Ce que le flirt m’a appris – Carte postale d’Israël

Pondu par lynzelle57 le 21 mars 2013     

En flirtant avec des Israéliens, Lynzelle a remarqué certains comportements « typiques » de la drague façon Tel Aviv…

Le soleil, la plage, les températures qui montent, les soirées qui n’en finissent plus… Israël est une incitation à l’amûûûr et à la séduction, et moi, voulant absolument m’immerger dans la culture de mon pays d’accueil, je n’y ai pas résisté. Voici ce que j’en retiens !

NB : Tous les Israéliens ne sont évidemment pas comme ceux décrits dans cet article ! Ce sont simplement des généralités tirées de ce que j’ai pu observer au quotidien à Tel Aviv.

Les Israéliens sont beaux

C’est un fait avéré selon mon observatoire personnel de la sexyness. Mon explication à cela, c’est la diversité caractéristique d’Israël. Explications.

L’État d’Israël existe –seulement- depuis 65 ans, et par nature, c’est une terre d’immigrants. De ce fait, tout le monde « vient de quelque part ». Pour résumer, il y a principalement deux grandes catégories « ethniques » en Israël : d’un côté il y a les ashkénazes, populations juives originaires d’Europe de l’Est (dont la langue d’origine est le yiddish, cet extraordinaire mélange d’allemand, de russe et d’hébreu). Il y a par exemple une grosse communauté russe en Israël. Et de l’autre côté, il y a les séfarades, qui étaient au départ les Juifs de la péninsule ibérique, mais qui désignent communément aujourd’hui les populations originaires du bassin méditerranéen et du reste du Moyen-Orient. Les Israéliens d’origine marocaine ou yéménite par exemple sont séfarades.

À chaque communauté ses petits préjugés d’ailleurs. On dit souvent que les ashkénazes ne sont pas chaleureux et que les séfarades, quant à eux, ne sont pas distingués. Si ton truc à toi c’est les grand blonds à la vodka facile, ou plutôt les mâles bronzés à la pilosité torsale certaine, Israël est ton terrain de chasse idéal ! (Oui, c’est cliché, mais c’était trop tentant.) On trouve aussi en Israël des populations qui viennent d’Afrique : les Falashas, Juifs originaires d’Ethiopie, et d’autres immigrés économiques venant du Soudan et d’Erythrée.

Un bon gros mélange donc : il y en a pour tous les goûts. Et c’est ce métissage qui fait dire à de nombreux Israéliens que les hommes et les femmes d’ici sont les plus beaux du monde, rien que ça. Personnellement, j’avoue un gros faible pour le physique séfarade !

« NON » est un mot qui n’existe pas pour les Israéliens

Ta cible en tête, tu le vois, buvant nonchalamment un petit verre d’arak (une boisson anisé typique du pays, comparable à l’ouzo en Grèce ou le raki turc) au bar : ça y est, tu vas te lancer. Avant d’entamer toute parade nuptiale avec un Israélien, il faut savoir à quoi tu t’exposes, en particulier le risque de sortir de cette escapade avec un gros stalker à tes trousses. Parce que l’Israélien peut insister, BEAUCOUP insister. Il m’est déjà arrivé de franchement vexer un mec parce que je ne voulais pas rester au petit déjeuner et de devoir me justifier lourdement, ou de devoir affronter une avalanche de textos inquisiteurs post-rencontre comme si j’avais signé un contrat de mariage la veille.

Ce que le flirt ma appris   Carte postale dIsraël no means no

Ça vaut aussi dans l’autre sens. Si tu plais à un Israélien, il t’abordera très facilement pour te proposer d’aller boire un verre ou pour avoir ton numéro. Et généralement, dire simplement « Non merci » ne suffit pas. Tant qu’il n’aura pas reçu un nombre suffisant de signes indiquant ton non-intéressement, il n’abandonnera pas sa quête. À toi alors, quitte à être désagréable, de lui faire comprendre que ton « NON merci » veut bien dire « NON merci ». À noter cependant que, contrairement à certains Français, aucun Israélien ne m’a jamais insultée ou quoi que ce soit après que je l’ai gentiment envoyé balader.

Les Israéliens sont très directs, quitte à manquer parfois de tact

Tu as passé l’étape de la première rencontre, tu t’imagines maintenant roucoulant avec ce bel Israélien, main dans la main sur la plage, à siroter un bon jus de fruits frais. Vient alors ces moments inévitables de réflexions intenses : est-ce que je lui envoie un message en premier ? Quand ? Est-ce que je mets des points de suspension ou pas ? Oh et s’il met 2h à répondre, j’attendrai 4h pour lui répondre moi ! Ce genre de prises de têtes risque bien de ne servir à RIEN avec un Israélien. C’est l’une des premières choses qu’on m’a apprise ici quand j’avais l’impression de ramer avec un jeune homme qui me plaisait bien. En fait, les Israéliens sont toujours très directs dans leurs rapports, ils ne passent pas par quatre chemins pour dire ce qu’ils pensent, et si quelque chose ne va pas, ils ne prendront pas de pincettes pour te le faire savoir.

Alors quand il s’agit des relations hommes-femmes, c’est la même chose. Inutile de réfléchir 3h à une subtile manière de dire à un jeune homme que tu as envie de passer la soirée avec lui, il ne relèvera sûrement même pas. Tu veux le voir ? La meilleure façon d’arriver à tes fins est de le dire clairement, du genre « On se voit ce soir ? 21h ? ». La forme en fait n’a aucune importance, seul le fond importe. Et quand tu veux quelque chose avec un Israélien, il ne faut pas te tracasser pour faire en sorte d’arriver à tes fins, il faut simplement dire ce que tu veux et le demander.

Ça peut être très déroutant au début pour un Française. Pour moi, dire clairement à un mec « Je t’aime bien, j’ai envie de te voir, tu viens chez moi ? », c’est dire au revoir à un petit bout de ma dignité, mais ici c’est normal. Et tout comme il faut dire explicitement ce qu’on veut, les Israéliens disent explicitement ce qu’ils pensent au moment où ils le pensent : « Mais qu’est-ce que tu as mauvaise mine aujourd’hui », « Non, demain je veux voir mes potes plutôt » et autres joyeusetés ne sont pas à prendre personnellement, c’est juste de l’honnêteté.

Pas de fioritures et de tours autour du pot avec un Israélien, c’est le meilleur moyen de ne jamais obtenir ce que tu veux ! Les rapports à l’israélienne, c’est toujours « droit au but ». Certain-e-s disent que c’est un manque de politesse et/ou de considération de l’autre, ce à quoi un Israélien répondra toujours : vous préférez cette gentillesse hypocrite que vous appelez « politesse », plutôt que l’honnêteté ?

Les Israéliens ont une vraie fraîcheur de vivre

Last but not least, être avec un Israélien, c’est une grosse bouffée d’air frais dans mon petit cœurs aigri de Française. Les Israéliens ne se prennent pas la tête, ils vivent au jour le jour et profitent de l’instant présent. Je n’ai jamais entendu un Israélien râler pour une broutille, s’enliser dans une prise de tête interminable ou stresser pour quelque chose à venir, au point de gâcher un bon moment. Ils reprochent souvent aux Français et autres occidentaux de trop penser notre vie au lieu de la vivre, de ne pas assez profiter de ses plaisirs. Fréquenter des Israéliens t’entraîne donc dans une relativisation permanente de tes petits soucis, et t’apprend à vraiment profiter de tes moments de bonheur, notamment en couple. Les engueulades ne durent jamais bien longtemps aussi, et ça, ça fait toujours du bien pour la stabilité mentale !

Ce que le flirt ma appris   Carte postale dIsraël israeliens

L’explication la plus commune à cet état d’esprit, c’est l’environnement dans lequel vivent et grandissent les Israéliens. Quoi qu’on en dise, Israël vit entouré de pays qui lui sont majoritairement hostiles, les attentats étaient encore monnaie courante il y a quelques années, et comme on l’a vu en novembre dernier, une vague de violence peut se déclencher à n’importe quel moment. L’insécurité n’est pas palpable au quotidien, mais reste présente dans tous les esprits. C’est alors assez commun pour un Israélien de se dire : vivons à fond cette journée parce que je ne sais pas de quoi sera fait demain.

Alors, si toi aussi tu veux tester la séduction à l’israélienne, ça tombe très bien, la saison des amours vient de commencer !

carte postale Israel

Ça vous a plu ? Partagez !

178 BIG UP

Ne ratez aucun article de madmoiZelle.com !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre actu deux fois / semaine

Entrez votre email ici :

Cet article a été pondu par lynzelle57 - Tous ses articles

Tous les articles Ah ! Les mecs..., Humeurs & Humours, Je Veux Comprendre, On a testé pour vous, Soirées & Sorties et aussi Vis ta vie
Les autres papiers parlant de , , , , , , , ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. Gomar21Gomar21

    Le 21 mars 2013 à 22:16

    Justement, l'intérêt de l'article est de traiter d'un sujet original et différent des articles politiques/sociaux classiques sur Israël, et ça avec humour… c'est quand même bien plus fun comme ça :moqueur:
  2. Nuwara EliyaNuwara Eliya

    Le 21 mars 2013 à 23:38

    J'ai beaucoup aimé le sujet  et je n'ai pas trouvé ça particulièrement caricatural puisque j'avais tiré une conclusion relativement similaire à la tienne :happy:
    D'ailleurs, je trouve beaucoup d'Israéliens très beaux et je dois aussi avoir un faible pour le physique séfarade puisque je m'en suis trouvé un :cretin: ( mais français, à défaut de vivre en Israel )

    Sinon de manière plus générale, j'aime beaucoup le principe de tes cartes postales parce que ma mère et moi sommes tombées amoureuses d'Israel pour tout un tas de raisons et souvent ça surprend les gens quand ils apprennent que nous ne sommes pas juives, comme si il fallait une bonne raison pour apprécier l'ambiance et la plage de Tel Aviv, la richesse culturelle de Jérusalem ou la nature de la Galilée.

    J'attends avec hâte la suite de tes aventures ( j'ai déjà pris un peu d'avance en lisant ton blog )
  3. William ShakespeareWilliam Shakespeare

    Le 22 mars 2013 à 09:35

    Je n'ai pas trouvé l'article particulièrement caricatural. Après, c'est normal de faire certains raccourcis, c'est un article assez court, et l'auteur n'allait pas disserter sur 30 pages pour être la plus précise possible. En plus, c'est surtout des impressions personnelles qui sont livrées ici, pas la vérité absolue.
    Je m'imagine devant décrire les français et leur rapport à la drague en un ou deux pages et je me dis que j'aurais bien du mal sans tomber dans certaines généralités !

    Par contre, là où j'ai tiquée, c'est sur cette espèce de supériorité physique supposée que donne le metissage. Je ne nie pas que le métissage soit une bonne chose et que la diversité est toujours bonne à prendre, mais je trouve que les métis sont surtout plus "beaux" à l'intérieur, parce qu'ils sont souvent plus ouverts d'esprits. Mais après, physiquement je ne trouve pas qu'ils soient la panacée. Bien sûr il y a des métis magnifiques, mais comme il y en a des moches, comme il y a des non métis magnifiques et d'autres moches, c'est naturel !
    Ça m'énerve un peu ce cliché là, pour le coup, parce qu'il est très répandu ! Je ne sais pas, mais si tu as déjà un faible pour un certain type de garçons/filles, par exemple les métis, tu seras évidemment plus attirée par eux, non ? Ça ne fait pas d'eux un groupe de demi-dieux pour autant.

    Voilà, des petites précisions. Mais surtout, merci à l'auteur, et continue, je trouve ça vraiment très intéressant de découvrir Israël à travers tes mots !
  4. FeiningerFeininger

    Le 22 mars 2013 à 10:40

    @yggdrasil je ne suis pas d'accord avec toi, le métissage donne des physiques/traits parfois particuliers et original
    C'est ça qui m'attire chez une personne métissée, le fait quelle sorte de l'ordinaire physiquement et je pense que ça attire pas mal de gens.
    Ensuite clairement l'histoire de ces personnes m'intresse aussi énormément. La dernière fois que j'ai rencontré un métisse, il était écossais/ bangladais vivant à Montréal  et bon, autant dire que beau ou moche, ce genre de culture mixée m'attire énormément.

    Sinon pour réagir sur l'article, la madz a bien précisée que c'était ce qu'elle avait pu remarquer.
    Alors évidement, il doit bien y avoir des grand timides en Israel, mais dans la pluspart des situations ils sont très directs (et le flirt n'y échappe pas). J'en ai moi même fait les frais avec un Israëlo/italien (soit le combo de la mort:lol:)
  5. MyAlgebraMyAlgebra

    Le 22 mars 2013 à 11:06

    Bien sur qu'il ne faut pas complètement généraliser, mais c'est un fait je pense qu'il y a dans chaque culture certaines caractéristiques plus marquées. Je ne pense pas que l'objectif de l'article était de faire une étude approfondie du comportement des israéliens en terme de relations humaines, mais simplement de souligner ce qui l'a surprise et qu'elle a pu constater à de nombreuses reprises, et moi j'ai trouvé cet article très sympa.

    - Oh oui je suis juif. Et si tu veux tout savoir, je suis même juif arabe.
    - Juif arabe ? Je préfère les séfarades, tu sais. À mon avis, juif et arabe c’est bizarre.

    :cretin:
  6. MetternichMetternich

    Le 23 mars 2013 à 21:46

    Je me permets une petite remarque politique qui ne va pas plaire à tout le monde:

    Si les israéliens ont une vraie fraîcheur de vivre, et que celle-ci est dûe à leurs conditions de vie, je n'imagine même pas l'état de perpétuelle extase dans lequel doivent vivre les civils palestiniens…
  7. AcatheAcathe

    Le 24 mars 2013 à 13:31

    Je vous trouve hyper exigents par rapport aux généralités … Comment on est sensé faire un article carte postale sans faire de généralités?
    "Alors parfois les mecs sont directs, mais parfois ils ne le sont pas, parfois ils ne se prennent pas la tête avec les problèmes de la vie, et parfois oui, et parfois …", ca va quoi. Elle essaie de nous parler de ses observations, si elle a vu ca un bon nombre de fois, appuyés par les israéliens eux-même qui te disent "oh nan nous on est pas comme ca", elle a vraiment pas le droit de nous le transmettre? En ayant bieeen appuyé sur le fait que c'était SES observations, et donc des généralités.

    Bref, pour faire ma lèche-botte, moi ca me plait beaucoup @lynzelle57, et je suis super curieuse d'en savoir plus car j'avoue que je suis hyper ignorante sur le sujet et le conflit … Du coup ca me plairait bien effectivement d'avoir ton avis sur le rapport des habitants au conflit, comment se passe le quotidien par rapport à ca (parce que c'est vrai que c'est perturbant cette description où on dirait que tout est beau et joli!), si toi tu le sens d'une quelconque facon, et puis aussi si tu as été hors de Tel-aviv, ou si on t'a parlé de comment ca se passait en dehors de cette fameuse bulle.
    Et puis ta journée en Palestine aussi m'intéresse beaucoup!


    En fait je suis intriguée, j'arrive pas vraiment à imaginer la population qui vit à Tel Aviv, quand tu parles de mixité est-ce que ce sont beaucoup d'expatriés comme on en retrouve dans certaines grosses villes, ou simplement des gens qui vivent là de facon permanente mais qui sont issus de partout? Ton cercle d'amis est plutot constitué d'israëliens ou d'étrangers en mode Erasmus un peu apart?
  8. StoueStoue

    Le 24 mars 2013 à 17:58

    lynzelle57, est-ce que tu flirt en français en Israël? :PCar sinon, il n'y a que l'anglais avec lequel je suis capable de me débrouiller…
    Mdr
  9. EllaFitzEllaFitz

    Le 24 mars 2013 à 19:45

    Posté par metternich
    Je me permets une petite remarque politique qui ne va pas plaire à tout le monde:

    Si les israéliens ont une vraie fraîcheur de vivre, et que celle-ci est dûe à leurs conditions de vie, je n'imagine même pas l'état de perpétuelle extase dans laquelle doivent vivre les civils palestiniens…

    :yawn::yawn:
  10. NanaelimNanaelim

    Le 26 avril 2013 à 17:33

    Posté par lynzelle57
    Je tiens ici à préciser que le rapport fraîcheur de vivre/sentiment d'insécurité, c'est pas du tout ma seule interprétation personnelle des choses, c'est quelque chose que j'entend tout le temps ici !


    C'est vrai que ça c'est un phénomène connu mais pas dans tout Israel, c'est vraiment un truc spécial de Tel-Aviv. L'ambiance est très légère car les jeunes viennent dans cette ville en général avant et après leur service militaire pour faire la fête. Le but est d'oublier la guerre et se ne plus penser à "la vie dehors" pendant toute une période avant de rejoindre l'armée.
    C'est aussi pour ça que Tel-Aviv est surnommée "la bulle".
    Donc je te rejoins tout a fait sur ce point.



    Et pour les filles qui disent que c'est caricatural je ne suis pas du tout d'accord, enfin si mais c'est aussi un peu le but d'une carte postale… Je ne sais pas si c'est parce que l'on parle d'Israel ou que le sujet est le flirt mais je ne me rappelle pas avoir vu autant de gens crier à la généralisation dans des cartes postales sur la mentalité suédoise ou sur la drague en Corée alors qu'au final c'est pareil, ça reste de la généralisation à partir d'observations personnelles…
    Mais c'est justement le but de ces cartes postales, parler de ce qui nous a semblé étrange ou différent dans d'autres pays même si ce n'est pas basé sur des sondages précis pour savoir combien de pourcents de la population sont comme ça! ^^


    ( Et Metternich je suis désolée de te dire ça mais j'ai trouvé ta remarque très base et très agressive, comme si les israéliens ne souffraient pas de cette situation eux aussi… [je ne dis pas que c'est comparable mais de là à le nier…]. Et d'ailleurs ce n'est absolument pas le sujet ici)

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !