Le harcèlement de rue est (enfin) puni par la loi dans un comté du Royaume-Uni

Le comté de Nottinghamshire vient d'inclure dans sa définition des crimes haineux le motif de la misogynie, y intégrant du même coup le harcèlement de rue. Petit à petit, on avance !

Au Royaume-Uni, le comté de Nottinghamshire vient de faire un pas supplémentaire pour vaincre le harcèlement de rue : en ajoutant la misogynie à leur définition des crimes haineux, les autorités y ont, de fait, inclus le harcèlement de rue.

En effet, jusqu’à présent, les crimes haineux étaient définis comme suit :

« [Ce sont les crimes] motivés par un préjugé dû au handicap, à la race, à la religion, à la transidentité ou à l’orientation sexuelle d’une personne. »

big-harcelement-transports-commun-robe

Désormais, la liste comprend également ceux motivés par la misogynie. Sont donc compris dans les crimes de haine misogynes :

« Les incidents subis par les femmes motivés par l’attitude d’un homme envers une femme, ce qui inclut les comportements adoptés par un homme face à une femme simplement parce qu’elle est une femme. »

C’est le premier comté dans le pays à adopter une telle législation et Sue Fish, la commissaire en chef, s’en est félicitée en rappelant que « ce à quoi les femmes font souvent face, au quotidien, est absolument inacceptable et peut être extrêmement éprouvant ».

big-taseteharceleemais-marion-seclin

Les équipes du comté ont d’ores et déjà commencé à recevoir une formation adaptée pour gérer ce type d’incidents. Insultes verbales, sifflements, avances sexuelles non consenties et non sollicitées (y compris par téléphone), harcèlement de rue… vous pourrez désormais porter plainte si vous en êtes victimes dans le Nottinghamshire !

C’est un petit pas de plus pour la lutte contre le harcèlement de rue dans le monde. Espérons que la législation au niveau national évolue dans ce sens-là sous peu, et que nos représentant•es s’en inspirent également.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MidoriNoHikari
    MidoriNoHikari, Le 17 juillet 2016 à 10h57

    Ici: https://www.theguardian.com/lifeand...mshire-police-count-wolf-whistling-hate-crime un article du Guardian qui parle d'un exemple: une entreprise de construction a fait l'objet d'une enquête après la plainte d'une jeune femme qui s'était fait sifflée dans la rue. Le problème a été réglé à l'interne mais au moins il y a eu une enquête.

    Toujours le Guardian, une courte vidéo qui reprend les points clef de l'article précédent

    . Après ce que je vois aussi par rapport à cette loi c'est que si un policier est témoin d'un cas de harcèlement de rue il peut agir directement.

    Ici un très court documentaire de la BBC: http://www.bbc.co.uk/news/uk-england-nottinghamshire-36775398 avec notamment le témoignage d'une serveuse a qui il arrive régulièrement d'être harcelée. Le manager prend ce problème très au sérieux mais dans le bar il semble être le seul, ce genre de loi est donc vital pour faire avancer les mentalités.

    Edit: Par contre, c'est peut-être moi qui ai mal compris l'article sur mad, mais la misogynie en elle même n'est pas considérer comme un crime de haine mais comme un délit. La traduction du titre du Guardian par exemple "Nottinghamshire police to count wolf-whistling in street as a hate crime" serait par exemple "La police du Nottinghamshire doit maintenant prendre en compte les sifflements dans la rue comme des délit de haine". En anglais crime représente toute les infractions punis par la loi et peut donc se traduire par crime ou délit. Par exemple, le racisme et l'homophobie sont considérés en France comme des délits, je mettrais donc plutôt le harcèlement de rue comme un délit. Par contre l'exemple cité de l'assassinat de Christina Grimmie ça oui c'est un crime haineux.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)