L’huile de Carapa Procera, une merveille méconnue pour prendre soin de sa peau (+ concours)

Par  |  | 3 Commentaires

Carapa Procera, ce n'est pas le nom d'un sort lancé par Harry Potter mais bien celui d'une huile aux vertus revitalisantes, anti-inflammatoires et nourrissantes.

L’huile de Carapa Procera, une merveille méconnue pour prendre soin de sa peau (+ concours)

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat commercial avec Les Laboratoires Mascareignes.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Ma vision des huiles végétales a bien changé depuis quelques années.

Je me revois adolescente, essayant de vaincre mon sébum en desséchant mon visage à grands coups de Biactol et d’argile verte… Je pensais bien faire, mais que nenni ! Ça donnait à peu de choses près ça :

Si seulement la moi de 15 ans avait connu l’huile de Carapa Procera… laisse-moi te la présenter.

L’huile végétale de Carapa Procera, aussi utile que méconnue

Avant d’écrire cet article, je n’avais jamais entendu parler de cette huile, et pourtant je passe ma vie à m’intéresser à des cosmétiques naturels, qui dégommeront mes problèmes de peau vitesse grand V.

L’huile de Carapa Procera est extraite d’une sorte de noix, d’apparence semblable à une noix de coco avec la taille d’une châtaigne.

C’est en fait un fruit qui, une fois à maturité, tombe au sol et cache en son sein des graines d’où est extraite l’huile que l’on utilise ensuite pour ses vertus cosmétiques.

 Le fruit du Carapa brut. Le fruit ouvert avec les graines encore à l’intérieur. Ce qui se cache à l’intérieur du Carapa : les graines.

L’huile de Carapa Procera, d’après les Laboratoires Mascareignes, aurait des vertus très intéressantes pour les peaux à problèmes : restructuration de l’épiderme, anti-inflammatoire, antiseptique et cicatrisante.

Les Laboratoires Mascareignes, inspirés par un souci de peau

La fondatrice des Laboratoires Mascareignes, Sylvie Méliet, base tous ses produits sur l’huile de Carapa Procera. Elle l’a découverte en cherchant un remède à ses problèmes de psoriasis. C’est comme ça qu’est né ce labo.

Une histoire plutôt cool : au lieu de se laisser abattre par son souci de peau, Sylvie Méliet a trouvé une solution et a choisi de créer son entreprise pour la partager autour d’elle !

Les Laboratoires Mascareignes sont donc spécialisés dans les peaux à problèmes, à travers 3 gammes : une pour le psoriasis, une pour l’eczéma ainsi qu’une autre pour l’acné.

Toutes ces problématiques ont un point commun : l’inflammation. La force de l’huile de Carapa Procera, c’est justement de lutter contre cette réaction qui est la cause de tous ces problèmes de peau.

La nature est bien faite quand même.

Comment récolter l’huile de Carapa Procera sans abîmer l’environnement ?

Le Carapa pousse notamment en Guinée. Et en Afrique de l’Ouest, la déforestation reste un problème majeur.

En 2014, le think tank américain World Resources Institute (WRI) alertait sur la rapide disparition de surfaces de forêts en Guinée.

D’où l’intérêt de récolter le Carapa Procera de façon responsable, au risque de la voir disparaître.

Les Laboratoires Mascareignes tentent, à leur niveau, d’agir dans cette région afin de continuer à cueillir ce fruit de façon prudente. Une ONG a également été créée pour aider les personnes en charge de la récolte du Carapa Procera.

La fondatrice, Sylvie Méliet, est rentrée de Guinée il y a peu et a planté environ 290 plants de Carapa en collaboration avec la section recherche et botanique de l’université de N’Zérékoré.

L’ONG et l’université vont d’ailleurs soumettre un dossier afin d’obtenir 100 hectares supplémentaires pour développer la plantation du fruit.

Dernière chose que je souhaitais ajouter : si la cause animale te tient à cœur, sache que les Laboratoires Mascareignes ne testent pas sur les animaux.

L’huile de Carapa Procera pour traiter le psoriasis

Le produit phare des Laboratoires Macareignes c’est le Complexe régénérateur Pso Natura. C’est une sorte de pâte formulée sans eau qui est destinée à lutter contre le psoriasis.

Cette maladie de peau forme d’importantes plaques sèches, démange, gratte, donne envie de s’arracher la peau si on ne fait pas quelque chose rapidement pour l’hydrater, la nourrir et surtout l’apaiser en profondeur.

La force de ce soin c’est qu’il est reconnu comme dispositif médical, au vu des très bons résultats obtenus sur les lésions. Grâce à son application avec une éponge loofah fournie avec, le produit agit directement sur les plaques sèches et sur les rougeurs provoquées par cette maladie de peau au bout d’un mois.

Sachant que le psoriasis est une maladie chronique qui revient par cycle et ne guérit jamais vraiment, la gamme Pso Natura est composée de soins cosmétiques (et non des médicaments) qui peuvent aider à retrouver une peau confortable et apaisée durablement.

L’huile de Carapa Procera pour lutter contre l’acné

Les peaux sujettes à l’acné ne sont pas en reste avec les Laboratoires Mascareignes car toute une gamme leur est consacrée.

La crème Akno Natura rassemble des vertus très intéressantes pour les peaux à problèmes :

  • anti-bactériennes : lutte directement contre l’inflammation des peaux acnéiques
  • matifiantes : pour une peau qui ne luit pas comme une tranche de bacon lors d’un brunch en terrasse
  • SPF 20 (facteur de protection solaire) : protection très intéressante pour un usage en journée ou en soirée
  • hydratantes : parce que OUI, les peaux à problèmes ont elles aussi besoin d’être hydratées.

Gagne un produit à base d’huile de Carapa Procera !

Comme la vie est remplie de surprises et de petits cadeaux qui pavent ton quotidien, les Laboratoires Mascareignes et madmoiZelle s’associent pour un concours.

10 Crèmes Régénératrices Pso Natura (pour les peaux psoriasiques et sèches à très sèches), et 5 Crèmes Matifiantes Akno Natura dont je te parlais tout à l’heure sont mises en jeu.

Ces produits sont made in France et possèdent une composition sans parabène, phénoxyéthanol, EDTA, alcool ou parfum de synthèse.

Ce que j’ai aimé aussi c’est de voir que l’huile de Carapa Procera arrive en 2ème dans la liste des ingrédients (après l’eau), ce qui veut dire qu’elle est présente en grande quantité dans les produits.

Si tu souhaites participer à ce concours, tu n’as qu’à remplir le questionnaire ci-dessous. Bonne chance !

Concours terminé

Concours du 29/05 au 12/06/2017 • Tirage au sort le 13/06/2017 • 5 crèmes matifiantes Akno Natura et 10 crèmes régénératrices Pso Natura à gagner. 

À lire aussi : 9 huiles essentielles pour sublimer ta peau et tes cheveux

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Marina

Marina va t’enseigner le b.a.-ba de la cosmétique. Il t’es déjà arrivé de te coucher sans te démaquiller? Sache que si elle avait été là à ce moment précis, elle t’aurait ramené des cotons et de l’eau micellaire. Il y a des choses avec lesquelles il ne vaut mieux pas déconner en sa présence !


Tous ses articles

Commentaires
Forum (3) Facebook ()
  • Gressinni
    Gressinni, Le 30 mai 2017 à 16h21

    Pour info on trouve cette huile sous le nom de Touloucouna, notamment sur aromazone (il suffit d'un coup de wikipédia pour se rendre compte qu'elle a d'autres noms, et que ça permet de faire comme si c'était nouveau). Comme d'hab, les compositions ne sont pas terribles... Exemple avec la crème pour l'acné de l'article :
    AQUA, PRUNUS AMYGDALUS DULCIS OIL PEG-8 ESTERS, PROPYLENE GLYCOL, GLYCERIN, GLYCERETH-26, METHYLPROPANEDIOL, CARAPA PROCERA SEED OIL, CARRAGHENAN, ASPALATHUS LINEARIS LEAF EXTRACT, ALOE VERA, LAMINARIA SACCHARINA EXTRACT, PELARGONIUM GRAVEOLENS OIL, EUCALYPTUS GLOBULUS EXTRACT, CITRUS MEDICA LIMONUM EXTRACT, ROSMARINUS OFFICINALIS, SODIUM BENZOATE, POTASSIUM SORBATE, LIMONENE, CITRONELLOL, GERANIOL, LINANOOL, CITRAL.
    La fameuse huile apparaît en 7ème, elle ne peut pas être présente à plus de 14% (estimation rapide du cas le plus optimiste où les 7 premiers ingrédients y sont présents en proportion égales et les suivants en quantité pouillèmesque : 100%/7, borne supérieure improbablement atteinte puisqu'il faut caser les ingrédients suivants).
    Le propylène glycol est un dérivé pas cher de l'industrie pétrochimique (sauf s'il provient d'un nouveau procédé qui part de végétaux), qui irrite les yeux et peut irriter la peau (classé Xi selon le système européen). En soi il ne va tuer personne, on trouve bien pire en cosmétique, mais c'est surtout qu'une crème à 718€/L pourrait ne pas charger la crème avec des agents neutres servant surtout à faire de la masse alors que le composant mis en avant est bien moins present en proportion.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!