Espagne : le droit à l’avortement contesté par le gouvernement

En Espagne, le gouvernement conservateur au pouvoir depuis décembre 2011 souhaite revenir sur la possibilité d'avorter en cas de malformations du foetus.

Le 24 février 2010, la loi sur l’avortement était votée sous le pouvoir socialiste et permettait à toutes les femmes ibériques d’avorter légalement jusqu’à la quatorzième semaine de grossesse et jusqu’à la vingt-deuxième en cas de grave malformation du foetus ou de risque pour la santé de la mère. Pour les cas les plus graves et dans l’éventualité d’un accord d’un comité éthique, les femmes pouvaient mettre un terme à leur grossesse.

Cette loi pour le moins récente est actuellement contestée par le gouvernement conservateur espagnol actuel qui envisage de la modifier à la rentrée prochaine dans le but d’interdire l’IVG en cas de malformation du foetus, ce qui a été confirmé vendredi 27 juillet. Le gouvernement de Mariano Rajoy qui a pris ses fonctions en décembre 2011 allègue cette volonté en « faisant allusion aux textes de l’ONU et à l’article 10 de la Convention des droits des personnes handicapées qui réaffirme la nécessité « d’adopter toutes les mesures nécessaires pour garantir leurs droits aux personnes handicapées » », comme le précise l’AFP.

Un souhait que semble partager le ministre de la justice espagnol, Alberto Ruiz-Gallardon, qui a eu des termes assez « Sarah Palinien » dans une interview au quotidien La Razon rapportés par Le Monde :

 « Je ne comprends pas que l’on empêche un foetus de vivre en permettant l’avortement, pour le simple fait qu’il souffre de handicap ou de malformation. »

Selon les résultats d’un sondage publié dans le quotidien El Paìs, la population est majoritairement opposée à l’interdiction de l’avortement : 81% des espagnols interrogés s’y opposent en cas de malformation du foetus. 65% de ceux qui ont voté pour le Parti Populaire au pouvoir sont contre ce bannissement. Plus parlant encore, 64% des interrogés qui se revendiquent catholiques et pratiquants rejettent ce projet de réforme du gouvernement.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Adita
    Adita, Le 22 décembre 2013 à 15h38

    van-kasteel;4521837
    Il me semble important de faire remonter ce sujet, au moins pour mettre à jour.
    L'Espagne vient effectivement de réduire le droit à l'avortement, annulant la loi de 2010.
    Je ne suis pas spécialiste mais la loi n'a pas encore été votée au parlement (elle a pour le moment seulement été approuvée en conseil des ministres), même si elle a toutes les chances de passer car le parti conservateur au pouvoir détient la majorité absolu... (c'était une de ses promesses de campagne)

    La gauche espagnol et les féministes se mobilisent avant le vote au parlement.

    Voici (en espagnol), les différents points sur lesquels va porter la nouvelle loi: lien

    Effectivement un petit up de l'article serait essentiel! @Sophie-Pierre Pernaut   @Marie.Charlotte @Mymy @Quelqu'un qui n'est pas en vacances? :cretin:

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)