Une militante contre l’excision au Kenya parle de son combat

Par  |  | 3 Commentaires

Hugo Travers aborde l'excision et les mutilations génitales féminines à travers l'histoire et la voix de Nice, militante qui lutte contre cette pratique encore d'actualité dans le monde.

excision-xkenya-hugo-decrypte

Les mutilations génitales féminines restent encore une réalité dans le monde. Le youtubeur Hugo Travers est allé à la rencontre de Nice, une militante kenyane qui a grandi dans une tribu Maasaï.

Elle se bat pour faire cesser la pratique de l’excision sur les filles dans cette grande tribu, présente dans le sud du pays.

Hugo n’intervient quasiment pas au fil de la vidéo pour laisser la parole à Nice qui revient sur son passé et le combat qu’elle mène aujourd’hui.

Excision : à 8 ans, Nice évite de peu le rituel

Au cœur de son village, elle raconte face caméra, comment elle est parvenue à fuir la cérémonie de l’excision imposée par sa tribu à ses 8 ans.

Lorsque ce fut son tour, elle s’est réfugiée en haut d’un arbre avec sa sœur, toute la nuit en attendant que le soleil se lève.

Elle s’est caché chez sa tante maternelle mais son oncle l’a retrouvée et battue pour la punir.

Excision et mutilations génitales féminines : un problème culturel

L’histoire de Nice finit bien, mais elle continue aujourd’hui à militer pour que toutes les filles de sa tribu et au Kenya n’aient plus à subir ces terribles mutilations génitales.

Au Kenya, la législation interdit les mutilations génitales depuis 2011. Pourtant, la pratique continue d’être exercée dans le pays. Nice explique que la loi ne suffit pas, la répression non plus. Seules la communication et l’éducation peuvent permettre aux « attitudes » de changer en profondeur.

Nice espère mettre fin aux excision dans les tribus Maasaï d’ici 2030

Pour t'informer

Tu peux te rendre sur le site de l’OMS et lire le dossier très complet de l’Unicef.

Les organisations internationales comme Amnesty et Care te donnent aussi des renseignements sur les mutilations génitales féminines dans le monde entier et pourquoi elles sont dangereuses pour les femmes.

À lire aussi : La lutte contre les mutilations génitales féminine continue, y compris en France !

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?