Les filles geeks n’ont rien à prouver — Geek Girls and The Doubleclicks

Geek Girls and The Doubleclicks est une vidéo percutante à diffuser pour tacler comme il se doit le sexisme chez les geeks.

Les filles geeks n’ont rien à prouver — Geek Girls and The Doubleclicks

620-nos-pires-voisins-2-girl-power

Les filles geeks ont un petit message à faire passer. Promis, ça ne prendra pas plus de quatre minutes. Après on retourne sur la console. Elles ont juste envie de dire une chose : elles n’ont rien à prouver. Du coup, elles, et quelques mecs aussi, ont monté une vidéo (avec de la guest star dedans ! Rendez-vous au générique de fin de la vidéo pour les spoilers)

La vidéo s’articule en trois points :

  1. Rappeler qu’il y a des femmes et des filles geeks de tous les âges, de tous les horizons. Certaines sont fans de comics, d’autres de MMORPG, d’autres de cosplay, voire les trois à la fois. Certaines travaillent dans le milieu geek, d’autre non. Bref, il y en a pour tous les goûts.
  2. Être une geek c’est donc fort plaisant sauf quand il faut faire face au sexisme chez les geeks. Florilège des moqueries et comportements qu’elles ont dû subir.
  3. Elles terminent avec leurs réponses aux relous qui les empêchent de geeker en rond : nous ne nous laisserons pas faire et nous n’avons pas l’intention de changer ce que nous sommes.

Finalement le message délivré n’a rien de bien compliqué mais ça fait du bien de l’entendre de temps en temps : si on te colle une étiquette qui ne te convient pas, proteste et continue à faire ce que tu aimes. Il y a des tas de gens qui n’en ont rien à faire que tu sois une fille ET une geek, et c’est tant mieux.

Salut on est des geeks !

J’ai commencé à jouer à Donjons et Dragons à 11 ans et je n’ai jamais arrêté.

J’ai appris à lire grâce aux comics.

Je suis une gameuse d’aussi loin que je m’en souvienne.

J’ai laissé pousser mes cheveux… pour pouvoir me déguiser en Princesse Leia.

J’ai joué à Myst le jour de sa sortie. J’avais 11 ans, c’était le plus beau jour de ma vie.

Mes transformers et mes poupées Corolle (Cabbage Patch Kids) jouaient ensemble.

J’ai reçu ma première console à l’âge de 9 ans.

Tous les samedis soir j’avais rendez-vous avec… Doctor Who.

Les comics m’ont appris qu’une femme pouvait être belle et puissante.

J’ai fondé et présidé le fan-club Star Trek de mon lycée.

J’élève la prochaine génération de geeks.

Associée au service comptable le jour. Elfe la nuit.

J’étais complètement obsédée par Star Trek : The Next Generation, et j’en pinçais sévère pour Jonathan Frakes. Maintenant on est amis, c’est bizarre.

Je programme pour les accélérateurs de particule.

Je fais partie de la House of Ideas (un comité de Marvel qui donne les grandes lignes et tendances dans l’univers du comics). C’est moi qui ÉCRIS tes bandes dessinées.

Être une geek c’est génial, sauf quand ça ne l’est pas.

J’adore les jeux vidéos, mais les garçons me disent que je ne suis pas un « vrai » joueur.

Cet air surpris quand je parle de Star Trek, ça commence à être lassant.

Pourquoi ça vous étonne que je veuille être astronaute quand je serai grande ?

Je suis une scientifique, pas une secrétaire.

Je possède une boutique de comics et jeux vidéos mais les gens pensent que je suis là seulement pour faire plaisir à mon mari geek.

Les gens disent que je joue aux jeux vidéo pour faire plaisir à mon copain mais je possédais déjà plus de 200 jeux avant même de le connaître.

Je travaille dans une boutique de comics. Les hommes ont tendances à m’ignorer complètement ou me demandent s’il n’y a pas un vendeur dans le coin pour lui demander un renseignement.

Etre geek et asiatique ne veut pas dire que je suis forcément une fan d’anime.

On m’a déjà dit que j’avais mis un décolleté  juste pour  pouvoir avoir des comics gratuits.

Je dois utiliser un pseudo neutre simplement pour être respectée.

On m’a dit « Tu as l’air intelligente pour une fille qui porte du rose ».

A un congrès de joueurs, un vendeur m’a expliqué que les petits dés étaient pour les femmes qui voulaient les porter comme bijoux ou accessoires et que les dés normaux étaient pour les hommes qui voulaient, ben, jouer avec, tu vois.

Voici un message pour les rageux, élitistes et autres brutes, de la part de nous, les geeks filles, et de nos amis.

Personne ne peut dire comment être un-e geek.

Si quelqu’un doit réussir une sorte de test pour pouvoir traîner avec toi, alors c’est toi le problème.

Tu penses que je fais ça pour avoir ton approbation, moua ha ha ha. Allez, tu vas t’en remettre.

Il n’y a pas de faux ou de fausses geeks, seulement de vraies ordures.

Qui est mort pour que tu sois devenu un tel Batman/justicier  ? Si ce sont tes parents je suis désolée pour toi. (« Who died and made you boss/ God / king / President » est une expression utilisée pour reprocher à quelqu’un de faire figure d’autorité alors qu’il n’a aucune légitimité. L’allusion à Batman joue sur le fait que dans l’histoire originelle, Bruce Wayne endosse le costume de Batman après l’assassinat de ses parents.)

Je n’ai pas besoin de toi pour me dire à quel point j’aime quelque chose.

Je n’ai pas besoin d’aller à une conférence / un salon / un rassemblement pour être une geek.

S’il te plaît, n’adopte pas une mentalité élitiste juste à cause de mon sexe. Nous aimons les mêmes choses pour les mêmes raisons.

Ne dis pas à mes filles que les Légos, les robots et les super-héros sont pour les garçons.

Geek + Égalité = Geekalité .

J’étais déjà une geek avant de regarder un film culte ou de jouer à un jeu vidéo, je n’ai pas besoin de ton approbation.

Sois respectueux, et je ne te mangerai pas (mon préféré à trois minutes de vidéo !).

Mater / dévisager du regard n’est pas une forme de respect. Les hommes sont des femmes aussi !

Je suis une geek et je suis géniale. Et je n’ai pas besoin de ta permission.

Pas de panique !

Ne sois pas un crétin fini (Wil Wheaton est à l’origine du mème « don’t be a dick »).

Je suis plus vieille que ta mère et j’adore les MMORPGs.

Je suis une geek. Cherche au fond de toi, ton cœur sait que c’est vrai.

J’ai créé un camp de vacances pour enseigner à des filles à développer.

Je joue aux jeux de plateau, jeux de rôles et autres jeux de cartes.

Tu ne peux pas tuer la geek en moi.

Des buuuuugs ! (Jeu de mots avec « bug » qui signifie aussi insecte en anglais.)

Je suis une geek.

Je suis une geek et je suis aussi bonne en sport !

Je suis une geek.

Je suis une geek.

Je suis une geek.

Je suis une fan de RPG.

Je suis une geek.

Je suis une geek.

Je suis une geek.

Je ferai n’importe quoi pour $5.

Je suis une geek qui fabrique des costumes.

Je cosplaye juste pour attirer l’attention. Non je blague.

(…)

Les filles qui sont des geeks sont géniales et ne sont pas prêtes de s’en aller. Il va falloir que tu fasses avec.

Pas mal, non ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 43 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Moket02
    Moket02, Le 17 juin 2016 à 12h05

    Je lis des livres de fantasy, science-fiction et autres bizarreries depuis toute petite.
    Je joue aux MMO depuis très longtemps aussi.
    J'ai joué au jeux de rôles : donjons et dragons, Ktullus, et d'autres moins connus, malheureusement je n'ai plus trop le temps maintenant.
    Je fais du GN (du jeu de rôle grandeur nature pour ceux/celles qui connaissent pas)
    Je suis une passionnée de mangas (et pas seulement les shojos!)
    Je joue à Guildwars et Elders Scrols sur PC pendant que mon homme est sur PS4, je vous dis pas les conversations de temps en temps ^^
    Je joue à Bordeland, Resident Evil et autres jeux sur PS4 avec mon homme.
    J'aime Star Wars, Doctor Who, Babylone 5, Star Gate, ...

    Mais j'ai été mannequin photo, j'aime faire mes ongles, m'habiller en robe, jupe & Co. J'aime jardiner, m'occuper des mes animaux trop mimis. Incroyable n'est-ce pas? :P

    Personnellement, j'ai jamais vraiment été embêtée par d'autre joueurs, plutôt encouragée. Par contre, les copines de mes potes gamers ne m'ont jamais vraiment vue d'un bon oeil... Pour elles, quand je passait la soirée avec leurs mecs à jouer elles étaient fort soupçonneuses... et ne comprenaient pas ce que j'aimais dans ces soirées. Puis elles ont finis par comprendre je suppose et bon, je suis enceinte, alors je dois moins être une "menace" pour elles! ^^

Lire l'intégralité des 43 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)