Pourquoi les lecteurs de BD sont en train de sauver le livre en France

Par  |  | 19 Commentaires

Une étude a été menée sur les personnes achetant majoritairement de la bande dessinée, et il semblerait bien qu'elles soient celles qui permettent au marché du livre d'être en bonne santé !

Pourquoi les lecteurs de BD sont en train de sauver le livre en France

En France, on a la chance de choyer encore le livre — dans la mesure du possible.

Secteur très précaire quel que soit le domaine d’activité (librairie comme édition), il n’en demeure pas moins toujours aujourd’hui d’une grande richesse, apte à satisfaire les goûts de chaque lecteur ou lectrice et à innover, renverser les codes habituels pour proposer des créations nouvelles.

Cet éclectisme et cette audace sont possibles grâce au poids encore majoritaire exercé par les libraires sur le marché du livre.

Grâce à leurs conseils, ces professionnels élargissent les horizons de lecture de leur clientèle et permettent de fait à des maisons d’édition de survivre grâce à cette médiation érudite et ciblée.

Mais encore une fois, les librairies sont des commerces très précaires, qui accueillent tout nouveau client fidèle avec soulagement.

Qui sont les personnes qui achètent des BD, comics et mangas ?

Une récente étude menée par GFK pour le Syndicat national de l’édition s’est intéressée aux personnes achetant principalement de la bande dessinée, comics et mangas.

Elles sont 8,4 millions, représentant 15,5 % des Français.

L’étude montre que les acheteurs de BD ont en moyenne une quarantaine d’années, et que plus de la moitié de ces derniers sont en fait des acheteuses !

Quelles sont les pratiques de lecture des lecteurs et lectrices de BD ?

Grâce à l’étude, on apprend que 97% des acheteurs de BD, comics et mangas acquièrent aussi d’autres livres, et sont 76% à acheter de la littérature (générale, jeunesse). Dans les dents, celles et ceux qui pensent que les gens lisent de la BD seulement pour les images !

On constate donc que les bédéphiles sont de gros consommateurs de livres — même si le prix des BD peut paraître élevé.

Ils sont également 20% à demander un conseil et 10% à lire des critiques sur Internet pour se décider, ce qui veut dire que 30% des consommateurs font appel à un prescripteur avant de se lancer dans un achat — un prescripteur… comme un libraire par exemple !

Et en plus, celles et ceux qui achètent en moyenne plus de BD achètent plus généralement davantage de livres que les autres…

La librairie sauvée par les lecteurs et lectrices de BD ?

Ce qui ressort de cette étude, c’est que les personnes qui achètent des BD, comics et mangas sont de grandes consommatrices de bouquins dans tous les domaines qui soient, et permettent donc l’essor du marché du livre.

Mais mieux encore, le site Actualitté nous apprend qu’en plus, elles réservent aux librairies la plus grande partie de leur budget (59€ par an) !

Ces consommateurs et consommatrices sont donc des piliers et un soutien considérable pour l’économie des librairies, et participent de surcroît au dynamisme éditorial qui sévit actuellement en France.

Alors un grand merci, les bédéphiles, et longue vie aux librairies !

À lire aussi : Ode aux libraires, ces « super-héros » du quotidien


Lucie Kosmala

Lucie a commencé en 2015 par vous parler de littérature jeunesse, et depuis janvier 2016, elle vous cause plus généralement de livres, sous toutes ses formes et pour tous les goûts. Elle s'est illustrée à de nombreuses reprises dans la réalisation de petits pingouins en olives, et connaît d'un point de vue exhaustif tous les gifs de raton laveur existants.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!