à Collioure, et le cadre si beau, que malgré les plages de galets, mon coeur chavire.

Vers midi, sauf si vous aimez cramer sur la plage à la pire heure possible, vous pouvez partir folâtrer dans la vieille ville, faire le tour des petits magasins, des ateliers d’artistes, passer des heures à choisir où acheter votre glace artisanale (cherchez les glaciers qui trempent le bout du cornet dans le chocolat : conseil d’amie), et surtout vous préparer un petit pique-nique pour aller le manger au moulin, en haut de la colline.

Burgers maisons, charcuterie, anchois de Collioure, pain frais, abricots et pêches du roussillon… Ce n’est pas la bonne bouffe qui manque. Alors mettez tout ça dans un sac, n’oubliez pas de boire (de l’eau : vous picolerez ce soir, nonmédites), et partez en excursion au moulin. Où est le moulin ? Il suffit de lever le nez, vous ne pourrez pas le manquer !

Là-haut, vous pourrez vous installer confortablement pour vous en mettre plein la panse tout en ayant une vue imprenable sur la côte. Soupir.

L’après-midi, vous pouvez certes retourner sur la plage… Mais il y a aussi moyen de visiter la ville, le musée d’art moderne, le « Pams », ou les fortifications de Collioure ! Pour les courageuses, de nombreuses randonnées sont possibles, comme celle menant jusqu’à la Tour de Madeloc. Mais si vous êtes aussi venu-e-s pour les feux, n’oubliez pas, aux alentours de 20h, de commencer à vous chercher un bon spot sur les plages, ou dans les collines. Pensez à la ripaille et à la boisson, parce que vous allez devoir camper là un moment !

Ce programme est déclinable pour toutes les saisons ! Si le Sud est connu pour sa tramontane particulièrement entêtante en hiver, Collioure se situe un peu à l’abri du vent, et on peut y profiter de la chaleur jusqu’à tard dans l’année. Il n’y a pas vraiment de saison pour les randonnées… et puis, il y a aussi le petit train, qui fait un circuit au départ de Collioure, ou mieux, si vous avez aimé le paysage, le petit train jaune, qui vous emmènera dans les montagnes de Cerdagne.

Je ne vois vraiment pas ce que vous attendez.

  • Comment s’y rendre : depuis Paris, tu peux trouver un aller-retour pour 80€ avec la carte 12/27 ans. Aller à Collioure, c’est long (un changement, à Toulouse, Bézier ou Montpellier) donc prends un bon bouquin (conseillé par Mymy, par exemple) !
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 31 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Charlie-Culotte
    Charlie-Culotte, Le 23 octobre 2014 à 19h05

    Trop bizarre de voir ma ville figurer dans ce top 3 ! Parce qu'à mon avis (de fille qui y est née et y a habité toute sa vie), Valence, c'est pratique pour les trajets en train, la proximité avec l'Ardèche, et faire les courses, mais je pense qu'on peut trouver mieux dans la Drôme. Même si j'ai une affection particulière pour le kiosque Peynet... et le suisse :thé: (la pogne de Romans n'est pas mal non plus) (rajoutons le nougat de Montélimar et la boucle est bouclée :nomnom:)
    Le centre-ville (le boulevard en particulier) me rappelle Lyon, mais en tout petit. C'est vrai que la librairie La Licorne est sympa, quand même.
    Par contre, "petite ville tranquille"... ça dépend quand et où !

    Viendez à Valence, on sait jamais, peut-être qu'avoir un peu plus de touristes poussera la municipalité à créer plus d'évènements intéressants !
    Perso j'adorerais un festival bio-local et récup' (puisque la Drôme est soit-disant le département leader dans ce domaine et que Valence est sa capitale) et la création de nouvelles boutiques bio (accessibles en transports en commun pour une fois), et des initiatives du genre "Incroyables Comestibles" et/ou vente de légumes moches pas chers :caprice:
    Il y a déjà le festival du Printemps qui est pas mal, mais je trouve que ça ne suffit pas.

    Bon après mon avis est trèèès légèrement biaisé puisque je reviens tout juste de mes premières vacances en Corse :jv:

Lire l'intégralité des 31 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)