Le harcèlement de rue est (enfin) puni par la loi dans un comté du Royaume-Uni

Par  |  | 5 Commentaires

Le comté de Nottinghamshire vient d'inclure dans sa définition des crimes haineux le motif de la misogynie, y intégrant du même coup le harcèlement de rue. Petit à petit, on avance !

Le harcèlement de rue est (enfin) puni par la loi dans un comté du Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, le comté de Nottinghamshire vient de faire un pas supplémentaire pour vaincre le harcèlement de rue : en ajoutant la misogynie à leur définition des crimes haineux, les autorités y ont, de fait, inclus le harcèlement de rue.

En effet, jusqu’à présent, les crimes haineux étaient définis comme suit :

« [Ce sont les crimes] motivés par un préjugé dû au handicap, à la race, à la religion, à la transidentité ou à l’orientation sexuelle d’une personne. »

big-harcelement-transports-commun-robe

Désormais, la liste comprend également ceux motivés par la misogynie. Sont donc compris dans les crimes de haine misogynes :

« Les incidents subis par les femmes motivés par l’attitude d’un homme envers une femme, ce qui inclut les comportements adoptés par un homme face à une femme simplement parce qu’elle est une femme. »

C’est le premier comté dans le pays à adopter une telle législation et Sue Fish, la commissaire en chef, s’en est félicitée en rappelant que « ce à quoi les femmes font souvent face, au quotidien, est absolument inacceptable et peut être extrêmement éprouvant ».

big-taseteharceleemais-marion-seclin

Les équipes du comté ont d’ores et déjà commencé à recevoir une formation adaptée pour gérer ce type d’incidents. Insultes verbales, sifflements, avances sexuelles non consenties et non sollicitées (y compris par téléphone), harcèlement de rue… vous pourrez désormais porter plainte si vous en êtes victimes dans le Nottinghamshire !

C’est un petit pas de plus pour la lutte contre le harcèlement de rue dans le monde. Espérons que la législation au niveau national évolue dans ce sens-là sous peu, et que nos représentant•es s’en inspirent également.

Valeur : + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Au croisement de la rubrique actu et de la rubrique témoignages, elle passe de temps en temps une tête à l’étranger pour tendre son micro aux madmoiZelles du monde entier !

Tous ses articles

Commentaires
  • MidoriNoHikari
    MidoriNoHikari, Le 17 juillet 2016 à 10h57

    Ici: https://www.theguardian.com/lifeand...mshire-police-count-wolf-whistling-hate-crime un article du Guardian qui parle d'un exemple: une entreprise de construction a fait l'objet d'une enquête après la plainte d'une jeune femme qui s'était fait sifflée dans la rue. Le problème a été réglé à l'interne mais au moins il y a eu une enquête.

    Toujours le Guardian, une courte vidéo qui reprend les points clef de l'article précédent

    . Après ce que je vois aussi par rapport à cette loi c'est que si un policier est témoin d'un cas de harcèlement de rue il peut agir directement.

    Ici un très court documentaire de la BBC: http://www.bbc.co.uk/news/uk-england-nottinghamshire-36775398 avec notamment le témoignage d'une serveuse a qui il arrive régulièrement d'être harcelée. Le manager prend ce problème très au sérieux mais dans le bar il semble être le seul, ce genre de loi est donc vital pour faire avancer les mentalités.

    Edit: Par contre, c'est peut-être moi qui ai mal compris l'article sur mad, mais la misogynie en elle même n'est pas considérer comme un crime de haine mais comme un délit. La traduction du titre du Guardian par exemple "Nottinghamshire police to count wolf-whistling in street as a hate crime" serait par exemple "La police du Nottinghamshire doit maintenant prendre en compte les sifflements dans la rue comme des délit de haine". En anglais crime représente toute les infractions punis par la loi et peut donc se traduire par crime ou délit. Par exemple, le racisme et l'homophobie sont considérés en France comme des délits, je mettrais donc plutôt le harcèlement de rue comme un délit. Par contre l'exemple cité de l'assassinat de Christina Grimmie ça oui c'est un crime haineux.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?