Le drapeau confédéré, symbole du racisme, ne flottera plus en Caroline du Sud

Après plusieurs heures de débat, les députés locaux de Columbia ont voté pour le retrait du drapeau confédéré, au cœur de la polémique depuis la tuerie de Charleston.

Mise à jour du 10 juillet 2015 :

Après plusieurs revendications de la part d’Américain•e•s qui ne voulaient plus voir le drapeau confédéré flotter devant le parlement local de Caroline du Sud, la Chambre des Représentants a finalement voté en faveur de son retrait.

Le drapeau confédéré était vu par de nombreuses personnes comme le symbole du racisme et de l’esclavage, et la polémique avait été relancée après que le jeune terroriste à l’origine de la tuerie raciste à l’église de Charleston a été aperçu avec le drapeau confédéré à la main.

Dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 juillet, la Chambre des Représentants a voté pour le retrait du drapeau confédré à 94 voix contre 20, après près de 13 heures de débat. Cette décision a d’abord été votée par le sénat à 37 voix contre 3. Il ne manque plus que la signature finale de Nikki Haley, Gouverneur de l’État, pour que le retrait soit effectif !

Article initialement publié le 30 juin 2015

Samedi dernier, une femme noire a retiré le drapeau confédéré qui flottait en Caroline du Sud, à Columbia. Elle fut immédiatement arrêté par les forces de l’ordre américaines ayant été informées que quelqu’un grimpait sur le mât de neuf mètres situé devant le Parlement. Cette Américaine nommée Bree Newsome était accompagné de James Tyson, lui-même activiste contre le racisme, pour décrocher le drapeau confédéré, vu par beaucoup comme le symbole de l’oppression raciale.

À lire aussi : « Dear White People », une analyse nécessaire du racisme aux États-Unis

Depuis la tuerie de Charleston, où neuf Noirs ont été assassinés par un jeune Blanc, une polémique divise les États-Unis. En effet, le meurtrier, partisan de la suprématie blanche, apparaît sur plusieurs clichés avec le drapeau confédéré à la main. Dans un communiqué publié par Blue Nation Review, Bree Newsome expliquait pourquoi il devrait être retiré et s’opposait fermement aux arguments tenus par ceux et celles qui pensent qu’il représente un héritage du Sud :

« Vous savez, je connais mon histoire et mon héritage. […] La Confédération n’est ni le seul héritage du Sud, ni quelque chose d’admirable. L’héritage du Sud auquel je m’identifie est celui d’un peuple invaincu par l’oppression raciale. […] Nous avons pris cette décision parce qu’il ne s’agit pas d’un simple drapeau pour nous : il est question de l’abolition d’un climat de haine et de l’oppression sous toutes ses formes. »

Une heure après que Bree l’a retiré, le drapeau confédéré flottait de nouveau près du Parlement local… Toutefois, de nombreux internautes et même des célébrités tels que la réalisatrice Ava Duvernay ou l’acteur de Grey’s Anatomy Jesse Williams ont montré leur soutien à la courageuse activiste.

jesse_williams

Ha ! Il reste de nombreux niveaux. #NeVousEndormezPas #LibérezBree

 ava_duvernay

Oui. J’espère être sollicitée pour réaliser le biopic d’une super-héroïne noire que j’admire. Son nom est Bree Newsome.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • AprilMayJune
    AprilMayJune, Le 11 juillet 2015 à 17h10

    @Hibourisson Pour le coup, je ne sais pas trop. :hesite:

    J'ai demandé à Wikipédia qui n'a pas trop su me répondre non plus. Je pense que les couleurs (rouge, blanc, et bleu) sont directement héritées du drapeau des US, et que la forme qu'a prise ce drapeau en particulier n'avait pas forcément de logique bien précise - il y avait beaucoup de drapeaux à l'époque, qui changeaient souvent.

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)