L’affaire du gâteau raciste qui ébranle la Suède

Une manifestation culturelle censée promouvoir la lutte contre l'excision a muté en acte raciste à cause d'un gâteau en forme de femme noire stéréotypée.

Dimanche, à l’occasion du World Art Day (la journée mondiale de l’art), a eu lieu le vernissage d’une exposition au musée d’art moderne de Stockholm. Cette manifestation culturelle avait pour but de promouvoir la lutte contre l’excision et les mutilations génitales en tous genres. Pour l’occasion, un gâteau en forme de femme noire avait été cuisiné et la Ministre de la Culture suédoise en personne, Lena Adelsohn Liljeroth, était chargée de découper la première part du mets en commençant par le pubis, mimant ainsi l’acte d’excision clitoridienne.

Les autres convives étaient ensuite invités à venir se trancher une bonne part de fausse vulve, tandis que Makode Linde, l’artiste suédois d’origine africaine dont le visage, assombri pour l’occasion, dépassait de la nappe pour donner l’illusion d’une véritable femme noire, criait à chaque fois qu’une ablation pâtissière était perpétrée. Je vous laisse voir un petit extrait de cette manifestation culturelle, et on en recause après :

Chargement du lecteur...

Que celles qui ont crié Quel est le fuck lèvent le doigt. Personnellement, je tends le mien bien haut vers les cieux et les oiseaux, et ce pour deux raisons :

  • Si l’intention première de cette initiative était de sensibiliser un public à la cause de l’excision, je crois que c’est un peu raté puisque tout le monde semble se gausser : les mecs, on parle d’excision, on est pas sur NRJ12. Voir les gens couper une part de gâteau avec un air goguenard et éclater de rire comme si c’était une bonne grosse blague en entendant l’artiste mimer la douleur me laisse pantoise.
  • On peut également remarquer que le gâteau censé représenter une femme noire fait un peu dans le gros cliché : grosse bouche, gros ventre, une poitrine imposante et des cheveux en laine pour faire crépus. Manquerait plus que le gâteau soit au poulet et on atteindrait le sommet du racisme ordinaire.

Tout ceci est d’autant plus étonnant que Lena Adelsohn Liljeroth, la ministre qui a actuellement déjà reçu plusieurs demandes de démission selon le Huffington Post, se déclare comme absolument opposée au racisme. Elle raconte d’ailleurs, dans des termes relayées par la BBC, qu’elle s’est retrouvée dans une situation quelque peu inconvenante :

« J’étais invitée à prendre la parole au sujet de la liberté de l’art et du droit à la provocation dans le cadre de la Journée internationale de l’art, et ils m’ont demandé de couper le gâteau. »

Et toi, penches-tu pour le « beaucoup de bruit pour rien » ou comprends-tu que cette manifestation artistique fasse polémique ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 47 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Oeildelynx
    Oeildelynx, Le 4 mai 2012 à 0h57

    sabrinalafraise;3147641
    Cette notion de "faire le buzz" est une expression qui prends le pas sur tout le reste. Peu importe qu'on fasse un Buzz négatif ou positif, du moment qu'on le fait, tout les actes sont justifiés, parce qu'on a été assez "malin" pour le faire. Comme tu le dis le "buzz" est une "réussite" en soi.

    Bah nan. T'as réussi à réunir des politiques autour du problème de l'excision, tu les fait rire grassement, tu ravives des clichés et tu rends le sujet super léger.

    Est-ce que les mecs se sentent plus sensibles à la cause? est-ce qu'ils vont mettre quelque chose en place? est-ce qu'ils vont comprendre la dimension de cet acte de mutilation? Est-ce qu'ils vont comprendre qu'il y a de VRAIES femmes derrière cette réunion qui en attendent quelque chose pour leurs filles ?
    OU EST-CE QU'ILS VONT JUSTE SE DIRE "MAIS LOL" EN Y REPENSANT..........................................................................


    A moins que le but soit de faire parler de l'artiste, alors là oui, il a fait "un bon buzz", pas de problème. Mais est-ce que c'est ça le but de l??uvre? le but de l'art?
    Certes, mais la portée de ce buzz est suffisamment large pour toucher des personnes qui se posent les bonnes questions, des personnes qui ignoraient encore l'importance de ces excisions, des personnes comme toi qui ne s'en fichent pas en rigolant.

    Il y aura toujours des insensibles et des abrutis.

Lire l'intégralité des 47 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)