Facebook et Google favorisent-ils les fake news ?

Par  |  | 10 Commentaires

Alors que l'Assemblée Nationale s'apprête à débattre de la lutte contre les Fake News, une tribune revient sur l'économie des grandes plateformes de diffusion qui les favoriserait.

Facebook et Google favorisent-ils les fake news ?

Dès le 7 juin, la proposition de loi AVIS, qui vise à lutter contre les fakes news, sera discutée publiquement à l’Assemblée Nationale.

Et à la veille de ces débats, est parue sur Le Monde une tribune de la chercheuse Francesca Musiani, qui analyse l’influence des grandes plateformes de diffusion (comme au hasard Facebook et Google) sur la propagation de ces dites fake news.

Je l’ai lue pour vous, parce que je pense que c’est important d’avoir conscience de ces mécanismes.

Les plateformes de diffusion ont besoin de ton attention et font tout pour la capter

L’idée de base est que les plateformes de diffusion génèrent du profit grâce aux données des utilisateurs. Elles les exploitent pour exposer ces derniers aux publicités auxquelles ils seront les plus sensibles.

Pour faire simple, Facebook, Google, et globalement beaucoup d’acteurs sur Internet récoltent des informations sur ce que tu as l’air d’aimer, pour te proposer en publicité des produits ou des services que tu es la plus susceptible de réellement acheter.

Par exemple, dès que je réserve un billet d’avion, j’ai derrière des tonnes de pubs qui me proposent des hôtels, des locations de voiture, des activités à faire là où je vais bientôt m’envoler (c’est le fonctionnement des cookies).

À lire aussi : Pourquoi tu reçois tous ces mails sur de nouvelles règles et le « RGPD »

Où est le lien avec les fake news, te dis-tu ? Selon la chercheuse, pour récolter un maximum de données sur leurs utilisateurs, les plateformes veulent les retenir le plus longtemps possible… et donc promeuvent les contenus qui sont le plus susceptibles de leur plaire.

Or, ceux-ci sont les plus sensationnalistes, et/ou ceux qui sont partagés par les contacts dont tu aimes déjà régulièrement le contenu. Cela favorise la création de cette « bulle » où tu peux finir par ne voir que des choses qui confortent des opinions déjà établies, quitte à ce qu’elles soient fausses.

Pour lutter contre les fake news, si on recommençait à s’informer par nous-mêmes ?

Bon. Pour moi, le fait de ne voir sur nos réseaux sociaux que des choses qui confortent nos opinions et sont parfois fausses ou déformées, ça pourrait ne pas être si grave (quoi que) si on s’informait autrement que via ces plateformes.

Mais le fait est que pour beaucoup, Facebook, Google, Twitter, sont devenus nos canaux d’informations principaux, et que donc cette bulle est effectivement très efficace pour nous empêcher de prendre connaissance d’opinions qui diffèrent des nôtres.

D’ailleurs, Facebook ou Google ont tenté de « lutter » à leur manière contre les fake news en appliquant des labels de fiabilité à certains sites, mais ça reste confier la tâche de t’informer à d’autres que toi.

À lire aussi : « Arrêtez de croire tout ce que vous lisez ! », une vidéo qui interpelle

Et depuis que Facebook a appliqué un algorithme qui favorise encore davantage les contenus partagés par tes proches, par rapport à ceux des pages que tu suis, ce phénomène s’est sans doute accentué.

Moi par exemple, je me suis aperçue que je consulte beaucoup moins 8ème étage depuis quelques temps, parce qu’il ne remonte plus dans mon fil d’actualité. Les seuls posts de la page que je vois sont ceux qui sont sponsorisés.

En fait c’est exactement ce dont on te parlait dans cet article, qui expliquait pourquoi tu ne vois peut-être plus tous les contenus de madmoiZelle sur Facebook.

Tout ça pour dire, finalement, que le mieux pour s’informer est peut-être de sortir de ces plateformes de diffusion, et de se remettre à aller directement sur les pages d’accueil des médias que tu aimes consulter, ou d’utiliser d’autres stratégies comme celle des flux RSS si tu ne veux rien manquer !

Et toi, comment consultes-tu tes médias préférés ? Par les réseaux sociaux, ou directement par leur site ? Es-tu prête à changer tes habitudes ? Pourquoi ?

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Au croisement de la rubrique actu et de la rubrique témoignages, elle passe de temps en temps une tête à l’étranger pour tendre son micro aux madmoiZelles du monde entier !

Tous ses articles

Commentaires
  • Skippy01
    Skippy01, Le 7 juin 2018 à 10h32

    7Tangerine6
    Ce que je veux bien croire c'est que les gens sont plus déconnectés de la réalité avec l'avalanche d'informations qu'il y a, et que du coup l'émotion prend le dessus plus souvent, au pro rata du nombre d'infos que l'on a !
    C'est exactement ça. Surtout qu'avec la dérégulation du marché de l'information, on trouvera toujours quelque chose qui nous donnera raison, quelle que soient nos opinions.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?