« Hotline Bling Drake Dancing », le mème du moment à base de danse WTF

Le dernier mème qui fait crever de rire Internet s'appelle Hotline Bling Drake Dancing. Il met en scène le rappeur Drake, son dernier clip, et le talent pour le LOL des internautes.

« Hotline Bling Drake Dancing », le mème du moment à base de danse WTF

Petit pas de côté, petit coup de genou, petit mouvement de poignet : depuis le 20 octobre 2015, Internet décède de rire devant un nouveau mème, le Hotline Bling Drake Dancing.

À l’origine du mème, il y a une chanson, Hotline Bling, le dernier single du rappeur et acteur canadien Drake, qui caracole dans les tops 50 musicaux depuis juillet 2015. Hotline Bling est un genre de ballade sensuelle, dans laquelle Drake s’adresse à une personne avec laquelle il avait l’habitude d’échanger des coups de fils (et visiblement quelques fluides corporels). Il a les boules et essaye de la récupérer avec les arguments qu’il peut. Le morceau sample Cha Cha de D.R.A.M. et Why Can’t We Live Together de Timmy Thomas.

Peu de temps après sa sortie, la vidéo du clip est devenue une matière première pour les détournements en rythme, en gifs animés, en vidéo ou en Vine, propulsés notamment par le hashtag #DrakeAlwaysOnBeat.

La genèse du Dancing Drake

Le lâchement de la bombe a eu lieu le 20 octobre dernier. Drake a dévoilé en exclusivité sur Apple Music le clip d’Hotline Bling. La vidéo démarre dans un standard téléphonique où une armée de femmes sont occupées à répondre aux appels. Changement de plan, et voilà Drake, son blouson et son téléphone portable dans un décor lumineux géométrique minimaliste.

On passera sur l’aspect pas très féministe de la vidéo, qui met en scène des femmes dont la principale activité consiste à se frotter contre les murs pendant les trois quarts du clip, le tout avec moult ralentis suggestifs sur les courbes de leurs corps.

Visuellement, le décor d’Hotline Bling s’inspire des oeuvres de l’artiste américain James Turrell, qui bosse sur la lumière et l’espace. Director X, le réalisateur du clip, raconte à Rolling Stone que l’idée de base l’équipe de Drake, qui est venue le trouver :

« Ils voulait faire une vidéo-performance, un peu comme le travail que j’avais fait pour Sean Paul. Je suis réputé pour les oeuvres avec de grands décors, des décors graphiques lourds […] »

Mais ce qui nous intéresse véritablement et qui fait se bidonner tout ce que l’Internet compte de bidons, c’est LA FABULEUSE PETITE DANSE complètement WTF de Drake. Director X a fait appel à la chorégraphe Tanisha Scott, avec qui il a l’habitude de travailler — la femme avec qui Drake ondule à la toute fin de la vidéo. Mais la danse du rappeur est un pur produit de son génie intrinsèque (si,si) :

« C’est lui faisant du lui. Vous ne pouvez pas chorégraphier ça. C’est juste un homme qui danse. »

Je pense que le meilleur résumé de ce qu’on voit dans le clip d’Hotline Bling tient dans le tweet ci-dessous :

Tant de lol potentiel, tant de possibilités de parodies à explorer : tu imagines qu’Internet ne s’est pas privé. Alors rien que pour toi mon Justin Timberlake de lectorat, je t’ai sélectionné quelques uns des meilleurs mèmes d’Hotline Bling.

Drake peut faire toutes sortes de trucs avec ses bras (et ses genoux)

Un des passages les plus savoureux du clip de Hotline Bling est sans doute celui où Drake effectue un mouvement proche du Butterfly, qui consiste à écarter les genoux et à les ramener en avant. C’est aussi le préféré de plusieurs internautes, qui lui ont ajouté des accessoires sur Vine. C’est ainsi que Drake trouve une nouvelle utilité. Par exemple, il joue vachement bien au tennis, Yannick Noah n’a qu’à retourner cirer ses disques d’or…

…mais Drake est aussi une arme de guerre pour tricher au poker.

Il fait très bien Sacha de Pokémon — « attaque jeu de genoux » !

Tu peux pas test son sabre laser.

Ah oui, j’oubliais, Drake défonce de la pastèque à Fruits Ninja !

Il découpe à la perfection les tranches de pepperoni…

…et enfin, la version Donald Trump qui construit un mur en briques, pour tenir l’immigration loin des frontières.

Drake est adaptable à tous les styles de musique

Fun fact (ça veut dire que c’est un détail drôle en anglais) : la petite danse de Drake est réalisée sur un tempo qui correspond à celui de beaucoup d’autres chansons qu’Hotline Bling. On peut le mettre aussi bien sur de la cumbia que du raggae, Dancing Drake a-s-s-u-r-e sur le dancefloor. Le voilà à la pointe de l’actu musique sur du Justin Bieber…

…son potentiel sensualité est sans limites sur de la cumbia ou sur les tubes de l’été des années 2000…

…mais pour ma part, j’avoue avoir un faible pour son déhanché sur Suavemente d’Elvis Crespo.

Tu peux retrouver plein de petites merveilles de ce genre sur le compte Twitter DrakeDancingTo.

Toi aussi, danse comme Drake !

Option suivante : joue-la comme Beckham, pardon, comme Drake. Et hop là :

Bon, okay, autant de talent, parfois ça peut laisser perplexe, même quand on vient Star Trek.

On reste dans le game avec un playback artistique signé Bob l’Éponge :

Non, vraiment, y a pas à dire, j’ai déjà vu cette petite danse quelque part !

Incroyable, jamais vu, cette histoire va vous surprendre, Kanye West aussi sent le bling dans son corps :

La Pumpkin Dance, un autre mème de l’Internet, est y aussi allée de son déhanché sur Hotline Bling, et ne passe pas pour une courge :

Il y a un Drake pour toutes les situations

La petite danse de Drake n’a pas tellement besoin de fioritures, il suffit de sortir de leur contexte quelques mouvements pour en saisir tout le potentiel lolesque. Le site Vulture ne s’y est pas trompé, et a relevé les meilleurs extraits du clip, accompagné d’un commentaire sur la situation dans laquelle les employer. Drake peut remplacer tes exclamations, tes smileys, et tout autre besoin de t’exprimer.

Voici le Call Me Maybe, aussi appelé « allô-t’as-pas-de-shampoing » :

drake-telephone

S’il te plaît répoooooooooonds !

drake-please

Ma passion ? Conduire des camions. Imiter Oui-Oui dans sa belle voiture jaune et rouge. Vroum vroum vavavoum.

drake-camion

Bref, déso pas trop déso quand même ¯\_(ツ)_/¯

drake-smiley

Drake, une machine à fabriquer des memes

Soyons honnêtes, il est fort probable que Drake s’attendait à une telle vague lolesque sur son clip, et pour cause : c’est une bête de scène, pardon, je voulais dire, une bête de mèmes. En août 2010, le meme Wheelchair Drake consistait à superposer des paroles de ses chansons avec une photo de Jimmy Brooks, son personnage dans la série Degrassi : Nouvelle Génération, assis dans un fauteuil roulant.

En avril 2011, Drake est de nouveau sur le devant de la toile avec les Drake The Type Of : les internautes décrivent des situations qui sont censées représenter les traits de personnalité du rappeur. En octobre 2011, il remet le YOLO au goût du jour en tweetant une photo de lui avec pour commentaire « You only live once ». Je peux encore te citer le Drake Wearing Dada, une série de loltoshops à partir d’une photo de Drake prise sur le tournage de son clip No New Friends, le #StarbucksDrakeHands, un hashtag Instagram de vidéos dans lesquelles les internautes regardent la caméra sur Hold On, We’re Going Home de Drake…

Bref. Il n’y a pas de honte à se sentir comme ce cher Chandler.

hotline-bling-fake-laughter

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Calliopeonyx
    Calliopeonyx, Le 5 novembre 2015 à 18h24

    :yawn: Quel doux moment de rigolade !
    Nan mais je ne pense pas qu'il fasse prendre ça comme une moquerie méchante des internates. Ca m'a l'air vraiment fait exprès (chaque arrêt sur image sur lui est un appel au même:yawn:) Mais au contraire il a bien conscience qu'il n'est pas une bête de la danse à la Usher avec choré millimétré et du coup il assume totalement le côté kitshou (genre quand il s'allonge sur la fille) décalé et WTF. Ca m'a mise de bonne humeur ! :pedo::banana::pedo:

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)